▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Spectacle vivant : théâtre, marionnette, mime, arts du cirque et de la rue

mis à jour le 12/10/16

"Le théâtre est une nourriture aussi indispensable à la vie que le pain et le vin… Le théâtre est donc, au premier chef, un service public. Tout comme le gaz, l’eau, l’électricité." J. Vilar

"L’affaire du théâtre a toujours été de divertir les hommes, il n’y a aucune contradiction entre divertir et instruire, car il y a plaisir d’apprendre." B. Brecht

A la une

Chargée de mission : Delphine Vanhove

La saison n'est pas finie !

la-constellation-des-contes La constellation des contes :
Barbe bleue, Blanche-Neige et Cie
au Théâtre du Lucernaire
du 29 mars au 27 août
Texte : Rébecca Stella et Danielle Barthélémy. Mise en scène : Rébecca Stella  En savoir plus
Spectacle à partir de 5 ans  Dossier pédagogique             

Comedie francaise 2006 logoLa Double inconstance de Marivaux, Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand et L'Hôtel du Libre échange de Georges Feydeau à la Comédie-française jusqu'au 20 ou 24 juillet.
La Comédie-française, c'est aussi des projections et des ressources en ligne : dossiers pédagogiques, images et vidéos en partenariat avec l'INA
 

home pre 1980x846 aFestival d'Avignon 2017  
Le film de présentation

 

Présentations de saison à la rentrée

Au Nouveau Théâtre de Montreuil
vendredi 15 septembre à 19h                     En savoir plus
Présentation de 45 minutes suivie d'un verre en musique et en plein air

Au Théâtre de Genevilliers
jeudi 14 septembre 2017 à 20h                   En savoir plus

Au Théâtre des Quartiers d'Ivry - Manufacture des Oeillets
vendredi 8 septembre à 19h                       En savoir plus
Réservation : 01 43 90 11 11  et reservations@theatre-quartiers-ivry.com       

Programmation 2017-18

affiche provisoire sanslogos TheatrePouvoirA l'auditorium du musée du Louvre en lien avec l'exposition Théâtre du pouvoir
à la Petite Galerie
Antigone de Sophocle
mercredi 15 novembre 2017 à 20h
Prométhée enchaîné d'Eschyle
mercredi 21 mars 2018 à 20h
Fondateur de la compagnie Démodocos, Philippe Brunet nous propose de remonter aux sources de la tragédie grecque en mettant en scène ses acteurs avec masques, costumes, danse et musique, au plus près des représentations qui se déroulaient dans l’Athènes du 5ème  siècle avant Jésus-Christ. Associant avec subtilité le français au grec ancien, Démodocos se veut au plus près de la tragédie antique.
4 € pour les moins de 26 ans (réservation facilitée pour les classes)
Programme complet et éducation artistique

Spectacles à accueillir dans vos établissements

Des compagnies proposent des représentations dans les écoles, les collèges ou les lycées, sur temps scolaire ou hors temps scolaire.
visuelPour la maternelle : à partir de la Petite Section
Tout p'tit conte de saison : un spectacle pour aborder de manière poétique le temps qui passe, les jours, les mois et les saisons.
par la Compagnie du regard de la lune
En savoir plus

 

 

Théâtre d'ailleurs, théâtre en V.O. : c'est le moment !

Des artistes venus des quatre coins de l'Europe sont à l'honneur avec les Chantiers d'Europe, rendez-vous annuel programmé par le Théâtre de la Ville. Voir programme ci-dessous.
Faire du théâtre avec ses élèves en langue étrangère, c'est possible : des compagnies habilitées construisent avec les enseignants des projets qui permettent d'allier pratique théâtrale et pratique d'une langue étrangère (voir liste structures partenaires et intervenants p. 21). C'est le moment de les contacter pour monter vos projets de classes à PAC et d'Ateliers artistiques 2017/2018 !

Présentations de saison 17/18 déjà passées

Au théâtre La Reine blanche
mercredi 28 juin à 18h30                             En savoir plus
Présentation en présence des artistes suivie d'un cocktail
reservation@reineblanche.com  

Au Tarmac - La scène internationale francophone    
mardi 20 juin à 20h                                      En savoir plus
Réservation conseillée par tél : 01 43 64 80 80 ou ici   

Aux Plateaux sauvages
mardi 13 juin à 18h                                       En savoir plus
Invitation ouverte aux équipes pédagogiques autour d’un temps convivial.
Réservation : invitation@lesplateauxsauvages.fr  ou  tél : 01 40 31 26 35

Au théâtre Le Monfort
lundi 12 juin à 19h30                                    En savoir plus
Venez découvrir les artistes de la saison 17/18 autour d'un verre suivi d'un bal ! 
Réservation : publics@lemonfort.fr

A la Comédie-Française
mercredi 7 juin à 18h               
La saison présentée par Eric Ruf en direct sur Facebook   

Programmation saison 2016-17

Les scènes de la capitale et de ses alentours offrent une richesse de spectacles de qualité à voir avec vos élèves. Sont répertoriées ici des propositions qui méritent toute votre attention : une sélection loin d'être exhaustive et actualisée aussi souvent que possible...
Suggestions pour cette saison 2016-17

 Festival des écoles du théâtre public

d1fc5674c900971c4d95de104c8a67b7Festival des écoles du théâtre public / 8ème édition
du 22 juin au 2 juillet
au Théâtre de l'Aquarium
et Théâtre de la Cité internationale

Entrée gratuite ouverte aux enseignants et à leurs élèves.  En savoir plus

La Colline donne rendez-vous aux lycéens    

Wajdi Mouawad, directeur du Théâtre National de La Colline, invite les lycéens à un dialogue en ligne sur ses pièces. Rendez-vous sur la page Facebook du théâtre jeudi 18 mai de 18h à 19h.
https://www.facebook.com/events/1052432284857910/

Nathan le Sage                                          à partir de la 2de

DSC 3762Texte de Gotthold Ephraïm Lessing traduit, adapté et mis en scène par Dominique Lurcel - Cie Passeurs de mémoire
Théâtre l'Epée de Bois Cartoucherie
du 20 avril au 14 mai 16h ou 20h30
Réservations : 01 48 08 39 74
Chef-d’œuvre des Lumières, alliage de profondeur et de comédie, "l'oeuvre la plus emblématique pour ceux qui rêvent encore de ramener le monde à la raison" selon Amin Maalouf. La dramaturgie fait de Nathan le Sage un personnage d'aujourd'hui.
Possibilité d'interventions dans vos classes. Demandes à adresser à :
M. Dominique Lurcel   ciepasseursdememoires@gmail.com 
Tél : 06 87 20 79 11    En savoir plus    Le texte  

Chantiers d'Europe : spectacle vivant, expo, débats...

visuel chantiers d'europe

Le rendez-vous annuel programmé par le Théâtre de la Ville qui porte un regard sur la création chez nos voisins européens : Portugal, Pays-Bas, Espagne, Grèce, Royaume-Uni et Croatie pour cette 8ème édition. 
du 2 au 24 mai 2017
au Théâtre des Abbesses, à l'Espace Pierre Cardin, à la Fondation Cartier...
A noter le spectacle de la Companhia Caótica, Soupe Nuage Noir, thriller culinaire pour petits et grands avec film, musique et dégustation de soupe.
Séance scolaire vendredi 19 mai à 10h
à partir du CE2.

