Bandeau

Le numérique et l'entraînement à l'oral d'HdA en 3e

Franck Rolland est professeur au collège Moulin des Prés (Paris 13e arr.) et formateur du GIPTIC. Le travail proposé ici est intégré dans une préparation pluridisciplinaire répartie sur l'année ; il porte sur la présentation par les élèves d'une vingtaine d’œuvres retenues car elles témoignent de l'Histoire du XXème siècle et illustrent la thématique "Arts, états et pouvoir". Ce travail s'inscrit dans le cadre national des TRAAM 2012-2013 ayant pour thème : "Dire et écrire avec les TICE en Histoire et géographie". Il a été appliqué dans deux classes de 3ème du collège Moulin des Prés.
Les travaux académiques mutualisés ont mobilisé sous le pilotage de Jean-Pierre Lauby IA-IPR, une équipe de six professeurs de collège et de lycée de l'académie qui ont produit chacun des ressources pédagogiques à des niveaux et dans des domaines différents du champ de recherche. L'équipe a soulevé des questionnements, formulé des conclusions, envisagé des variantes possibles qui s'appuient sur les bilans des pratiques conduites en classe ou hors la classe et sur l'évaluation des ressources ou logiciels mobilisés. Une réflexion sur la progression des apprentissages a eu lieu. Des plus-values et des moins-values ont été identifiées. Le bilan complet de l'ensemble des productions est consultable sur ce site dans l'onglet TICE puis Actions académiques mutualisées.

Objectifs

Objectifs de contenus

Objectifs d'Histoire des Arts (définis par le B.O. de 2008)

  • Acquérir une connaissance précise et documentée d’œuvres caractéristiques de l'histoire du XXème siècle appartenant à des domaines artistiques variés ;
  • Avoir des répères historiques et culturels ;
  • Avoir des notions sur le langage et le vocabulaire spécifique des grands domaines artistiques.

Notions d'Histoire abordées à travers les oeuvres étudiées

  • Art officiel, art engagé, propagande ;
  • Première guerre mondiale et violence de masse, révolution bolchévique, totalitarismes stalinien et nazi, antifascisme et art engagé, colonialisme et dénonciation, intervention des E.U.A. (dans la seconde guerre mondiale), génocide des juifs, guerre froide et dissuasion nucléaire, évolution technologique (le travail à la chaîne).   

Objectifs méthodologiques

Capacités attendues en Histoire des Arts :

  • Identifier la nature de l’œuvre ;
  • Situer l’œuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer l’intérêt historique ;
  • Décrire l’œuvre et en expliquer le sens ;
  • Distinguer les dimensions artistiques et historiques de l’œuvre d’art ;
  • Effectuer un rapprochement avec une autre œuvre d'art à partir d'un critère explicité.

Compétences du socle Collège

  • Compétence 1 - La maîtrise de la langue. LIRE : dégager oralement l'essentiel d'un texte lu.  DIRE : formuler clairement un propos simple ; développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminé ; adapter sa prise de parole à la situation de communication. Les indications pour l'évaluation du Livret de compétences précisent : préparer méthodiquement les élèves à différentes formes d’oral, exposés, épreuve d’histoire des arts du DNB, comptes rendus d’expérimentation, rapport de stage ...                                  
  • Compétence 4 - La maîtrise des techniques usuelles de l'informatique et de la communication : s'approprier un environnement informatique de travail, s'informer, créer, communiquer ; 
  • Compétence 5 - La culture humaniste : avoir des connaissances et des repères relevant du temps, de la culture littéraire, de la culture artistique ; être sensible aux enjeux esthétiques et humains d'une œuvre artistique ;  être capable de porter un regard critique sur un document, une œuvre ;
  • Compétence 7 - L'autonomie et l'initiative : être autonome dans son travail, savoir l'organiser, le planifier, l'anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles.

Problématique

Hypothèse TICE : l'élaboration personnelle d'une présentation numérique et sa projection devant la classe  libèrent la parole de l'élève et aident à "dire".

Problématique propre au oeuvres retenues en cours d'Histoire : comment des œuvres d’art sont-eles conçues comme mise en scène d’un pouvoir ou en opposition à un pouvoir ?

