« Les ménages pauvres et modestes de la France contemporaine : entre pratiques d’adaptation, phénomène de résilience et approche capacitante », Claire Auzuret,

Cette communication répondra aux questions suivantes : quelles sont les stratégies d’adaptation déployées par les ménages de travailleurs pauvres et modestes de la France contemporaine pour se maintenir dans un parcours ascendant ? Dans quelle mesure les conduites qu’ils développent permettent-elles d’appréhender les modalités du « halo » de la pauvreté ? Et en quoi la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté (SNPLP) vise-t-elle à favoriser les capacités de résilience de ces personnes ?


Description :

Cette communication répondra aux questions suivantes : quelles sont les stratégies d’adaptation déployées par les ménages de travailleurs pauvres et modestes de la France contemporaine pour se maintenir dans un parcours ascendant ? Dans quelle mesure les conduites qu’ils développent permettent-elles d’appréhender les modalités du « halo » de la pauvreté ? Et en quoi la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté (SNPLP) vise-t-elle à favoriser les capacités de résilience de ces personnes ?

Pour répondre au questionnement, nous nous appuierons sur les résultats d’un travail de thèse en sociologie qui a porté sur les trajectoires de sortie de la pauvreté d’individus et de ménages vivant en milieu urbain (Auzuret, 2017) et sur une enquête post-doctorale étudiant la gouvernance multiniveaux de la SNPLP (Projet de recherche gouvernance multi-niveaux et SNPLP, 2020).

En premier lieu, nous présenterons les différentes stratégies qu’élaborent les ménages rencontrés pour supporter l’incertitude et la faiblesse de leurs revenus. Nous verrons que certaines de ces pratiques visent à l’économie, que d’autres sont en rapport avec des dépenses difficilement négociables à court terme (Lelièvre, Rémila, 2018) et que d’autres encore reposent sur des formes de soutien familial et/ou institutionnel. En outre, ces pratiques s’affirment et s’intensifient selon le type de parcours de pauvreté dans lequel s’inscrivent les personnes.

En second lieu, nous nous intéresserons au « halo » de la pauvreté (Outin, 2018), c’est-à-dire aux écarts existants entre les approches monétaires et subjectives de la pauvreté. Ce « halo » se compose de deux modalités : la 1ère renvoie aux individus non pauvres au sens monétaire du terme qui s’estiment pauvres et la 2ème à ceux qui bien qu’objectivement pauvres ne se considèrent pas comme tels. Nous verrons que cette seconde modalité du « halo » de pauvreté souligne la capacité de résilience dont font preuve certains ménages.

En troisième lieu, nous nous interrogerons sur les relations entre les composantes de la perspective d’investissement social (peIS) prônée par la SNPLP et la notion de résilience. Nous montrerons que cette perspective comprend une dimension préventive. En cela, elle s’inscrit en partie dans la lignée des travaux d’Amartya Sen (1985, 2000) sur le développement des capacités. Ensuite nous verrons que, selon cette perspective, l’ensemble des difficultés rencontrées par les personnes à un instant T doivent être prises en compte, dans l’optique d’enrayer un phénomène de causalité circulaire, en cherchant à soutenir les capacités de résilience des individus face aux épreuves de la vie (Rosanvallon, 2021).

Claire Auzuret est Docteure en sociologie de l’Université de Nantes et membre du CENS (UMR 6025).

À voir aussi

 
19/05/22

RUN- Utilisation raisonnée de Capytale en physique-chimie

Objectifs visés: Proposer des activités de codage en lien avec les thèmes des programmes. Travailler avec un outil efficace, sans installation et disponible dans l'ENT Construire une activité Python, SQL ou HTML Partager l'activité avec la classe puis évaluer les productions des élèves Permettre aux élèves de créer des activités en autonomie Découvrir les fonctionnalités de l'outil
 
09/05/22

« Traitement de l'histoire algérienne dans L'Opium et le bâton de M. Mammeri et Ce que le jour doit à la nuit de Y. Khadra ou comment l'écrivain se fait le mythographe de l'histoire», Hosseïn Tengour

Hossein Tengour est docteur en littérature, langue et civilisation françaises et titulaire d’un Master II en français langue étrangère. Son domaine de recherche couvre la littérature et la culture populaires françaises (paralittérature, BD, cinéma, chansons de variété et séries...), auquel s'ajoutent des travaux de recherche sur la littérature francophone du Maghreb et de l'Afrique. Il se partage entre ses cours de culture générale à l'ENC, ses cours de civilisation française à des étudiants en Erasmus à la Sorbonne Nouvelle, des colloques et séminaires et la rédaction d'articles
 
09/05/22

«Vulnérabilité, Solidarité et Résilience : une représentation littéraire de la pauvreté dans l'Amérique des années 1920 », Virginie Buhl

Virginie Buhl est docteure en traductologie, membre associée du laboratoire CLESTHIA de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et du groupe de recherche AD Culture. Ancienne élève de l’ENS Fontenay-St-Cloud, elle enseigne l’anglais à l’Université Paris 2 – Panthéon Assas. Ses recherches portent sur la traduction littéraire, sur la traduction créative et sur les relations entre histoire et traduction. Elle travaille également comme traductrice littéraire.
 
09/05/22

« Les ultras au Maroc : la résistance par le chant et l’émotion », Amine Srifi-Alami et Ahmed Zitouni, conseillés par Karima Ziamari.

Amine Srifi Alami est étudiant en 2ème année de classes préparatoires commerciales, option technologique, à l’École Nationale de Commerce. Ahmed Zitouni est étudiant en 2ème année de classes préparatoires commerciales, option technologique, à l’École Nationale de Commerce. Karima Ziamari est professeure et chercheure à la faculté des Lettres et des Sciences humaines de Meknès (Maroc) dans les domaines de la sociolinguistique, de la dialectologie arabe et des Gender Studies. Elle est responsable du groupe de recherche Art, langues et littérature (GRALL) et membre du Laboratoire de recherche Communication, Interculturel, Genres, Arts, Langues et Sociétés.