Tarif scolaire : 5 euros/élève. Programme complet

 

 Notre classe                                             à partir de la 3ème

C0006.MP4.07 03 45 41.Image fixe001 copie

par la Compagnie Le retour d'Ulysse - Laboratoire de recherches théâtrales
Texte de Tadeusz Slobodzianek
Mise en scène de Justine Wotyjniak
au Théâtre de l'Epée de Bois
Cartoucherie du Bois de Vincennes
du 24 avril au 12 mai 2017
Séances scolaires : vendredi 28 avril, 5 et 12 mai à 14h
Tarif scolaire : 10 €         Réservations : Tél  01 48 08 18 75
Un texte magistral qui traduit avec ironie et rage la quête éperdue d'une liberté et d'une humanité. Partant du contexte des pogroms, la pièce aborde plus largement le 20e siècle, nous invitant à suivre le destin des élèves d'une classe d'un village polonais depuis leur enfance dans les années 20 jusque aux années 70. Traduite dans plusieurs langues et créée dans plusieurs pays, elle est présentée pour la première fois en France. 
Plaquette   Dossier de présentation     En savoir plus sur le projet pédagogique
Dossier pédagogique et description de rencontres dans les classes en amont 

 MP-4Monsieur de Pourceaugnac
du 9 juin au 2 juillet
au Théâtre de l'Epée de Bois

Comédie-ballet de Molière et Lully par la Cie le Théâtre de l'éventail et l'ensemble musical La rêveuse
La bande-annonce  Le dossier de présentation
Spectacle tout public à partir du collège                           En savoir plus

 Programmation 1617 : archives

 

 

 

 

 

Se former

Les stages du PAF 2017-18 sont en ligne !

Sont à l'honneur cette année : l'improvisation, les scènes francophones, la marionnette, les arts de la rue et le lien unissant scène théâtrale et scène musicale.
Pensez à noter le code des stages qui vous intéressent avant de vous rendre sur l'application Gaia.

17I0010018 IMPROVISATION / RÉPERTOIRE : 1 PARTOUT !  stage à public désigné
en partenariat avec La Comédie-française et la Fondation Culture & Diversité
17A0010512 SCÈNES FRANCOPHONES DE L'AILLEURS 
en partenariat avec Le Tarmac - Scène internationale francophone
17A0010514 LA MARIONNETTE, ART AU CARREFOUR DES DISCIPLINES 
en partenariat avec Le Mouffetard - théâtre des arts de la marionnette et Le Théâtre aux Mains nues
17A0010513 ARTS DANS L'ESPACE PUBLIC : SPECTACLE HORS LES MURS
en partenariat avec la Coopérative de rue et de cirque
17A0010517 BARBE-BLEUE : DE BARTÓK À GEORGES DIDI HUBERMAN 
théâtre et musique
en partenariat avec le Nouveau Théâtre de Montreuil - CDN

Retrouvez la liste de l'ensemble des stages Arts et Culture à l'onglet 2d degré.

Formation continue 2016-17 (PAF)

Concernant le domaine du spectacle vivant, trois stages ont été proposés cette année par la Délégation académique aux arts et à la culture dans le cadre du Plan académique de formation : 

  • Le cirque : enjeux d’un art en devenir
    En partenariat avec le Parc et la Grande Halle de la Villette et le théâtre Le Monfort

  • Du pont à la scène : tous à la manoeuvre !
    En partenariat avec le Musée de la Marine et le Théâtre des Quartiers d’Ivry/Manufacture des oeillets

  • En vers et contre tout
    En partenariat avec l'association Postures                          En savoir plus

Formations proposées par nos partenaires

Nos partenaires programment aussi des formations qui pourraient vous intéresser :

Ecritures théâtrales contemporaines jeunesse : une proposition de l'ANRAT en étroite collaboration avec la Maison du geste et de l’image (Mgi) et l’OCCE-Théâ. La formation se déroulera les 3 et 4 avril 2017 à la MGI. Le programme complet.

Rencontres

Ici sont répertoriés rencontres, débats, colloques et autres temps forts de l'année consacrés à des échanges ou réflexions autour du spectacle vivant.

Le Théâtre de la Colline programme des rencontres en libre accès autour de sujets de société associant personnalités du monde du théâtre, historiens, philosophes...
En savoir plus

Des rencontres de qualité ouvertes à tous au Théâtre de Genevilliers en écho à la programmation.  En savoir plus

Une rencontre au Tarmac jeudi 15 juin 2017 sur la place que les artistes et intellectuels occupent dans les grands mouvements sociaux et démocratiques d'Afrique en partenariat avec le festival Africologne  En savoir plus

 

Monter un projet

Résidences d'artistes dans les établissements

Circulaire et dossiers DAAC et DRAC 2017/2018

En 2016-2017, ce sont dix établissements de l'académie qui ont bénéficié d'une résidence territoriale d'artiste, pilotées par la DRAC et la DAAC :

Etre né avec une cuillière en argent 3 ok A4 La Compagnie de l'Astre est intervenue au lycée professionnel Suzanne Valadon et auprès des élèves de la SEGPA du collège Jacques Prévert sur le thème "L'argent : dedans/dehors" impliquant les élèves, les enseignants et, plus largement, l'ensemble de la communauté éducative.
Le projet s'est articulé autour de l'exploration des expressions françaises liées à l'argent et de thématiques plus transverses comme l'argent et le sport, l'argent et les relations familiales, l'argent et les déplacements de populations, etc.
L'Argent n'a pas d'odeur Paradis ok3 A3 small Il en est résulté une exposition photo, présentée au Festival de l'Astre en mars, au Centre Paris Anim Rennes en avril et reprise à la Mairie du 18ème arrondissement en juillet ; des interviews vidéo sur des cas pratiques de situations impliquant une transaction (financière ou non), ainsi qu'une série d'écrits (monologues de théâtre et réquisitoires), interprétés par les élèves. Enfin, plusieurs sorties ont été programmées : musée de la Contrefaçon, Recyclerie, et trois sorties au spectacle : Manufacture des Abbesses, Le Grand Parquet, Théâtre du Rond-Point.

Installation dans le hall2La Compagnie Hors-Piste est intervenue au lycée polyvalent Elisa Lemonnier, à l'EREA rue de Belleville, à l'Antenne Jeunes Flandres ainsi qu'à l'ESI Halte Femmes sur le thème des "Passage - s". Voir une vidéo.


IMG 1809Les élèves ont été répartis en trois groupes
pour aborder cette thématique du passage :
les traceurs, les rêveurs et les passeurs.
Les réalisations des élèves ont fait l'objet d'une exposition présentée au lycée jusqu'au 4 juillet.
 

- Théâtre ouvert était en résidence au lycée Corvisart-Tolbiac, au lycée professionnel Edmond Rostand, au lycée Municipal d'Adultes et à l'INJA (Institut national des Jeunes Aveugles) sur le thème "Les jeunes poussent".

- Le Théâtre Dunois et la Compagnie Les arpenteurs de l'invisible sont intervenus au collège Thomas Mann et dans deux écoles élémentaires, l'école des Grands Moulins et l'école Louise Bourgeois sur le thème "Grandir ? Imagination(s) en action !".

- La Compagnie Calvero et l'Orchestre de chambre de Paris sont intervenus au collège Edmond Michelet et au collège Mozart, sur le thème "La girafe du 19ème" touchant également une des écoles maternelles du REP.

Autres projets menés en direction des élèves

Chaque année de nombreux établissements parisiens bénéficient du dispositif de classes à PAC ou d'Ateliers artistiques, dispositifs qui permettent de financer les projets associant des artistes habilités à intervenir en milieu scolaire.
Circulaire et dossier de candidature 2d degré 17/18
La circulaire et le dossier de candidature 1er degré paraîtront à l'automne.

S'informer

Sont répertoriés ici les centres de ressources ainsi que les principales ressources en ligne classées :

  • par intérêt : pédagogie, scénographie, costume, auteurs, traduction, lexique, visites en ligne, mémoire du spectacle...
  • par domaine: théâtre, marionnette, cirque, arts de la rue…

Centres de ressources 

logo crdpCarte des ressources culturelles locales
éditée par le CRDP de Paris (CANOPÉ)

bnfBibliothèque nationale de France-Départements des arts du spectacle 
5, rue Vivienne - 75002 Paris

© cntArtcena (anciennement Centre national du Théâtre)
134 rue Legendre - 75017 Paris - 01 44 61 84 85

© horslesmursHors Les Murs
 68 rue de la Folie Méricourt - 75011 Paris - 01 55 28 10 10

logo mouffetardLe Mouffetard Théâtre des arts de la Marionnette
 73 rue Mouffetard- 75005 Paris -  01 44 64 79 70

logoEspace culturel des arts du masque
 32 rue de la Solidarité, Porte D - 75019 Paris -  09 54 84 84 84

 

Ressources théâtrales numériques

© educnetEducnet
Le site référence du Ministère de l’Education nationale, avec les textes officiels, les programmes, des informations sur les pratiques pédagogiques liées au théâtre. 

