Les acteurs de la lutte contre le décrochage scolaire

L’établissement scolaire, premier et principal acteur dans la prévention et l’intervention face au décrochage scolaire

Qui agit en prévention ?

Les établissements scolaires s’efforcent de donner envie à leurs élèves de poursuivre leurs études, à travers le projet d’école ou d’établissement, élaboré par les professionnels  (conseil des maîtres ou conseil pédagogique) et discuté par les représentants de toute la communauté éducative (notamment parents d’élèves et, dans le second degré, élèves).  

Ce projet permet de coordonner les efforts de tous pour créer un climat scolaire serein, une pédagogie motivante, et former les élèves sur le plan du projet personnel (parcours Avenir), de la citoyenneté (parcours citoyen), de la sensibilité (PEAC) et de la santé.

 

Qui intervient quand un élève commence à décrocher ?

Au sein des établissements scolaires, tous doivent rester vigilants pour repérer les 1ers signes du décrochage scolaire.decrochage les signes

Chaque établissement du second degré a mis en place un Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS) qui associe tous les acteurs de la communauté éducative autour du chef d'établissement (enseignants, C.P.E., PSY EN, assistante sociale, médecin...) pour analyser la situation des jeunes présentant les premiers signes de décrochage et trouver des accompagnements appropriés :  parcours scolaire adapté, travail en lien avec des partenaires extérieurs.

Un représentant du GPDS va entrer en dialogue avec l’élève et sa famille et suivre les interventions proposées.

 

 En appui aux établissements pour la prévention et l’intervention :

-       Les réseaux d’établissements:
 Dans chaque bassin scolaire - territoire parisien regroupant de 2 à 5 arrondissements, les établissements du 2nd degré forment un réseau qui leur permet de monter ensemble des actions de prévention, et d’identifier et partager des partenaires locaux : structures sociales, éducatives, culturelles, sportives…. Il recherche aussi des solutions de retour en scolarité pour les jeunes en situation de décrochage.

Ce réseau FOrmation QUALification Emploi (FOQUALE), est animé par un chef d'établissement qui s'appuie sur le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) et la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS).

 

Chaque réseau FOQUALE est adossé à une P.S.A.D. (Plateforme de Suivi et d'Appui aux Décrocheurs).

Coordination inter institutionnelle des partenaires locaux, copilotée par les directeurs de CIO et des représentants de la  Mission locale de Paris, elle vise à apporter des réponses diversifiées et appropriées à des jeunes qui ne souhaitent pas revenir à l'école au sens classique du terme.

 Elle est mise en œuvre sous l'autorité du Préfet et sous la responsabilité du directeur académique des services de    l'Education nationale.

 

-       La MLDS :
la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire propose aux établissements et à leurs GPDS son aide à la mise en place de leurs actions de prévention et d’intervention.

 

Acteurs de la remédiation : la MLDS et les Structures de Retour à l’Ecole (SRE) aident les jeunes ayant décroché à revenir en formation

 Dans chaque bassin, en lien avec le réseau FOQUALE, la MLDS organise des actions permettant aux jeunes décrochés de retrouver une motivation et de construire un projet de formation.

L’académie de Paris a aussi mis en place des structures de retour à l’école dans lesquelles des équipes d’enseignants et éducateurs organisent des projets spécifiquement conçus en fonction des profils des jeunes décrocheurs : le Micro-lycée, le Pôle Innovant Lycéen, le Lycée du temps choisi.Politique académique de prévention Paris 2019