Problématique sur l'année propre au cours d'Arts : comment des œuvres d’art s’inscrivent-elles en rupture ou en continuité avec les courants artistiques de leur époque ?

Les élèves devraient proposer une problématique spécifique pour chaque objet d'étude. 

Compétence 1 : la maitrise de la langue

      Lire

      Dire

Compétence 4 : la maitrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

      S’approprier un environnement informatique de Travail

    Créer, produire  des données

    S’Informer, se documenter

    Communiquer, échanger

Compétence 5 : la culture humaniste

      Avoir des connaissances et des repères relevant du temps, de la culture littéraire, de la culture artistique

      Être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une œuvre

Compétence 7 : l’autonomie et l’initiative

  •  Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le planifier, l’anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles
  • Identifier ses points forts et ses points faibles dans des situations variées

Description

 Durée

Entre octobre et décembre, une heure hebdomadaire est consacrée aux exposés des élèves et à la reprise ; avec une moyenne théorique de trois exposés, soit six élèves par heure, il faut prévoir environ huit heures.
Le calendrier suit la progression en Histoire pour que l'exposé arrive après la leçon correspondante. (Voir la progression adoptée en 2012-2013 dans la rubrique "En savoir plus" en bas d'article). 

Outils et ressources numériques utilisés

  • Un vidéoprojecteur classique, le TNI présenterait une plus-value pour motiver les élèves ; 
  • L'utilisation de deux logiciels gratuits par les élèves, au collège et chez eux : le logiciel de présentation Libre Office Impress, le logiciel de vidéo Vlc ;
  • Les documents ressources sont déposés par l'enseignant sur le serveur du collège et sont accessibles depuis le Cdi et la salle de cours - les élèves doivent disposer d'une clé usb. Par crainte des virus, un ordinateur ancien disposé en fond de salle d'Histoire est mis à la disposition des élèves pendant les intercours et débuts de récréations ; il permet également aux élèves de vérifier l'ouverture de l'exposé déposé par les élèves sur leur clé usb ;
  • Principaux sites utilisés par les élèves : les articles de wikipédia.

NB : les films retenus ont été achetés par le collège et de courts extraits ont été déposés sur le serveur du collège dans le respect des règles du droit d'auteur. (Certains élèves ont pourtant choisi la facilité apparente : rechercher sur Internet au moment de l'oral sans se soucier des règles du droit d'auteur ; ils ont été surpris car, comme il avait été annoncé, la connexion n'est pas assurée pendant l'épreuve).

Déroulement

Phase 1 : préparation des exposés

  • A la rentrée, première réunion de concertation organisée par la Principale des enseignants membres des jurys histoire des arts.
  • En septembre : présentation d’une œuvre commune par les professeurs d’Histoire et d’Arts plastiques (tableau d’Otto DIX  Les joueurs de skat - 1920) et par les professeurs d’Histoire et de Musique (chanson anonyme : La chanson de Craonne - 1917). Les élèves sont invités à prendre des notes. Situation : passer du DIRE de l’enseignant à ÉCRIRE.
  • En cours d'Histoire, distribution d’une série de sujets d’exposés correspondant au programme, avec présentation par le professeur d’une fiche descriptive pour cadrer les recherches : les objets d’études sont indiqués sur un pdf illustré accessible sur le serveur du collège et adressé par mail aux élèves qui ont donné leur adresse (voir rubrique "En savoir plus" en bas d'article). Les élèves doivent choisir leur exposé et s’inscrire.  Les extraits de romans, de vidéos, les planches de bandes dessinées, ... sélectionnés par le professeur sont disponibles sur le serveur du collège. Les élèves peuvent demander des conseils auprès du professeur-documentaliste, ou auprès du professeur d’histoire par mail. Situation : s’approprier un environnement informatique de travail, utiliser des outils numériques.
  • Travail en autonomie : formation des binômes et choix du premier objet d'étude (le sujet est imposé pour les élèves qui tardent à choisir) ; choix parmi les extraits s'il y a lieu et éventuellement découpage par les élèves eux-mêmes des extraits. Recherches sur Internet au Cdi ou à la maison avec utilisation d’un moteur de recherche  ; choix et lecture d’un ou plusieurs articles adaptés : internet propose de très nombreux exposés d'HdA tout fait, pour le lycée ou le collège, mais les élèves doivent savoir se les approprier en vue de l'oral. Production par les élèves d’un premier diaporama conçu avec le logiciel Libre Office ; la consigne impose que ce document présente des images ou des extraits de roman mis en page, mais pas l'exposé lui-même car celui-ci ne doit pas défiler à l'écran ni être lu. Il est possible d'insérer quelques animations, mais ls simplicité est recommandée. Situation : ÉCRIRE avec un support numérique pour DIRE.   