 © theatrecontemporainThéâtre contemporain

Portail du Centre de ressources internationales de la scène (CRIS) qui a pour mission d’œuvrer pour l’éducation artistique et culturelle par le biais du média Internet.

logo CRDP  PREAC Théâtre
Archives des séminaires de formation et des publications réalisées par le PREAC Théâtre d’Angers.

© canopéAntigone en ligne
Site destiné aux enseignants et aux élèves qui met à disposition des extraits vidéo de scènes clés d'une même pièce et qui permet de comparer plusieurs mises en scène. Des pistes pédagogiques sont proposées pour chacune des pièces ainsi qu'une approche globale du théâtre à travers ce site.

Ressources en ligne de la Comédie-française : dossiers pédagogiques    images
vidéos sur You tube en partenariat avec l'INA
projections en partenariat avec Pathé

Vocabulaire du théâtre

© wikipediaLexique théâtral wikipedia
Absurde, accessoires, acte, agôn...

© odéon© odéonLexique du théâtre de l'Odéon
Amphithéâtre, appuyer, boîte à sel...

© théâtre de la criéeGlossaire technique
Allemande, appuyer, asseoir, avant-scène...

Visite virtuelle de théâtres

© la collineVisite virtuelle de La Colline - Théâtre national
Cliquez sur les différents espaces et découvrez les dessous de La Colline.
Une expérience 3D immersive dans les coulisses du théâtre. Retrouvez quelques scénographies marquantes des créations programmées à La Colline en animation 3D.

chateau de versailles spectaclesVisite virtuelle de la salle de l'Opéra Royal
Réouvert en 2009, l’édifice, partie intégrante du château de Versailles, est l’exemple même du théâtre de cour et constitue l’un des éléments remarquables du domaine de Versailles de par ses agencements architecturaux, décoratifs, techniques et scéniques.

théâtre de cournouailles

Visite virtuelle du Théâtre de Cornouilles, Scène Nationale de Quimper
Découvrez ce théâtre depuis le parvis jusqu'au centre de la scène, cliquez, tournez, zoomez, en haut, en bas... Une visite à 360° pour lever un coin du rideau...

soleilVisite virtuelle du Théâtre du Soleil
C’est durant l’été 1970 que le Théâtre du Soleil, désespérément à la recherche d’un lieu de travail qui ne soit surtout pas un théâtre, découvre la Cartoucherie...

celestin-Lyon-panoVisite virtuelle de la Salle à l'italienne des Célestins à Lyon
La salle est le type même d'une salle à l'italienne. Elle a gardé les caractéristiques qui définissaient ce type de salle classique : une forme en fer à cheval avec des balcons...

téléchargement    Visite virtuelle du Cirque-Théâtre à Elbeuf
Visitez tous les espaces de ce Pôle Cirque National, dont la salle, à la fois théâtre et cirque...

Mémoire du spectacle, scénographie, costume...

logo CNCSRessources en ligne Centre National du Costume de Scène
Le premier fonds du Centre national du costume de scène réunit 8 500 costumes et accessoires déposés par les trois institutions fondatrices, la Bibliothèque nationale de France, la Comédie-Française, l'Opéra national de Paris.

logo-inaDécouvrez les archives de l'INA consacrées au spectacle vivant
Découvrez 70 ans d'histoire du spectacle vivant en vidéos, classées par domaines et présentées également sous forme de parcours thématiques (par exemple : la tragédie grecque et ses réécritures, le théâtre de l'absurde, etc...)

logo2012 1Les Archives du spectacle
 Site internet consacré à la mémoire des spectacles (théâtre, danse, lyrique...) présents et passés sans limite de temps ni de frontières. Vous y trouverez des informations sur les équipes de création et les lieux de tournée des spectacles, sur les programmations des structures de diffusion, sur les carrières des artistes et techniciens.

logo gallicaCollection en ligne de photographies de spectacle
Gallica bibliothèque numérique vous invite à vous plonger dans les riches collections de photographies de spectacle de la Bibliothèque nationale de France. La figure du photographe de spectacle s’affirme après la Deuxième Guerre mondiale lorsque les perfectionnements techniques permettent enfin de dépasser la photographie posée et de capturer la représentation. Découvrez plus d’un demi-siècle de théâtre, d’opéra, de cirque, de danse, de marionnettes, de mime...


© canopé
Antigone en ligne
Site destiné aux enseignants et aux élèves qui met à disposition des extraits vidéo de scènes clés d'une même pièce et qui permet de comparer plusieurs mises en scène. Des pistes pédagogiques sont proposées pour chacune des pièces ainsi qu'une approche globale du théâtre à travers ce site.

Auteurs, traductions...

 © eatEAT 
Site des Ecrivains Associés du Théâtre : textes à télécharger, sélection du comité de lecture...


© écrituresfrancophonesEcritures contemporaines Francophones et théâtre
Le PREAC « Écritures contemporaines Francophones et théâtre » a pour mission de fournir des ressources multiples sur la littérature d’expression française notamment dans le domaine du théâtre contemporain. Il prend appui sur le festival des Francophonies en Limousin.

© theaOffice Central de la Coopération à l’École
L’Office Central de la Coopération à l’École fête la rencontre entre des enfants, à l’école, et les écritures théâtrales contemporaines. 

© mavMaison Antoine Vitez
L'association réunit des linguistes et des praticiens du théâtre qui travaillent à la promotion de la traduction théâtrale et à la découverte du répertoire mondial contemporain. En ligne : fiches de lecture, extraits à télécharger, actualités...

la chartreuse
La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, centre national des écritures du spectacle propose une base de données sur les auteurs dramatiques français contemporains et leurs œuvres (créées ou inédites) avec possibilité d’interrogation multicritères (dont nombre de personnages, thème…). 5690 pièces et 351 auteurs des années 1950 à nos jours (données mars 2013).

mascarilleMascarille, base de données de 40000 pièces de théâtre, tous genres et toutes époques, permettant une interrogation multicritères (distribution, sujet, date…) ; accès au site en partie libre, totalité du site sur abonnement.

Marionnettes...

 © portailmarionnettePortail des arts de la marionnette

Vitrine en libre accès qui présente au grand public la richesse et la diversité des arts de la marionnette. On peut ainsi découvrir sur ce portail plus de 30 000 documents : aussi bien des collections de musées et des fonds d’archives ou de bibliothèques que des programmations de théâtres et de festivals, des spectacles des compagnies à différentes étapes de leur réalisation, des publications associatives...

© institutmarionetteInstitut international de la marionnette
Le site de l’Institut international de la marionnette : ressources documentaires...

© themaaAssociation nationale des théâtres de marionnette 
Site de l’Association nationale des théâtres de marionnette...

©museegadaneMusée Gadagne
Centre de documentation des musées Gadagne (Lyon, Rhône-Alpes) : fonds documentaires sur les marionnettes du monde entier. Présence de nombreux recueils de manuscrits de pièces de Guignol des marionnettistes Vuillerme-Dunand et Durafour et fonds Léopold Dor. Voir aussi la rubrique « Voir des collections de marionnettes »...

Arts du cirque, arts de la rue...

Publication Une histoire du cirque de Pascal Jacob (éd. Seuil/BNF, à paraître le 6 octobre 2016)

Nouveau site multimédia, fruit d'un partenariat entre le CNAC et la BNF :  Anthologies des arts du cirque

Les arts du cirque avec la BNF sur Eduthèque

Manuscrit BNF : Trois dialogues sur l'exercice de sauter et de voltiger en l'air

 

 

 © rueetcirqueRue & Cirque
Médiathèque numérique des arts de la rue et des arts du cirque. Ce portail de ressources vous donne accès à des milliers de documents en ligne : photos, vidéos, articles, affiches, notices d'ouvrages, études et colloques...

