Pour Serge Tisseron : d’abord et avant tout, recréer du lien entre les élèves

Tisseron Marchi 4

Le psychiatre Serge Tisseron propose pour la CARDIE PARIS quelques outils afin de recréer rapidement un climat de classe favorable aux apprentissages en construisant une mémoire commune du confinement par un récit partagé et en mettant en place une dynamique de création collective autour des gestes barrières.

Soyons certains d’une chose. Quel que soit l’état d’esprit dans lequel les élèves se sont quittés brutalement le 13 mars, ils ne vont pas se retrouver dans le même au moment de leur retour à l’école.
Leurs expériences pendant ces deux mois auront en effet été très diverses. Il y a ceux qui auront pu se promener à la campagne et ceux qui auront vécu dans un appartement exigu, ceux qui auront été confrontés à des parents angoissés et violents, ceux qui auront bronzé et ceux qui auront regardé la télévision toute la journée, ceux qui auront connu des deuils, ceux qui auront souffert de maltraitance, etc.
Or sans un bon climat de classe, il n’y a pas d’apprentissage possible. C’est pourquoi la priorité des enseignants devrait être de recréer du lien entre ces enfants dont certains vont rentrer fracturés, honteux, jaloux.

Des livres peuvent y aider. Pour les élèves en élémentaires, trois histoires accessibles en ligne peuvent faciliter le retour en classe :  https://www.editcm.com/oscar-zoe-fr 
L’adulte en accompagne la découverte. Ils évoquent avec distance et humour les angoisses que tous les enfants ont vécues, mais dont il est si difficile de parler. Ils permettent de susciter des questionnements et des réflexions, et de créer une discussion entre enseignants et enfants.

En même temps, n’oublions pas que le début du « déconfinement » ne signifie ni la fin des risques encourus, ni la fin des gestes de protection.
Il signifie seulement la fin de la période la plus éprouvante pour beaucoup, celle du confinement. Cette phase post catastrophe doit être utilisée pour continuer à fournir des informations sur les risques présents et à venir, mais aussi sur le retour possible des risques passés.

Aussitôt que les gens vont sortir de chez eux, il faut faire en sorte qu’ils soient exposés fréquemment aux informations qui leur sont indispensables pour se protéger et protéger leurs proches, notamment dans les espaces et les services publics. Et c’est valable aussi pour les écoles. Alors pourquoi ne pas commencer ce retour en invitant les enfants à dessiner leurs propres affiches, et à les mettre partout dans leur école de façon à rappeler sans cesse à tous les nouvelles règles ?  Et même, pourquoi ne pas organiser un concours entre classes pour recréer du lien créatif entre ceux qui iront en cours les semaines paires et ceux qui iront les semaines impaires ? Et aussi, puisque le conseil scientifique auprès du président a conseillé le port du masque, pourquoi ne pas créer des ateliers dans lesquels chacun s’en fabrique autant qu’il y a de jours dans la semaine ?

Rien ne favorise mieux la rencontre avec l’autre et ses différences que les activités partagées !

AGENDA

25 janvier 2022-18h00: Webconférence de Laurent Jeannin "Penser la forme scolaire pour favoriser les apprentissages et l'identité professionnelle"

7 février 2022 - 18h00 : Webconférence de Mathieu Cassotti "L'école de la créativité"

9 février 2022 - 18h00 : Webconférence de Catherine Gueguen "Développer son empathie : comment et pourquoi ?"



Conférences de la CARDIE

Les conférences de la Cardie c'est reparti ! affiche conferences-CARDIE

Programme des conférences 2021-2022

7 février 2022 - 18h : Webconférence de Mathieu Cassotti "L'école de la créativité"

9 février 2022 - 18h : Webconférence de Catherine Gueguen "Développer son empathie : comment et pourquoi ?"

Retrouver ici toutes les captations des conférences




Autres appels à projets