Pour l'école de la confiance

Accueil du rectorat

12 boulevard d'Indochine 75019 Paris
Tél : 01.44.62.40.40
> Plan d'accès et horaires

Familles et élèves sont reçus le matin de 9h à 12h30 exclusivement sur rendez-vous

L'académie de Paris commémore le 75ème anniversaire de la libération d'Auschwitz-Birkenau

Concert Quand-chanson se-souvient-Shoah 469

Plus de 1300 élèves ont participé aux différents événements organisés dans l'académie du 27 au 30 janvier à l'occasion des 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau. Retour sur les temps forts de cette semaine de commémorations.

En 2005, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies a adopté une résolution instituant le 27 janvier une "Journée internationale de Commémoration en Mémoire des Victimes de l’Holocauste". 

Chaque année, le ministère chargé de l'Éducation nationale invite la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur la Shoah et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires.

Ce 27 janvier 2020, le "Mur des noms rénové" a été officiellement inauguré au Mémorial de la Shoah par le Président de la République en présence de nombreux ministres. Puis, une visio-conférence à destination des établissements volontaires de France a été organisée au lycée Sophie Germain (4e) par l’union des déportés d’Auschwitz, en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées.

Dans le même temps, l'académie de Paris et le Mémorial de la Shoah présentaient, sur le parvis du Mémorial un concert en partenariat avec le CERCIL (Musée Mémorial des enfants du Vel d'Hiv). Avant le début de ce concert, le lycée René Cassin, Ambassadeur de la mémoire, remettait "totem" aux élèves d’un lycée de l’académie de Versailles. Lors de ce moment musical intitulé "Quand la chanson se souvient de la Shoah", des musiciens professionnels et les chorales des collèges Doisneau, Dorgelès, Flaubert et Janson de Sailly ont interprété des chansons témoignant de l’évolution de la mémoire de la Shoah en France. Le ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer a assisté à ce concert aux côtés du recteur, du directeur de l'académie et de la ministre Darrieussecq.

En soirée, plusieurs classes ont été associées à la cérémonie de ravivage de la flamme du Soldat inconnu.

Mardi 28, un colloque inter-académique à destination des professeurs s'est déroulé au mémorial de la Shoah. Cette manifestation a notamment abordé la mise en œuvre pédagogique à partir de deux supports comme l’image et la bande-dessinée.

Le 29 janvier, une matinée de commémoration s'est tenue dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne en présence de membres de l’union des déportés d’Auschwitz : Raphaël Esrail, Elie Buzyn, Ginette Kolinka, Esther Senot, Victor Perahia et Robert Wajcman. A cette occasion, des élèves de l’école élémentaire au lycée ont exposé leurs travaux devant les grands témoins et différents intermèdes musicaux ont eu lieu.

L'école Romainville B (19e) a ainsi présenté des projets mis en place sur « une semaine du travail de mémoire dans l'école et des bénéfices qu'ils en ont tirés » tandis que les élèves du collège Flaubert  (13e) ont interprété une chanson composée dans le cadre d’un projet pédagogique qui mènera deux classes à un voyage d’étude à Auschwitz. Le lycée professionnel René Cassin (16e) a présenté son action dans le cadre du dispositif des « élèves ambassadeurs ». Enfin, dans le cadre du CNRD, le lycée Jules Ferry (9e) a présenté son projet autour de Germaine Tillion. Le film a été distingué par le jury de l’académie de Paris mais aussi par le jury national.

Après avoir écouté les élèves, les grands témoins ont répondu de façon interactive aux questions des élèves alors redevenus acteurs et spectateurs.

Cet événement, introduit par le recteur Gilles Pécout et conclu par Dominique Schnapper, présidente du Conseil des Sages de la laïcité, a rassemblé plus de 650 élèves.

Enfin, le 30 janvier, le documentaire "Les enfants de Terezin et le monstre à moustache", réalisé par Henriette Chardak, était projeté aux élèves de 10 classes de collèges et lycées à l'Hôtel de Ville de Paris. Cette projection fut suivie d’une table-ronde autour de la question des images.

Ce sont au total plus de 1300 élèves et leurs enseignants qui ont participé à cette semaine de commémorations à Paris, académie partenaire avec le mémorial de la Shoah et l’union des déportés d’Auschwitz.