 Phase 2 : premier exposé des élèves en classe puis devant un jury

  • Début octobre / fin novembre
    • Mise en scène du premier diaporama devant la classe, avec éventuellement des extraits de vidéo (chanson, film). Situation : DIRE avec un support numérique.     
    Par exemple, des élèves présentent le récit Une Journée d'Ivan Dénissovitch, d'Alexandre Soljénitsyne, la bande dessinée Tintin chez les Soviets, de Hergé, le film Le Triomphe de la Volonté de Léni Riefenstahl.
                  
  •  une élève de MdP et Soljenitsyne      un élève de MdP et Tintin chez les soviets      un élève de MdP et L. Riefenstahl
    • Après chaque exposé, brève reprise par le professeur d’Histoire portant sur la maîtrise de l'oral (ne pas lire, montrer l'oeuvre, regarder le public), sur l'analyse de l'oeuvre (contenu, langage artistique spécifique), et sur l'utilisation du numérique à bon escient : pour un film, présenter des images animées ou au minimum des copies d'écran et non l'affiche du film, faire des arrêts sur images pour commenter (alors que les élèves ont tendance à naturellement laisser défiler un extrait), pour un roman présenter des passages et les commenter (et pas seulement raconter la génèse de l'oeuvre), pour une bande dessinée afficher des zooms pour mettre en valeur des détails ... (Pour des propositions d'analyse d'oeuvres voir le lien  dans la rubrique "En savoir plus" en bas d'article).
    • RÉECRITURE par les binômes des exposés en tenant compte des réactions des camarades et des conseils du professeur. Ce travail est facilité par l'utilisation d'un support numérique. Par exemple, dans l'exposé sur le tableau de Picasso : Massacre en Corée, les élèves avaient négligé de présenter la guerre de Corée dans la 1ère version ; dans la 2nde version, une diapositive permet de présenter le conflit (c'est un copié-collé d'un article de wikipédia, mais les élèves s'en sont servi de support : évitant de lire le texte, ils ont décrit l'action sur la carte.

Picasso-Corée BD-MC version 1

Picasso-Corée BD-MC version 2

Autre exemple : dans l'exposé sur la couverture de Captain America en 1954, les élèves ont introduit dans la 2ème version une carte pour contextualiser, et ils ont supprimé un passage de wikipédia sur la forme du bouclier qui renvoyait à un problème de droit d'auteur tout à fait déplacé ici.

lebreton teilard captain america 1954 diaporama version 1 extraits

lebreton teilard captain america 1954 diaporama version 2 extraits

  • Mi-décembre
    Seconde réunion par la Principale des enseignants membres des jurys HdA pour concertation.
  • Fin décembre
    • A l'occasion du Brevet blanc, les élèves présentent leur exposé amélioré d’Histoire des arts devant un jury, en étant informé du barème (voir rubrique "En savoir plus" en bas d'article).
    • Le compte-rendu du jury, avec notation détaillée, doit indiquer les points à retravailler. Réunion par la Principale des enseignants membres des jurys HdA pour un premier bilan.

Phase 3 : poursuite de l'entraînement à l'oral, épreuve finale du DNB 

  • Entre janvier et avril
    Poursuite de l’entraînement avec une série d’exposés en éducation civique, en sciences de la vie et de la terre, la présentation du rapport de stage en entreprise.
  • Mi-avril
    Ttroisième réunion par la Principale des enseignants membres des jurys HdA pour concertation.
  • En avril
    Deuxième oral d’Histoire des arts devant un jury à l'occasion du second Brevet blanc. Les élèves ont présenté trois objets d'étude. Réunion par la Principale des enseignants membres des jurys HdA pour dresser un bilan.
  • En mai
    Les élèves présentent leurs cinq objets d'étude pour l'oral d’Histoire des arts du DNB. Ils ont acquis une bien meilleure aisance à l'oral. Réunion par la Principale des enseignants membres des jurys HdA pour dresser un bilan.

