Formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC) Le mot du DAFPIC

La délégation à la formation professionnelle initiale et continue (DAFPIC) participe, notamment, à la définition de la politique académique pour l’ensemble des formations professionnelles tout au long de la vie (scolaire, apprentissage et continue).

L’année 2018-2019 est marquée par d’importantes évolutions du cadre des activités de la DAFPIC, tant en la formation initiale qu’en formation continue.
En formation initiale, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a engagé la transformation de la voie professionnelle. Pensée pour que les élèves se spécialisent plus progressivement qu’auparavant, la réforme a pour objectif de renforcer l’attractivité de différentes filières professionnelles en attirant davantage de lycéens, en formant mieux aux nouvelles compétences attendues par le monde professionnel de demain et en accompagnant les jeunes vers la poursuite d’études.

Les points à retenir :

  • Le CAP pourra être préparé en 1, 2 ou 3 ans en fonction des profils des élèves.
  • Un horaire élève unique, avec des enseignements généraux rénovés et des modalités pédagogiques innovantes.
  • Un baccalauréat professionnel plus progressif et plus lisible ; seconde professionnelle par famille de métiers regroupant des compétences professionnelles communes à plusieurs spécialités ; terminale professionnelle, selon le projet de l’élève : module d’insertion professionnelle et d’entrepreneuriat ou module de poursuite d’études.
  • Un accompagnement tout au long du cursus pour bien préparer les choix d’avenir.
  • L’apprentissage dans tous les lycées professionnels : proposer une diversité de parcours (scolaire, apprentissage, mixte) aux élèves et sécuriser les transitions entre les deux modalités de formation.

De même, la formation continue s’inscrit dans ce mouvement de transformation : les décrets d’application de la loi ”pour la liberté de choisir son avenir professionnel” viennent les uns après les autres préciser le nouveau cadre du pilotage et de l’accès de chacun à la formation tout au long de la vie : création d’une agence de supervision unique “France Compétences”, généralisation et monétisation du CPF, création du CPF de transition, “désintermédiation”...

Pierre BODENANT, Délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue, conseiller du recteur