 ©lieuxpublicsLieux publics
Centre dédié à l’espace public, à la recherche, à la prospective, Lieux publics, centre national des arts de la rue, édite en ligne plusieurs revues sur la présence de l’art dans la ville, les rapports à l’espace urbain, les questionnements sur les publics dont Via Europa

CRDP Champagne-ArdenneCRDP Champagne-Ardenne, pôle de ressource sur le cirque
Site du pôle de ressources sur les arts du cirque édité par le CRDP de Champagne-Ardennes, CDDP de la Marne et le CNAC, Centre National des Arts du cirque : une carte des ressources, une sélection de sites, bibliographie et un bel inventaire sous forme de « fiche-action » d’initiatives pédagogiques...

 

Publications

Titus n'aimait pas Bérénice, roman de Nathalie Azoulai

couverture livre titus n'aimait pas bérénice

 

"Quand on parle d’amour en France, Racine arrive toujours dans la conversation, à un moment ou à un autre, surtout quand il est question de chagrin, d’abandon. On ne cite pas Corneille, on cite Racine."
En savoir plus
    

 

Au pont de Pope Lick, de Naomie Wallace

Au pont de Pope Lick, de Naomie Wallace  (éditions théâtrales)Editions théâtrales
Traduit par Dominique Hollier
En prison, Dalton Chance, seize ans, repense aux événements qui l'ont conduit ici. Le fantôme de Pace Creagan, la jeune fille rebelle de deux ans son aînée qui l’a entraîné dans un jeu dangereux (traverser un pont avant qu’un train à vapeur n’atteigne l’autre rive), est là. Face à lui, ses parents broyés par la crise économique de 1929 et Chas, le gardien dont le fils est mort de ce jeu fou.
Dans un texte plein d’humanité, les pulsions de désir et de mort enfièvrent les corps de ces adolescents qui cherchaient à vivre. Un apprentissage difficile, mais émancipateur. Une pièce forte et lumineuse.

Antoine Vitez, homme de théâtre et photographe

antoine-vitez-homme-de-theatre-et-photographeLes Solitaires intempestifs
Sous la direction de Brigitte Joinnault, en compagnonnage avec Marie Vitez

Antoine Vitez, parallèlement à son œuvre d’homme de théâtre, de traducteur et de poète, dessinait et photographiait. Des milliers de photographies... inconnues du public jusqu’aux expositions « Portraits au miroir » et « Portraits de familles » présentées en 2008 et 2010.
Autour d’un de ses poèmes et de trente-trois de ses portraits réalisés entre 1959 et 1990, ce livre-album réunit des écrits et des images d’amis, d’artistes et d’universitaires. Éclats de mémoire, fragments d’histoire, ils disent les liens profonds, intimes et poétiques qu’entretenaient théâtre et photographie dans la vie de celui que l’on connaît surtout comme l’un des grands metteurs en scène et pédagogues du XXe siècle.

Textes de Georges Aperghis, Georges Banu, Anne-Françoise Benhamou, Florence Delay, Catherine Dolto, Brigitte Joinnault, Yannis Kokkos, Chantal Meyer-Plantureux, Jean Métellus, Bernard Morlino, Jack Ralite, Éloi Recoing, Daniel Soulier, Pierre Vial, Michel Vinaver, Jeanne Vitez, Marie Vitez.

Stradda n° 35. Screen Circus. Le cirque, laboratoire de nouvelles images

UnestraddaHors les Murs

Stradda #35 s’intéresse à un sujet artistique innovant : la création circassienne pour l’écran. Après avoir été terre d’accueil d’acrobates et de clowns talentueux (Chaplin, Keaton, Tati, Etaix…) et lieu de représentation du cirque au sens propre (comme La piste aux étoiles) et figuré (la filmographie est abondante!), l’écran devient un véritable laboratoire d’expérimentation artistiques pour nombre d’artistes qui écrivent spécifiquement pour lui des œuvres autonomes.
L’écran devient ainsi plus qu’un support, un véritable lieu, un laboratoire d’images et de projets inédits qui ajoutent encore un territoire fertile au cirque et qui fait vivre de nouvelles expériences audiovisuelles au spectateur.
Stradda est l’occasion de dresser un panorama de ce pan méconnu de la création contemporaine en plein essor, interroge les motivations des artistes et leurs processus de création, s’autorise à questionner leur apport artistique et, enfin, ouvre une réflexion sur les problématiques de production et de diffusion de ces œuvres d’un nouveau genre.

Théâtre/Public n° 216. Scènes contemporaines, comment pense le théâtre

© théâtralesÉditions Théâtrales
Christophe Triau & Christophe Bident (Direction du numéro)
Depuis les années 1970, « l'ère de la mise en scène » a pris un nouveau virage. De nombreuses esthétiques scéniques, rompant avec les fidélités à Stanislavski, à Meyerhold, à Brecht ou encore à Artaud, ont entrepris de créer de nouvelles images, de nouveaux effets, un rapport inédit au public, bref, de concevoir autrement, radicalement, la création d'un spectacle. Comment les interroger dans leur puissance de pensée esthétique ? Ouvrent-elles de nouveaux paradigmes ou plus simplement de nouvelles manières de penser ?
Dans ce numéro, il s’agit d’interroger le(s) théâtre(s) contemporain(s) comme production de pensée. Comment pense(nt)-il(s) les questions érotiques et politiques ainsi que les révolutions contemporaines de la présence, de l’image, de la présentation, de la représentation, de la performance ? Comment modifie(nt)-il(s) nos capacités de perception ?

M'appelle Mohammed Ali, de Dieudonné Niangouna

solitaires intempestifsLes Solitaines intempestifs

Prix littéraire 2015 des lycéens et des apprentis

Le ring est un dialogue, et la scène est un champ de bataille. Je ne saurais vous dire la joie que j’ai en ce moment, en faisant entendre ma voix, mon corps, toute mon histoire à travers Mohamed Ali. Ce n’est donc pas un nègre dans une cage, ce n’est pas une foire avec un ours à bicyclette. On n’est pas au cirque où l’homme le plus fort soulève quatre cents kilos. Non, mesdames, on est en train d’écrire la vie, à partir de maintenant.

M'appelle Mohamed Ali a été écrit pour Etienne Minoungou.

Scènes de la critique, Les mutations de la critique dans les arts de la scène, sous la direction d’Emmanuel Wallon

© actes sud - papiersActes sud - Papiers

Autour de la parution de l’ouvrage Scènes de la critique, Les mutations de la critique dans les arts de la scène, sous la direction d’Emmanuel Wallon, Actes Sud - Papiers, Arles, 2015.

Il est de bon ton de fustiger la critique, revêche ou frivole, entichée de nouveauté ou au contraire en retard d’un train esthétique, incapable de remplir les salles et de reconnaître les vrais talents. Que serait pourtant la création sans cet aiguillon ? Plus difficile que ne le prétend le mot de Destouches, son exercice devient de plus en plus délicat. Son espace se restreint comme peau de chagrin dans la presse, alors qu’elle doit embrasser des œuvres aux formes et provenances de plus en plus diverses. Il n’est pas sûr que ses nouveaux terrains d’extension, sur les réseaux d’Internet ou dans les séminaires universitaires, lui suffisent pour remplir le rôle qu’elle s’assigne : penser le théâtre et les arts parents, mettre les enjeux de la scène en débat.

  • Des ateliers « Pratiques de la critique » réunissant des artistes, des critiques professionnels, des universitaires et des doctorants de divers pays européens, dans le cadre du Festival Chantiers d’Europe, du 11 au 14 juin 2015, mais surtout le vendredi 12 juin 2015 au Théâtre de la Cité internationale.
  • Un colloque international « La critique comme création » (titre provisoire) qui se déroulera les 10, 11 et 12 décembre 2015 au Théâtre des Abbesses et à l’auditorium de l’INHA.

La Princesse au petit pois, de H.C. Andersen, adaptation d'Edouard Signolet

© archeéditeurL'Arche Editeur

Miné par la solitude, un jeune prince désire rencontrer une vraie princesse et parcourt le monde sans trouver chaussure à son pied. Il croise toutes sortes de princesses, toutes plus maléfiques les unes que les autres, et va de déceptions en déconvenues. L’humeur du prince oscille entre mélancolie sceptique et doute cartésien.

