Vidéo La journée de la laïcité au collège de la Grange aux Belles

La journée de la laïcité au collège de la Grange aux Belles (Paris 10°) Martine Ferry-Grand, principale, Matthieu Barbery, professeur-documentaliste, présentent cette journée de décembre 2015 ainsi qu'un film réalisé par le collège.

La journée de la laïcité au collège de la Grange aux Belles (Paris 10°)
Martine Ferry-Grand, principale, Matthieu Barbery, professeur-documentaliste, présentent cette journée de décembre 2015 ainsi qu'un film réalisé par le collège.

La mise en pratique de la Charte de la Laïcité à l’Ecole lors de la journée de la laïcité et dans les pratiques culturelles.

 Les activités organisées pour la journée de la laïcité du 9 décembre au collège La Grange aux Belles (75010) transcrivent en réalisations pratiques les valeurs énoncées dans la charte de la laïcité.
Un grand merci à la classe d’UP2A qui a participé et filmé ce court documentaire.

 Axes de la charte de la laïcité impliqués :

         ·            N°3. ‘’La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.’’

La notion de ‘liberté’ est mise en valeur par le mur de la liberté en diverses langues (un ‘’Babel de réconciliation’’)

Les élèves de 3ème créent des panneaux autour de grandes figures, des icônes de la liberté,  qui ont combattu pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales (Martin Luther King, Malala Yousafzai, Germaine Tillion, Rosa Park, Lucie Aubrac, Angela Davis, Jim Crow ).

          ·            N°4.  ‘’La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.’’

En 6ème et en 5ème le but est d’illustrer individuellement ou en équipe ce que représente la devise pour chacun. Ces illustrations suivent des contraintes graphiques qui répondent aux programmes d’étude de chaque niveau. Evidemment ce travail est venu concrétiser une discussion ouverte menée par les membres de l’équipe éducative pour exposer cette devise et ce qui se cache derrière chaque mot.

Les élèves de 6ème réalisent des calligrammes (cf. 1905) montrant bien que la laïcité permet le vivre ensemble et le respect des valeurs de la République : la liberté, l’égalité et la fraternité.

Les calligraphies des 5èmes illustrent la devise de la République.

Les élèves d’UP2A rappellent que Juifs, Chrétiens et Musulmans peuvent vivre ensemble à travers une fraternité ‘’d’art et de danse ‘’. On a ressenti une grande empathie de la totalité des élèves à l’égard des victimes à travers les lettres ouvertes qui leur sont adressées.

          ·            N°10.’’ Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.’’

Cette journée a impliqué l’ensemble des personnels autour de valeurs communes partagées : des binômes constitués d’enseignants et de personnels de la vie scolaire ou de l’administration et quelques parents d’élèves souhaitant s’impliquer.

          ·            N°15.’’ Par leurs réflexions et leurs activités, les élèvent contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.’’

A travers le dessin du cœur (montré dans la vidéo), on observe un véritable engagement affectif des élèves dû à l’émotion suscitée par les victimes des attentats du 13 novembre mais également un véritable respect pour ces valeurs qui permettent à notre société le vivre ensemble. Contrairement aux suites des attentats contre Charly Hebdo, les élèves n’ont plus mis en avant la théorie du complot pour contester la réalité. Les lettres ouvertes, rédigées par les élèves de 4ème essaient d’interpeler les consciences des terroristes et affirment les valeurs démocratiques pour lesquelles les élèves montrent un attachement profond et sincère que la grande émotion ressentie a amené à faire émerger consciemment.

 CONCLUSION et OUVERTURE :

Il s'agissiat de mettre en avant deux activités culturelles, pour lesquelles intervient le professeur-documentaliste, qui s’inscrivent dans le cadre de la laïcité à l’école et qui permettent l’expression de la pluralité des opinions, conformément à l’article 7 : ‘’ La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.’’

         ·            La médiation culturelle (projet Boimare) proposée aux 6èmes A et C à raison de 3h par semaine permet d’ouvrir un débat d’idées et un questionnement à travers la lecture de textes fondateurs (contes de Grimm, Métamorphoses d’Ovide, Ancien Testament). Après restitution, un débat est organisé autour d’une question fondamentale qui peut interroger un texte de tradition religieuse tout en respectant le devoir de neutralité et la liberté de conscience (par exemple à propos du sacrifice d’Isaac dans la Genèse : un Dieu bon peut-il demander le sacrifice d’un fils ? ou, à propos de Jacob et Rachel : doit-on toujours suivre la coutume ?) : les élèves  expriment leur opinion et en discutent librement.

         ·            Le club philo qui réunit des élèves d’origines diverses et permet un questionnement collectif autour de thèmes universels. Dans ce cadre l’intervention de l’association de prévention Aremedia développe l’esprit de tolérance au travers d’ateliers de lutte contre les discriminations et de réflexion sur les droits de l’homme et de la femme.

Copyright : BnF, juin 2016
Auteur/Réalisateur : BnF, équipe audiovisuel