Le retour d'activité au collège François Couperin (4e)

VISUEL PADLET CLG FRANCOIS COUPERIN

Nous avons choisi de partager l'expérience du retour en classe de plusieurs établissements sur la base de trois pistes de réflexion. Mme Naghar, principale-adjointe du collège François Couperin (4e) nous explique aujourd'hui comment s'est organisée la réouverture et comment l'établissement a choisi de prendre en compte le vécu des adultes et des élèves pendant ces semaines de confinement.

Quelle place à pris, prend ou prendra le récit du vécu de chacun (personnels, élèves…) dans le cadre de la réouverture de votre établissement ?

La réouverture de l’établissement se fait dans la continuité des mesures prises pendant le confinement. Il importait en premier lieu de rassurer les membres de la communauté éducative quant aux inquiétudes liées au retour partiel au présentiel. Le lien avec les parents n’a jamais été rompu, l’utilisation d’un seul outil, PCN, dans toutes ses modalités, ayant facilité les communications et la confiance. Lors d’un conseil pédagogique élargi (présence des enseignants, des AED, de l’infirmière…) différentes mesures (distanciation sociale, masques, essuie-mains, marquage au sol, nombre de salles, vérification de leur superficie pour déterminer le nombre d’élèves possibles…) ont été présentées afin d’informer et de rassurer les personnels. Plusieurs scénarios de reprise ont été envisagés, et les décisions se sont prises sous forme collégiale, afin d’assurer la reprise la plus sereine possible (demi-journée, matières exclusivement en présentiel...).

Quelle(s) modalité(s) de mise en œuvre avez-vous jugé la/ les plus adaptée(s) à votre contexte pour prendre en compte ce récit ?

Lors du premier accueil des élèves le jeudi 4 juin, la demi-journée a été consacré à un débriefing, en petits groupes, avec la volonté d’avoir une écoute bienveillante. Des binômes ont été formés (infirmière médecin scolaire, personnels de direction cpe, Psyen AS, Professeur Principal et un autre professeur de la classe) afin de former les élèves aux gestes barrière, règles de circulation, emploi du temps et d’installer de nouveaux rituels.

De plus, une permanence de la psy-EN est envisagée (deux demi-journées par semaine) pour les enfants comme pour les adultes, afin de pouvoir recueillir la parole de chacun et de pouvoir repartir du bon pied.

Quelle forme, a pris ou prendra le feedback concernant les pratiques pédagogiques, éducatives administratives mises en œuvre durant la période de confinement ?

Tous les enseignants ont joué le jeu de l’utilisation de PCN, et une partie d’entre-eux continue d’enseigner à distance (25%). S’il est encore tôt pour faire un feedback, il apparait déjà que le maintien d’un contact (visuel et ou vocal) avec les enseignants, les AED, les personnels de direction pendant le confinement a été plébiscité par les élèves et les familles, et que cette pratique est probablement appelée à se poursuivre, selon des modalités à définir, à l’automne. A plus court terme, le professeur principal va faire un bilan pédagogique individuel pour chaque élève. En concertation avec le conseil pédagogique, une évaluation-diagnostic est prévue dès septembre.

 

Tous nos articles sur la continuité pédagogique sont à retrouver sur l'article principal ainsi que dans l'onglet "Actions des écoles et des établissements".