Quant au couple royal, il ne cesse de se chamailler et s’inquiète pour l’avenir de la lignée. Au terme d'un parcours que l'on pourrait qualifier d'initiatique, le prince rencontre enfin une princesse digne de ce nom, et le petit pois se retrouve hissé - non sans humour - au rang de « sauveur du royaume » et de vrai héros du conte. Un monde à l’envers, où une simple légumineuse permet de révéler la véritable noblesse au grand jour !

Cette pièce, coécrite avec Elsa Tauveron et Antoine Guémy, est une adaptation du célèbre conte danois. Écrite comme un quatuor, avec thèmes et variations, elle se lit comme une traversée des paysages d’Andersen, tout en opérant un glissement grinçant par rapport à l’univers des contes de fées.

Anatole et Alma / L'Histoire d'Anna de Sabine Tamisier

© editionsthéâtralesÉditions Théâtrales

A partir de 10 ans...
Sabine Tamisier a écrit avec émotion deux pièces sur les maux des enfants pris dans des histoires de grands, deux histoires sur l’amour dans tous ses états.

Anatole et Alma se passe sur la plage, un été. Anatole, six ans, se cache dans une grotte pour exprimer son refus de la naissance prochaine d’une petite sœur. Pendant ce temps, Alma, quatre ans, partie à la recherche de son papa qui s’est séparé de sa maman, finit par se perdre. La collision entre les deux enfants leur fera vivre une journée intense, au cours de laquelle ils surmonteront leurs peurs et leurs questionnements.
Dans L’Histoire d’Anna, une petite fille de huit ans observe la solitude de son père et la coquetterie grandissante de sa mère. Dans la maison, elle respire l’odeur d’un amour qui se fane. Elle se sent impuissante et voudrait que les adultes se parlent enfin, pour détruire le mur du silence. Elle sera aidée dans cette aventure par sa poupée et sa meilleure amie.

N.I.M.B.Y., Dialogues avec un calendrier Bulgare de Veronika Boutinova

cadrecopiecopieL'Espace d'un instant

Préface de Louise Doutreligne
A l’initiative de la Maison d’Europe et d’Orient et avec le concours du Centre national du Livre

N.I.M.B.Y. : à Calais, Jean-Bert loue sa chiotte-douche aux migrants de passage, profitant de la misère des étrangers pour adoucir un tant soit peu la sienne ; c’est dans cette pièce sordide qu’il assistera malgré lui à l’accouchement d’une réfugiée africaine.
Dialogues avec un calendrier bulgare : un quinqua solitaire discute avec la femme dénudée d’un calendrier érotique, qui prendra bientôt chair pour le supplier de lui faciliter l’obtention de la nationalité française.
Veronika Boutinova est une auteure du lieu : ses personnages en errance cherchent un endroit où vivre bien. Ses deux pièces nous parlent aussi de l’accueil fait en France à des hommes, des femmes en quête d’un quotidien banal et sécurisant. Les situations sont rudes, les relations humaines rugueuses, pourtant il se dégage des pièces de l’auteure et de sa langue poétisée un humour ténu, grinçant, et surtout un souci d’humanité, un appel à la lucidité et à l’altruisme.
Veronika Boutinova est née dans le nord de la France en 1969. Pro-européenne, elle met en avant la littérature dramatique contemporaine des pays d’Europe centrale et orientale autant dans ses recherches universitaires que dans ses mises en scène. Auteure, elle promène un regard politique sur le monde, écrivant sur le thème de l’Europe forteresse et des migrations, sur les femmes et leur sexualité, ainsi que pour le jeune public, enfant et adolescent.

Girafes, de Pau Miro

© éditionsespaces34Éditions Espaces 34

Traduit du catalan par Clarice Plasteig Dit Cassou
Collection Théâtre contemporain en traduction
en partenariat avec la Maison Antoine Vitez
Barcelone, années cinquante. Un jeune couple modeste ne parvient pas à avoir d’enfant. Alors qu’il travaille dans une menuiserie, elle passe ses journées à la maison.
Dans le quotidien répétitif des tâches ménagères, elle n’est pas seule : il y a son frère, muet depuis l’enfance, un vendeur à domicile de machines à laver et le sous-locataire dont on ne sait à quoi il passe les nuits.
La femme rêve d’une vie différente et ces figures qui l’entourent (frère, vendeur, sous-locataire) lui permettent de s’évader. Au prix de quels renoncements, peut-elle être porteuse d’espoir - avec l’enfant sans doute à venir.
Mais un jour le mari se coupe deux doigts à la menuiserie et est forcé de rester à la maison. Les tensions, les incompréhensions surgissent. Des silences s’installent chargés de ce qui ne se dit pas, de ce qui se pense, ou s’espère – tout comme les girafes qui n’utilisent pas leurs cordes vocales mais communiquent par infrasons.

  • Lire un extrait
  • Pau Miro est l'auteur d'une trilogie « animale » composée de Búfals, Lleons (Teatre Nacional de Catalunia, 2009) et Girafes (Festival Grec, 2009) qui a reçu le prix de la critique dans la catégorie « meilleur texte théâtral ». Clarice Plasteig Dit Cassou a entrepris la traduction de ces trois pièces, Buffles, Lions, Girafes, qui sont publiées aux Editions Espaces 34.

Barullo (Un livre dodécaphonique) de Rodrigo García

© lessolitairesintempestifsLes Solitaires intempestifs

Traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot
Je défends l’idée qu’une œuvre est légitime parce qu’elle n’avait pas d’autre choix que d’être une œuvre, et qu’elle se nourrit de quelque chose d’irrationnel et de précieux ; dans mon cas, la rancœur précédemment évoquée, le fait de ne pas savoir tuer, qu’il me faut bien sûr transformer en matériau poétique, pour pouvoir être un autre.
Un cocktail de textes théâtraux, radiophoniques, théoriques, conçus à différentes époques :
Protégez-moi de ce que je désire (1997) ; Texte pour France culture, lu par Nicolas Bouchaud (2005) ; Le Messager des Asturies (2013) ; La Forêt est jeune et pleine de vie (2012) ; Stefano Scodanibbio (2013) ; Livres des cinq poèmes, dont deux très jolis (2013).
Si Rodrigo García a écrit quelques lignes d’avant-propos pour présenter ces différents textes (théâtraux, radiophoniques, poétiques ou théoriques, et conçus à différentes époques) il n’y a pas vraiment d’explication quant à leur association. Peut-être le simple plaisir de partager avec le lecteur les mots d’un auteur inclassable, que nous avons eu un immense plaisir à relire ou découvrir.

Théâtre/Public n° 215. Place du théâtre, forme de la ville

© théâtralesÉditions Théâtrales

Marcel Freydefont & Luc Boucris (Direction du numéro)
Le dossier de ce numéro 215 de Théâtre/Public est consacré à la place du théâtre à l'aune des mutations de la ville contemporaine. Il en interroge la présence matérielle, les enjeux symboliques, l'évolution des perceptions, les formes architecturales, les horizons politiques. Cette étude n'est pas abstraite : elle prend notamment pour objet les exemples des villes de Nantes, Bruxelles, Liège, Palerme, Barcelone, Varsovie.
Le dossier s'organise à partir d'une hypothèse contre-intuitive : "Le théâtre, en tant qu’art et lieu, service public et pratique sociale, a repris en ce début du XXIe siècle une place majeure". Il déploie, en conséquence, les arguments et les faits, quantitatifs et qualitatifs, qui attestent l'importance retrouvée du théâtre, sans en minorer les fragilités ni les limites. Cette approche, au plus près des transformations actuelles du monde urbain, permet ainsi de dessiner quelques fortes réponses à la question de ce qui fait (encore ou nouvellement) "scène" dans une ville.

Pierre. Ciseaux. Papier., de Clémence Weill

© théâtraleÉditions Théâtrales

Grand Prix de littérature théâtrale 2014

Pierre. Ciseaux. Papier. survole d’un œil amusé le quotidien de trois personnages apparemment très ordinaires. En grattant doucement leurs masques de mensonges, de doutes et d’angoisses, on découvre ce qui rend chacun d’eux unique, paradoxal et néanmoins heureux. La dissection critique de ces individus s’opère à travers une dramaturgie tout en miroirs et en regards croisés. Si la pierre bat les ciseaux qui battent la feuille, ici le Jeune Homme observe l’Homme qui observe la Femme. On y découvre tour à tour la psychologie, les anecdotes et les défauts des protagonistes, avant le bouquet final qui lesaffectera pour toujours.
Cette partition brillante de Clémence Weill entretient de bout en bout et avec un humour caustique omniprésent notre fascination pour ce trio qui surfe sur les clichés contemporains de notre inévitable routine.