Les plus-values de l'utilisation du numérique

  • Le choix presque illimité d'oeuvres disponibles sous un format numérique permet à l'enseignant de proposer des oeuvres qui viennent en appui de son cours et illustrent de façon équilibrée les différents thèmes de sa progression (liste complète des oeuvres proposées et calendrier de la progression -  voir rubrique "En savoir plus" en bas d'article).

Diversité des oeuvres

 

  • Chacun des domaines artistiques relève d'une approche particulière, avec un lexique adapté.
    A travers le manuel scolaire, le cours d'Histoire habitue les élèves à analyser des peintures, les paroles d'une chanson, mais le numérique permet d'aborder plus efficacement l'analyse graphique, et surtout il est indispensable pour aborder l'analyse d'une chanson, d'un  film (même si le résultat ne peut être que très modeste comparé à ce qui est fait dans le cadre de l'opération Collège au cinéma).
  • Les savoir-faire numériques sont retravaillés tout au long de l'année : comment rechercher des documents sur le serveur du collège, sur internet ; comment retirer correctement une clé usb ; avec Libre office, comment choisir un format par la commande enregistrer sous, comment créer une copie de secours au format pdf ; avec Vlc : comment faire un arrêt sur image, une capture d'écran ...
  • Les élèves acquièrent une meilleure compréhension des limites de l'outil "powerpoint" : le professeur insistera sur l'inutilité de multiplier les animations qui ne peuvent jamais masquer la pauvreté d'un propos mais qui peuvent gâter un bon exposé.
  • La stimulation pour les élèves de présenter un oral avec un vidéoprojecteur a été, comme souvent, efficace pour certains élèves découragés par l'écrit. Au contraire, pour des élèves qui confondaient oral et lecture d'un dossier-papier imprimé à partir d'un site internet, l'utilisation du numérique a permis de les obliger à se tourner vers leur public ou bien vers l'oeuvre pour s'y confronter personnellement et la commenter. Par exemple, pour présenter une planche extraite de Coke en stock, illustrant l'évolution de Hergé après Tintin au Congo


       un élève de MdP et Tintin - Coke en stock - 1.    un élève de MdP et Tintin - Coke en stock - 2
   

  • Autre piste possible : il faudrait consacrer une heure de cours en décembre pour améliorer ensemble quelques problématiques (un exercice qui ne paraît pas à la portée d'une majorité d'élèves en début de 3ème), pour rechercher ensemble des liens pertinents avec d’autres œuvres (présentées en exposés ou non). C'est ce qui a le plus manqué à l'oral final. La plus-value que l'on  peut attendre du numérique pour retravailler des exposés multimédias est évidente : possibilté de citer des passages des exposés numériques, utilisation d'un TBI pour travailler collectivement ....

Les moins-values

  • La plupart des élèves n’ont pas pris de notes pendant les exposés ni pendant la reprise, malgré les demandes réitérés de l’enseignant. On peut trouver plusieurs raisons à cela.
    S'ils ne sont pas aiguillés, les élèves adoptent facilement une attitude de consommateurs passifs devant un écran. Face à l'exposé d'un autre élève, beaucoup pensent qu'il leur suffira d'emprunter le diaporama et la préparation du camarade. Par ailleurs le rythme de parole des élèves faisant l’exposé n’est pas adapté à une prise de notes en 3ème - sauf pour de très bons élèves. Le travail en classe devra donc être davantage encadré, en particulier par l'annonce dès le début de l'année d'une question d'HdA dans les contrôles d'histoire.
  • D’après quelques parents, des élèves se sont noyés dans leurs recherches sur Internet, qui n'était pas cadrées, ou se sont laissés trop absorber par la préparation de leur exposé multimédia. Le professeur doit donc suivre davantage les élèves dans l'organisation de leur travail.

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats