Enseignement hybride synchrone | HySy

HySylogo1

La DANE de Paris teste actuellement des solutions pour permettre un enseignement hybride synchrone où l’enseignant fait cours simultanément à la partie de sa classe présente en salle et au reste des élèves distants au domicile.

La solution repose sur l’utilisation de l’outil de classe virtuelle « Web-conférence » disponible dans nos 3 ENT - école, collège, lycée -, du tableau numérique et d’un micro sans fil ou d'un micro d'ambiance.

HySy  

La solution permet de s’adapter à toutes les situations de présence et d’éloignement des élèves tout en conservant pour chaque classe un emploi du temps unique sans aménagement spécifique, dans les cas de :

  • des groupes non maîtrisés d’élèves présents, dans la situation d'éviction de certains élèves ;
  • une alternance de groupes pour limiter la présence d'élèves dans l'établissement.

Points forts de cet enseignement HySy

  • permet à l'enseignant de ne pas dédoubler ses cours sur un temps en présentiel et un temps en distanciel
  • permet à tous les élèves d'une classe d'avoir une progression commune
  • permet une gestion simplifiée des emplois du temps  
  • permet l’interaction avec tous les élèves présents et distants
  • permet à l’enseignant d’agir depuis son ordinateur avec des ressources numériques projetées ou depuis le tableau blanc en étant vu de tous les élèves
  • permet de maintenir l'espace classe

Au-delà du déconfinement, cette solution est très adaptée à l'enseignement pour les élèves temporairement éloignés de la classe pour des raisons de santé (absence pour maladies ordinaires, période longue d'hospitalisation, prise en charge pédagogique au domicile - SAPAD).

Equipements nécessaires

  • Un poste informatique connecté à Internet en salle de classe
  • Un VPI avec son logiciel dans la salle
  • Un micro sans fil personnel ou micro d'ambiance (voir caractéristiques des micros Fiche Microphone pour captation audio HySy )
  • Des élèves équipés et connectés au domicile
  • L’ENT Paris Classe numérique ou monlycée.net pour l'accès à Web-conférence

parisclassenumérique      Web-conférence          icone monlyceenet

Usages pédagogiques possibles

Cette modalité d’enseignement ne peut pas être déployée pour toutes les heures d’enseignement. Pour un élève distant, suivre une trentaine d'heures de cours en web-conférence serait beaucoup trop.

Cette partie de l’enseignement hybride synchrone (HySy) peut concerner 20 à 50% des heures d’enseignement en fonction du niveau, école, collège ou lycée. 

En s’inspirant du modèle SAP@D (séquence d’activités pédagogiques à distance) les enseignants peuvent choisir l'activité pédagogique à privilégier dans cette modalité d’enseignement HySy (découverte, exercices, remédiation).

Et chaque séance en enseignement HySy devra être scénarisée pour les élèves distants de façon à éviter de les laisser spectateurs d'un cours réalisé en présentiel.

séquence activités pédago à distance

Modèle SAP@D d'enseignement à distance

"Les cours en visioconférences ne doivent pas être enregistrés, et permettre une interaction de tous les instants entre l’enseignant et les élèves. Mais les enseignants doivent aussi s’approprier tous les outils disponibles, pour relancer l’attention de leurs élèves, en construisant leur cours de façon non linéaire, comme une succession de moments. Par exemple, en sondant rapidement l’état des connaissances des élèves sur un sujet, en demandant à ceux qui le connaissent mieux de l’expliquer, en utilisant un tuto, etc. L’école ne doit pas « s’adapter » au numérique, elle doit s’augmenter avec le numérique." nous explique Serge Tisseron.

Plusieurs scénarios pédagogiques possibles

  • Enseignement en classe inversée : phase Découverte en travail autonome avec une vidéo de la notion de cours et un questionnaire, phase Exercices en HySy avec la phase de Remédiation intégrée
  • Enseignement en cours classique : phase Découverte en HySy, phase Exercices en travail autonome à l’aide d’exerciseurs interactifs, phase de Remédiation en HySy
  • Enseignement scientifique avec travaux pratiques : phase Découverte en HySy ou en classe inversée, phase Exercices en TP en labo avec ¼ de la classe (1 élève manipule et collabore avec son binôme distant : préparation du TP, partage des résultats de la manipulation, compte rendu de TP), phase Remédiation en HySy

Formation

RUN jeudi 5 novembre 12h30 : "Présentiel-Distanciel, un enseignement hybride synchrone". Accès direct.