Le Cycle des résurrections, de Angélica Liddell


© solitaires intempestifsSolitaires intempestifs

Traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot

Épître de saint Paul aux Corinthiens
You are my destiny (Le viol de Lucrèce)
Tandy
suivi du journal
La Fiancée du fossoyeur

"J’avais besoin de détruire la joie, tout le temps, pour pouvoir contempler quelque chose de sublime, même au prix de ma tranquillité. Et pour cela, il me fallait le blesser sans arrêt. Le blesser sans arrêt. Car ce n’est que blessé que je le supportais. Car ce n’est que blessé que je l’aimais. À quoi bon vouloir le calme ? Très peu pour moi. Je préfère être un oreiller de braises, son oreiller de braises."
Trois pièces et un journal : deux formes d’écriture qui sans cesse coïncident dans le temps et dans les mots. Le Cycle des résurrections et La Fiancée du fossoyeur tiennent tout à la fois de la confession intime et de la chronique poétique.
En 2009, l’Espagnole Angélica Liddell créait avec sa compagnie Atra Bilis La Maison de la force où six femmes disaient leur douleur, abordaient la violence des relations à l’autre quand cet autre est un homme. Au centre de la pièce, le monologue enragé d’Angélica Liddell évoquait un voyage à Venise, une ville devenue pour elle épicentre de la cruauté intime et collective. Cinq ans plus tard, Liddell retrouve une Venise plus lumineuse, pour y camper son spectacle You are my destiny (Lo stupro di Lucrezia) (You are my destiny (Le viol de Lucrèce)), sorte d’envers rédempteur de La Maison de la force, selon ses propres mots.

J'appelle mes frères / Nous qui sommes cent de Jonas Hassen Khemiri

© théâtrales
Éditions Théâtrales, collection Scènes étrangères
Traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy
Publié avec le soutien de la Maison Antoine Vitez

Dans J’appelle mes frères, une voiture piégée a explosé, semant la panique dans la ville. Sans doute un acte terroriste. Amor reçoit alors des appels téléphoniques de ses proches qui lui donnent des conseils contradictoires. Doit-il faire profil bas et se fondre dans la masse ? Ou au contraire se montrer au grand jour ? Quelle identité adopter quand tout le monde vous regarde d’un œil suspicieux et qu’on devient l’autre, à son corps défendant ?
Dans Nous qui sommes cent, une femme est tiraillée entre trois facettes d'elle-même à différents âges. Ces trois « elle » se disputent et questionnent cette existence dans laquelle elles se retrouvent plus par dépit que par choix. Comment en sont-elles arrivées à bâillonner leurs rêves au profit d’une vie tranquille et morne ? Par quels renoncements successifs en arrive-t-on à choisir la sécurité plutôt que le bonheur ?

Poison, de Lot Vekemans

© espace34Espace 34
Collection Théâtre contemporain en traduction, en partenariat avec la Maison Antoine Vitez
Traduit du néerlandais par Alain van Crugten

Un homme et une femme qui ne se sont pas vus depuis plusieurs années semblent se rencontrer fortuitement. Ils échangent des mots, apparemment anodins, dans un lieu qui s’avère être le bâtiment d’accueil d’un cimetière. Petit à petit, leurs vies se dessinent à la fois dans ce qui les a unis et dans leur présent, et les paroles creusent ce qui n’a jamais pu être dit.
Lot Vekemans aborde, dans ce texte d’une extrême délicatesse, le deuil (ici la perte d’un enfant) et la reconstruction des êtres qui survivent.
La pièce en langue originale a reçu le Prix d’écriture théâtrale de la Taalunie, qui réunit Pays-Bas et Flandre, en 2010.

Pour un théâtre contemporain, Antoine de Baecque et Lucien Attoun

© actes sudActes sud

Au centre d'une vie : la fondation de Théâtre Ouvert, à la demande de Jean Vilar, lors du Festival d'Avignon 1971. Militant, découvreur, mais aussi passeur, Lucien Attoun a édité de nombreux textes dramatiques, les a fait entendre grâce à des émissions de radio et comprendre par la mise en espace - une pratique scénique qu'il a inventée, avec chaque fois le souci du public. Théâtre Ouvert, Centre national des dramaturgies contemporaines, qu'il a dirigé avec sa femme Micheline Attoun, y a répondu quotidiennement, de 1971 à 2014. Devenu un repère, le lieu vit aujourd'hui sous une nouvelle direction.
A partir d'entretiens menés en collaboration avec Antoine de Baecque, Lucien Attoun revisite sa vie, raconte Théâtre Ouvert, et propose un manifeste éclairé, lucide, enthousiaste, pour le texte de théâtre.

  • du 2 décembre 2014 au 8 février 2015, la BnF propose une exposition intitulée Théâtre ouvert, l'audace du texte

Le théâtre français du Moyen-Age et de la Renaissance, Anthologie

© avant-scène
L'Avant-scène théâtre

Darwin Smith, directeur de recherches au CNRS, (LAMOP), université Paris 1-
Panthéon-Sorbonne
Gabriella Parussa, professeur à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle
Olivier Halévy, maître de conférences à l’université Paris 3-Sorbonne nouvelle

Du XIIe au XVe siècle, au Moyen Âge, une multiplicité de textes émerge et se dessine une géographie. On sait où le théâtre se joue : en des espaces ouverts et dans de nombreux édifices privés. Tantôt des foules assistent, plusieurs jours durant, au déroulement d’un mystère ou d’une moralité, joués sur une place ou déplacés par char le long d’un parcours urbain, tantôt de petits groupes de spectateurs suivent un bref spectacle sur des tréteaux en plein vent ou dans une auberge ; ou encore, à l’occasion d’un événement solennel ou festif, les membres d’une confrérie, une cour assemblée autour de son prince, une ville autour de ses édiles, partagent chants, danses, déclamations et jeux. Au tournant des XVe et XVIe siècles, à la Renaissance, le continent européen est bouleversé dans ses fondements religieux, politiques et économiques. Il est traversé d’influences et de turbulences qui sont le fruit de la Réforme, de l’exploration de mondes nouveaux, de systèmes de production et d’échanges qui marquent la naissance de l’État moderne. Partout, les formes dramaturgiques nouvelles sont expérimentées, leurs textes lus et traduits d’un pays à l’autre...

Atlantides, de Jean-René Lemoine

© solitairesintempestifs
Solitaires intempestifs

J’ai pensé à toi pendant que j’étais charriée par la vague au milieu des parasols, transats, vélos, bidons d’essence, canettes de coca-cola, éclats de bois, détritus, j’ai appelé ton père, j’ai crié son nom, mais il n’était plus là, j’ai vu un ballon rouge, puis le visage d’une enfant dans une vitesse vertigineuse, j’ai vu les cailloux dans les poches de Virginia Woolf qui se noyait dans la rivière, barques-cercueils, villes englouties, fleuves impassibles, épaves, vestiges, châteaux ensevelis…

Ce texte a été choisi par le comité de sélection du Prix Collidram (prix de littérature dramatique des collégiens) pour l’année 2014-2015.
Cette pièce a été écrite suite à la rencontre avec Florence Sylvestre spécialiste de en paléoclimatologie dans le cadre du projet "Binômes".
A partir de 11 ans...

Stradda, n°33, octobre 2014 : Les Mots bougent la ville...

© john wasden

Hors les murs

Rebelles, poétiques, déclaratifs, esthétiques, éloquents ou laconiques, interdits ou tolérés, improvisés ou au contraire bien choisis…
Les mots s’écrivent et se dessinent sur les murs des villes, ici et ailleurs.
Ce nouveau numéro de Stradda présente une série de paroles d’artistes (plasticiens, poètes, artistes de rue, photographes, urbanistes, street artistes) et d’oeuvres qui mettent la ville en mots.

Ces années Castellucci, de Jean-Louis Perrier

© solitairesintempestifsSolitaires intempestifs

Les pages de ce livre donnent forme à tout ce que, au cours des ans, j’ai cherché à oublier. Seule la capacité de vision d’un spectateur combattant comme Jean-Louis Perrier pouvait témoigner de ces pans du passé, pas moi. C’est stupéfiant de relire ces témoignages et de voir combien la quantité était un des éléments prédominants, là où mon travail m’a toujours semblé tendre vers un espace sans contenu, un lieu de révélation, un renoncement au discours. J’ai toujours eu le soupçon que le théâtre était pour moi un travail sur le présent exprimé dans le langage du présage. L’auteur de ce recueil, au contraire, a voulu fixer les propos émis, a voulu relire mon travail à travers les pans du passé qu’il a connus comme critique et spectateur. Cependant, Jean-Louis Perrier ne s’est pas limité seulement à cela parce qu’il a voulu, de temps à autre, me faire parler. La richesse de son analyse m’aidera à prendre un recul supplémentaire, désormais, avec ce qui a été fait.
Roméo Castellucci

DVD de la Comédie-Française

comedie francaiseComédie-Française
Commandes, renseignements :

Christelle Delaunay
- 01 44 58 13 23
Marine Jubin
- 01 44 58 13 13

La plupart des œuvres de la Comédie-Française éditées au format dvd unitaire sont disponibles à la vente incluant l’acquisition des droits « institutionnels » qui permettent une consultation gratuite au sein de l’établissement acquéreur, sans publicité extérieure et dans le cadre d’un public restreint, comme celui d'une salle de classe... Sont disponibles, tout Molière ou presque, mais également de nombreuses pièces inscrites au répertoire.

Le Cirque contemporain en France, n°225, hors-série - La Terrasse

©laterrasseLa Terrasse
Renseignements : Dan Abitbol - 01 53 02 06 60

La Terrasse lance un numéro annuel spécial cirque à paraître chaque saison à l'automne.
Au sommaire de cet inédit : la révolution du cirque contemporain, enjeux et analyse par les pionniers et les jeunes talents ; le cirque à la croisée des arts et des esthétiques, les relations entre cirque et création contemporaine ; le langage du cirque, le chapiteau, les agrès, le corps, le risque, le spectaculaire ; la production et la diffusion du cirque, institutions et circuits parallèles, quels enjeux et queslles évolutions? ; la formation & la transmission, les écoles, l'école de la piste, internationalisation, analyses et témoignages ; les rendez-vous de la saison 2014/15, créations, festivals.

Stradda, n°32, été 2014 : Inventer pour l'enfance et la jeunesse

© guillaumitHors les murs
Exigeante, qualitative, bouillonnante, dynamique, gonflée, la création contemporaine à l’adresse du jeune public recueille à elle seule tout ces qualificatifs. Pourtant, en cirque contemporain et en arts dans l’espace public, les œuvres pour le jeune spectateur sont rares. Est-ce le fruit d’un impensé ? D’un modèle économique non trouvé ? D’une histoire de légitimation ? A l’aube de La Belle saison initiée par la ministre de la Culture, ce numéro reprend les enjeux qui les traversent en les éclairant par des exemples de démarches d’artistes et d’opérateurs, et présente les modalités de rencontre de ce public avec ces champs artistiques via l’éducation artistique (pratique de spectateur, pratique artistique en amateur, ressources) où l’on découvre nombre d’acteurs engagés…

La Mousson d'été - 1995 / 2014, vingt ans d'écritures contemporaines, Maïa Bouteillet & Michel Didym

© solitairesintempestifs


Solitaires intempestifs,
A l'occasion des 20 ans de la Mousson d'été...

Il y a eu tant d’histoires, tant de mots, tant de liens tissés en 20 ans de Mousson d’été, un tel fourmillement d’échanges, de rencontres, de découvertes, de langues et de cultures… Le présent ouvrage marque une sorte d’arrêt sur image pour témoigner de toutes ces années à travers un feu croisé de récits, d’articles, d’extraits de textes et de photos.
Un livre qui révèle la place importante qu’occupe La Mousson d’été auprès des auteurs contemporains.

Auteurs dramatiques grecs d'aujourd'hui

© théâtrale
Éditions Théâtrales
Publié avec le soutien de la Maison Antoine Vitez et de l'institut français d'Athènes

Qui sont, de nos jours, les héritiers (ou les enfants terribles) de Sophocle et d'Aristophane? Qu'est-ce que la création théâtrale dans la Grèce actuelle peut nous apprendre sur cette «belle et étrange patrie» que chantait le poète?
À l'initiative de l'Institut français de Grèce et grâce à la collaboration de la Maison Antoine Vitez, voici, traduits et mis en contexte, 30 échantillons de pièces et 2 textes intégraux de 27 auteurs grecs contemporains. Des indications bibliographiques et pratiques (distribution) permettent aux amateurs et aux professionnels de se servir de cette anthologie comme d'un outil pour des lectures ou des créations. Le lecteur français ou francophone pourra ainsi dépasser les clichés de la "crise", du "mythe" ou du "tragique" pour goûter toute la diversité de ces voix vivantes, inventeuses de formes et de sujets touchants, surprenants, drôles, et porteuses d'universel.

Avec des extraits de pièces de Loùla Anagnostàki, Yòrgos Dialegmènos, Dimìtris Dimitriàdis, Àkis Dìmou, Maria Efstathiadi, Andrèas Flouràkis, Vanghèlis Hatziyannìdis, Elèni Haviara, Vassìlis Katsikonoùris, Dimìtris Kehaìdis, Lèna Kitsopoùlou, Andònis Koùfalis, Konstandìnos Koùfalis, Marìa Laïna, Yòrgos Maniòtis, Yànnis Mavritsàkis, Vassìlis Mavrogeorgìou, Elèna Pènga, Màrios Pontìkas, Leonìdas Proussalìdis, Sàkis Serèfas, Andrèas Stàikos, Alèxis Stamàtis, Manòlis Tsìpos, Yànnis Tsìros, Konstandìnos Tzìkas et Mihàlis Virvidàkis.

Étonnantes écritures européennes pour la jeunesse

©théâtrales2Chez éditions Théâtrales


31 pièces d’aujourd’hui pour demain

Sous la direction de Marianne Ségol-Samoy et Karin Serres pour LABO/07

Cahiers Maison Antoine Vitez n°10


31 pièces, 25 pays, 13 langues... Quel théâtre s'écrit aujourd'hui, en Europe, pour les enfants et les adolescents ? Fort de son expérience et de son réseau international, LABO/07 a récolté et lu plus de 300 pièces venues de 34 pays, parmi les plus récentes et les plus jouées. À la demande de la Maison Antoine Vitez, il en a choisi les 31 plus étonnantes, fortes et dramaturgiquement riches.
Dans chaque extrait de pièce traduit en français par les traducteurs de la Maison Antoine Vitez et contextualisé, de jeunes héros et héroïnes lumineux et sensibles traversent une réalité sans tabous, portés par le regard d'auteurs et d'autrices engagés politiquement et poétiquement, qui développent des formes innovantes, instaurent de nouveaux rapports au public et soulèvent des questions universelles.
Vaste photographie vibrante et surprenante, ces Cahiers présentent un feu d'artifice d'écritures européennes contemporaines ; un théâtre d'aujourd'hui, tout simplement.

Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil - Ecrivains de plateau VI, de Bruno Tackels

© solitaires intempestifsChez Solitaires intempestifs

Ce livre est une invitation au voyage, dans l’univers d’une troupe qui fait le tour du monde, au propre et au figuré. C’est le témoignage d’un spectateur privilégié qui a croisé le monde du Soleil à travers plusieurs fronts, celui des spectacles, mais également celui des combats politiques, pour les sans-papiers, contre le siège de Sarajevo ou pour la reconnaissance du Tibet. Et puis plus récemment, en 2011, durant le tournage du film, Les Naufragés du fol espoir, j’ai pu mesurer la force exceptionnelle de cette troupe, sa détermination, sa générosité, son engagement, et surtout sa cohérence absolue, qui fait durer l’aventure depuis près de cinquante ans.
Si le Théâtre du Soleil a une âme, c’est sans doute parce qu’il a trouvé l’énergie d’un lieu véritable. Un abri, un refuge, un bivouac qui résiste dans un monde pour le moins désenchanté. La Cartoucherie logée en plein cœur du bois de Vincennes a permis de donner corps et pierre à l’utopie que chacun des acteurs porte dans son cœur et son esprit depuis trois générations. Une utopie qui ne cesse, jour après jour, de continuer à faire œuvre.
Dès ses premiers spectacles dans les années 1970, le Théâtre du Soleil revendiquait une véritable écriture de plateau, par le biais de « créations collectives » comme 1789 ou L’Âge d’or, avant de la mettre à l’école des grands textes de Shakespeare ou d’Eschyle, qu’il a su ranimer et transfigurer. Cette écriture de plateau confiée à la troupe, « en harmonie avec Hélène Cixous », trouve une nouvelle vigueur depuis une dizaine d’années, avec des spectacles véritablement écrits depuis la scène, par ceux qui l’habitent, conduits par Ariane Mnouchkine pour rendre compte de notre monde, et le transformer.

Les Arts de la rue en France, une logique de double jeu, de Hee-Kyung Lee

© l'harmattan
Chez L'Harmattan

Les arts de la rue sont un des champs artistiques des arts vivants les plus novateurs de ces dernières décennies. En partant de leur émergence en 1968, cet ouvrage retrace la construction progressive de cet univers social (nous parlions alors de théâtre de la rue). Aujourd'hui ils connaissent une consécration publique, critique, institutionnelle et internationale. Nombre de festivals leur sont consacrés : Aurillac, Chalon-sur-Saône, Noisy-le-Sec, Villeurbanne. Voici dressé un inventaire sociohistorique des arts de la rue en France.

Ping Pang Qiu, de Angélica Liddell


© les solitaires intempestifsChez Solitaires intempestifs

Traduit de l'espagnol par Christilla Vasserot

Quand on tombe amoureux, on peut juste choisir entre la discipline et la punition. S’éloigner et respecter la discipline. Ou bien se rapprocher et supporter la punition.

Entre Angélica, la protagoniste, et la Chine, c’est une histoire d’amour faite de pulsions et de contradictions. L’amour de ce pays n’est pas sans douleur et sans amertume. Il se traduit d’abord par l’apprentissage quotidien des signes calligraphiques, mais aussi par l’acceptation lucide de l’histoire sombre de ce pays : l’héritage maoïste, la révolution culturelle, le dévouement inconditionnel exigé envers la patrie, et les amours contre-révolutionnaires. Au terme d’une série de questions lancées comme autant de balles de ping-pong, Angélica poussée dans ses retranchements, devra se raconter et raconter la Chine.
Le ping-pong, sport national chinois, est pour l’auteur le symbole de sa relation ambiguë avec la Chine. Comment dire son amour pour ce pays où toute liberté d’expression semble niée et où l’on refuse aux individus le droit de choisir librement leurs affections ?

L'Urgence de l'art à l'école, de Pascal Collin


© theatraleChez Editions théâtrales

Préface d'Emmanuel Wallon

"Je lancerai un plan national d’éducation artistique" : la quarante-quatrième proposition du candidat François Hollande inaugurait ses engagements en matière de culture. Le Président de la république n’a depuis lors cessé d’affirmer ses ambitions, fondées sur l’histoire, pour la jeunesse d’aujourd’hui. Pourtant, malgré des années d’expérimentation, de militantisme associatif et plusieurs dispositifs gouvernementaux malmenés par les alternances, l’éducation artistique et culturelle peine toujours à s’imposer comme une priorité nationale, une nécessité pour l’école et la société. Ce qu’elle est. En 2013, les enseignants et les artistes, engagés dans des partenariats féconds, attendent les avancées, promises à tous les élèves, qui inscriront dans l’institution les acquis concrets du terrain. Ouverte à la pratique, l’éducation artistique s’impose comme l’une des bonnes réponses aux résultats médiocres du système éducatif français dans les enquêtes internationales, et surtout comme une voie réelle vers la démocratisation culturelle, autrement dit une démocratie vivante.
L’essai de Pascal Collin propose des arguments d’ordre théorique et des instruments pour la pratique. Ses thèses ne se bornent pas à réagir à une initiative gouvernementale : elles apportent une contribution de poids au débat et ouvrent des voies pour l’action. En synthétisant l’histoire institutionnelle et associative de l’éducation artistique, ce Plan artistique pour l’éducation nationale offre à la fois une réflexion engagée sur cette question, centrale pour l’avenir de l’école, et une boîte à outils au service des projets collectifs que les enseignants et les artistes, les établissements éducatifs et les équipes artistiques, les collectivités publiques et les associations culturelles élaborent en partenariat.

Sortir

Lieux à Paris (théâtres, structures culturelles...)

 

 logo-2r2c2r2c - Coopérative de rue de cirque
Emeline Botreau : 01 46 22 10 43

athénéeAthénée - Théâtre Louis-Jouvet
  Alexandra Maurice  : 01 53 05 19 39

104CENTQUATRE
Sonia Khiter : 01 53 35 50 39 

la collineLa Colline - Théâtre national 
Marie-Julie Pagès : 01 44 62 52 53 - Ninon Leclère : 01 44 62 52 10

françaisComédie Française
 
Marine Jubin  : 01 44 58 15 04 ou 15 10

logogrand parquetLe Grand Parquet 
Hélène Snyders  : 01 40 05 01 50

étoile du nordL’Etoile du Nord 
Nawel Ouafi  : 01 42 26 29 21

maison poésieMaison de la poésie

                      Geneviève Brunet  : 01 44 54 53 10

maison europe et orientMaison d’Europe et d’Orient 
Sandra Diaso : 01 40 24 00 55

métallosMaison des métallos 
Adeline Préaud  : 01 58 30 11 49

monfortMonfort théâtre 
Chloé Bourret  : 01 56 08 33 46

logo odeonOdéon-Théâtre de l’Europe
Christophe Teillout  : 01 44 85 40 39

la villetteParc de la Villette
                    Sylvestre Gozlan  : 01 40 03 75 39

tarmacLe Tarmac
                    Julien Bourguignon : 01 40 31 09 10

aquariumThéâtre de l’Aquarium 
Jessica Pinhomme  : 01 43 74 6736

théâtre aux mains nuesThéâtre aux Mains nues 
Camille Durand  : 01 43 72 19 79

bastilleThéâtre de la Bastille
Elsa Kedadouche : 01 43 57 70 73

cité internationaleThéâtre de la Cité Internationale
 Christine Jacquet : 01 43 13 50 63

dunoisThéâtre Dunois
Marie Bousquet  : 01 45 84 72 00

logo mouffetard    Le Mouffetard Théâtre des arts de la Marionnette
    Hélène Crampon  : 01 44 64 79 70

chaillot logoThéâtre national de Chaillot
Christine Biemel  : 01 53 65 30 09

     1386241429Théâtre Paris Villette
     Sara Roger : 01 40 03 74 20

logo théâtre ouvertThéâtre Ouvert 
Audrey Houy Boucheny
  : 01 42 55 59 54

rond pointThéâtre du Rond-Point
                    Joëlle Watteau : 01 44 95 98 27 

théâtre villeThéâtre de la Ville 
Basilia Mannoni  : 01 48 87 59 51

 

 Lieux hors Paris (théâtres, structures culturelles...)

mc93MC93
Caroline Simonin
  : 01 41 60 72 75

montreuilNouveau Théâtre de Montreuil
Julie Grimoud
: 01 48 70 48 91

t2gT2G - Théâtre de Gennevilliers
Juliette Col
  : 01 41 32 26 10

logo communeThéâtre de la Commune d’Aubervilliers
Valérie Perriot-Morlac  : 01 48 33 85 67

tgp-rond blancThéâtre Gérard Philipe
Delphine Bradier  : 01 48 13 70 10

TQIThéâtre des Quartiers d’Ivry
Edith Lhumeau  : 01 43 90 49 45

nanterreThéâtre Nanterre-Amandiers
Aline Joyon : 01 46 14 70 61

En savoir plus…