RUN mercredi 4 novembre 14h : "Présentiel-Distanciel, un enseignement hybride synchrone". Accès direct.

Voir ou revoir la vidéo du RUN

RUN mercredi 16 septembre à 14h : "Présentiel-Distanciel, un enseignement hybride synchrone" | accès à la classe virtuelle à partir de 13h45 : https://magistere.education.fr/ac-paris/mod/via/view.php?id=191867

RUN jeudi 17 septembre à 12h30 : "Présentiel-Distanciel, un enseignement hybride synchrone" | accès à la classe virtuelle à partir de 12h15 :  https://magistere.education.fr/ac-paris/mod/via/view.php?id=191868

Alain Levy (alain.levy@ac-paris.fr) et Christian Cubells (Christian-Jacqu.Cubells@ac-paris.fr), conseillers pédagogiques de la DANE et référents de la solution HySy, peuvent vous rencontrer dans votre établissement pour une prise en main de la solution pédagogique.

Expérimentations

Cité Paul-Valéry, lycée Arago, collège Utrillo, collège Malraux, collège Alain-Fournier, collège Courteline, collège Saint-Honoré d'Eylau, collège Berlioz.

Retours d'expérimentations

Expérmentation au collège Paul-Valéry (75011)

La séance : 2 heures avec une classe de cinquième. La séance portait sur la lumière : sources, propagation et les éclipses.

La technique : le micro sans fil HF proposé par Alain est le bon. Pour le micro bluetooth sur tablette, il offre beaucoup d'avantages mais est plus complexe à paramétrer.

Les élèves :

  • Ravis pour les présents et les distants de se retrouver en groupe classe
  • ils n'ont montré aucun étonnement (j'avais prévenu les élèves et les parents de la classe), et très à l'aise dès l'apparition de web-conférence au tableau.
  • Les élèves distants se sont tous montrés très disciplinés (prises de parole ou chat)

La séance :

  • partage d'une présentation (le cours)
  • Partage d'une vidéo
  • Série de questions aux élèves présents et distants (réponse sur le chat) et sondage oui ou non (mainlevée pour les oui des présents).
  • Utilisation du tableau blanc de Web-conférence pour la schématisation des éclipses (très facile même avec la souris de l'ordinateur).

Non testé : Avec VPI

Conclusion:

  • Ce cours a pu être fait pour la classe entière et non deux fois pour chaque demi-classe
  • Quand le groupe distant viendra à son tour en présentiel, il est nécessaire de vérifier la prise de notes et vérifier les schémas
  • L'enseignant doit avoir le scénario de sa séance bien clair
  • Ne pas hésiter à interpeller les élèves distants en sollicitant un oui un non dans le chat
  • Les élèves sont très à l'aise avec ce dispositif
Expérimentation au lycée Arago (75012)

La séance :

  • 1H30 de cours de mathématiques en terminales
  • un décrochage qui semble plus important pour les élèves à distance dans les 15 dernières minutes du cours
  • 28 interventions des élèves en présentiel réparties sur 9 élèves présents sur 11.
  • 12 interventions des élèves à distance réparties sur 3 élèves dont 10 pour la même élève
  • Les élèves à distance ont eu des interactions via le chat mais qui n’ont pas toujours pu être prises en compte.

Bilan qualitatif :

Dans cette salle, il était bien plus agréable d’écouter les élèves distants que les élèves présents (moins audibles, le masque n’aide pas).

Dans les prises de parole des élèves on retrouve en classe et à distance :

  • des réponses suite à des interrogations de l’enseignant avec la limite du « refus » plus marqué pour le distant.
  • des réponses spontanées qui sont un peu moins contrôlées par l’enseignant pour les élèves à distance.
  • des élèves qui lèvent la main mais pour l’instant techniquement pas réalisable à distance. Une routine via le chat pourrait être élaborée.
  • des élèves qui pensent à voix haute uniquement observé chez les élèves présents en classe.

Nous avons assisté à une prise de parole d’un élève à distance un peu hésitante, franchement à côté du sujet mais sans trop de conséquence pour lui. En effet, la classe a commencé à sourire, s’agiter légèrement. En classe, ces signaux non verbaux auraient sans doute coupé nette l’intervention de cet élève. Ne voyant pas ce qui se passait en classe, n'entendant pas ses camarades, l’élève s’est laissé guider par les explications de l’enseignant et l’enchainement de ses questions afin d’avancer et construire sereinement. L’engagement émotionnel dans une prise de parole à distance semble plus faible. On peut donc penser qu’un tel dispositif pourrait amener à plus de prises de parole.

L’utilisation d’un petit sondage est extrêmement pertinente dans ce genre de contexte. Même si ce sont uniquement les élèves à la maison qui répondent, cela suscite une mise en activité chez les deux groupes d’élèves.

Un exercice de découverte a été proposé aux élèves. Naturellement, l’enseignant est passé dans les rangs et par sa présence physique a induit une mise au travail des élèves. Rien de tel n’a été fait pour les élèves distants. Les outils d’écriture collaborative ou de partage pourraient jouer ce rôle permettant à l’enseignant d’observer les premières traces écrites et ainsi questionner individuellement en cas d’absence de mise au travail.

Les élèves présents ne peuvent que difficilement passer au tableau vu les conditions sanitaires actuelles (désinfection du stylet, tableau…).

Chose extrêmement intéressante : le groupe distant n’entendant pas les élèves présents, en interrogeant un élève présent puis un élève distant, on multiplie par deux les sollicitations d’élèves sur des bonnes réponses. Naturellement dans une classe lorsqu’une bonne réponse est donnée à l’oral et validée par l’enseignant, aucun autre élève ne peut plus être interrogé. Avec HySy c’est possible, si l’enseignant ne reformule pas la réponse de l’élève présent, il peut interroger sur la même question un élève distant. Les élèves présents peuvent alors entendre deux méthodes, deux manières de faire et ainsi augmenter leur compréhension d’un même résultat. Systématiser cette manière d’interroger les présents en classe puis les distants est assez efficace.

Réécouter le reportage d'Europe1 du 17 novembre 2020 : https://dai.ly/x7xk6xi 

Expérimentation au collège Courteline (75012)

Ce dispositif accompagne à mon sens le mieux possible la phase de déconfinement et du retour à la normale pour nos élèves les plus jeunes en leur permettant de s’exprimer et de retrouver une vie de classe en groupe. J’ai mené le jour de la reprise un débat d’une part sur leur ressenti face à la période d’épidémie, et d’autre part sur les stratégies qu’ils avaient mis en œuvre pour s’organiser dans leur travail personnel. Le fait de pouvoir donner la parole aux uns et aux autres, que les expériences puissent s’échanger a été très positif !

Le dispositif est plébiscité par les parents de tous les élèves, comme l’avait été d’ailleurs l’innovation des classes virtuelles pour assurer la continuité pédagogique durant le confinement.

Limite : les coupures dans la classe imposées d’une part par les deux groupes, et d’autre part par le respect de la distanciation physique ne permet pas le travail de groupe, ou les activités du type collaboration entre pairs. Alors que les groupes de tarvail sur l'outil de classe virtuelle le permettent.

Les bons gestes pour maitriser l’enseignement HySy

  • maîtriser l'usage du TNI / VPI
  • maîtriser Web-conférence pour le partage de document, d’écran, les sondages, le chat
  • donner rendez-vous aux élèves si possible 10 min avant le début du cours pour vérifier que les connexions des élèves distants sont opérationnelles
  • reformuler systématiquement les interventions des élèves présents à destination des élèves à distance qui n’entendent que l’enseignant
  • questionner les deux groupes pour vérifier si ce qui vient d’être dit est compris par tous
  • demander aux élèves distants d’Indiquer leur prénom avant de parler
  • donner des consignes explicites et verbalisées pour être compris de tous les élèves (il n’y a pas d’implicite et de mimétisme pour les distants)
  • déléguer la mission à un élève agile de suivre le chat pour assister l’enseignant dans cette tâche qui sollicite trop la disponibilité de l’enseignant
  • utiliser le sondage pour faire interagir les élèves distants

Sites de référence