Retour sur la troisième édition du colloque consacré aux élèves à haut potentiel : "Quelles différences, pour quels leviers en classe ?"

Capture2 colloque EHP75

L'édition 2021 du colloque sur les élèves à haut potentiel, qui s'est tenu en distanciel jeudi 11 mars en format hybride, fut l'occasion de présenter différents itinéraires d'élèves à haut potentiel de la maternelle au post bac, ainsi que les nouveaux outils réalisés par le groupe EHP du ministère.
#ehpcolloque2021 #hpi

Le colloque 2021 sur les élèves à haut potentiel s'est tenu le 11 mars 2021 en mode hybride (direct et différé).

(L'accès au différé est publié ici : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_2317260/videos-du-colloque-en-differe?cid=p2_2317257)

Organisé par la cellule académique EHP de l'académie de Paris, en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, il a réuni plus de 2000 personnes, parmi lesquelles des chefs d'établissement, des inspecteurs, des enseignants, des médecins, des psychologues de l'Éducation nationale, des assistantes sociales de toutes les académies de France y compris des académies ultramarines. Il est venu compléter l'action de formation EHP académique  et nationale proposée en distanciel le 15 janvier 2021 à tous les psychologues EN, médecins EN et référents EHP.

Action du 15 janvier 2021Action du 15 janvier 2021

Ce colloque acte III avait pour principal objectif de présenter les caractéristiques cognitives des élèves à haut potentiel sous les angles médicaux, psychologiques et académiques. Les intervenants, experts dans le domaine du haut potentiel, ont présenté leurs retours d’expériences et de recherches. Ayant mieux compris ces différents profils, il nous est maintenant plus aisé de construire des parcours scolaires adaptés aux besoins spécifiques de ces élèves dans leur intérêt, mais aussi au bénéfice de tous les élèves, quel que soit leur profil et leur potentiel.

Ouvert par Christophe Kerrero, recteur de la région académique Ile-de-France, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités de Paris et d'Ile-de-France et Edouard Geffray, directeur général de l’enseignement scolaire, le colloque a accueilli une vingtaine d'intervenants, parmi lesquels Olivier Revol, neuropsychiatre, chef du centre des troubles des apprentissages à l’hôpital neurologique de Lyon, Dimitri Afgoustidis, responsable des Éditions de l’INSHEA (Institut national supérieur – Handicaps et enseignements adaptés), Emilie Rouaud, psychopédagogue franco-canadienne, conseillère pédagogique en douance pour un rectorat : le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (Montréal, Québec).  Formatrice en douance pour la formation continue de l’Université de Montréal (ContinuUM), Jacques-Henri Guignard, maître de conférences en psychologie du développement à l’université de Nantes. Laboratoire de recherche : Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN EA 2661), Sylvie Tordjman, professeure en pédopsychiatrie, responsable du CNAHP (Centre national d’aide aux enfants et adolescents haut potentiel) et chef du pôle hospitalo-universitaire de pédopsychiatrie (centre hospitalier G. Régnier et université de Rennes 1). Elle a créé le Groupement d’intérêt scientifique (GIS national et international) sur les potentiels intellectuels et créatifs (PIC), Bénédicte Rizet-Ponchon, ergothérapeute, exerçant en cabinet de ville à Brétigny-sur-Orge (91) auprès d’une population pédiatrique. Elle est membre du comité de pilotage du réseau TAP Île-de-France (trouble des apprentissages), formatrice en Institut de formation en ergothérapie et dans la formation continue de l’ANFE (Association nationale française des ergothérapeutes).

Colloque EHP Acte III - 11 mars 2021Intervention d'Emilie Rouaud et diffusion d'une sketchnote (intervention de Sylvie Tordjman)

Plusieurs membres du groupe de travail national EHP et de la cellule académique EHP75 ont participé aux deux tables rondes : Sylvie Larbi, Florence Pâris, Laurent Housset, Eric Turon-Lagot, Sylvie Boscus, Manuella Chainot-Bataille, Jean-Philippe Laby, Sylviane Yzet. Ils sont intervenus pour proposer de nouvelles ressources et fiches outil EHP complétant le vadémécum EHP présenté lors du précédent colloque EHP, ainsi que plusieurs itinéraires d’élèves à haut potentiel de la maternelle au post bac.

A travers les interventions des différents chercheurs, les participants ont pu appréhender sous des angles très divers les particularités des élèves à haut potentiel (anciennement nommés « intellectuellement précoces ») : les concepts et évaluation du haut potentiel, les caractéristiques cognitives des HP, la personnalisation des parcours et recherches sur le saut de classe, le tour d’horizon des mesures d’enrichissement mises en œuvre au Québec, la difficulté du passage à l’écrit qu’elle soit pathologique ou non, le haut potentiel associé aux différents troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA, TDAH, TSA), le rôle du médecin scolaire dans le parcours scolaire HP, la présentation des fiches outils EHP, les itinéraires d’élèves HP de la paternelle au post bac.

Ce troisième colloque national organisé par la cellule académique EHP 75 a souligné la nécessité du partage des bonnes pratiques, des outils et des documents que chacun peut consulter ou devra inventer pour répondre aux besoins des EHP dont il a la charge. Les suggestions préconisées et les stratégies pédagogiques mises en place pour les HP peuvent être également utiles pour mettre en place des actions de remédiation en direction de tous les élèves à besoins éducatifs particuliers mais également tout simplement pour les élèves ayant des difficultés vis-à-vis des apprentissages scolaires. Elles sont donc profitables à tous les élèves quel que soit leur profil.

Il ne s'agit donc pas de "travailler pour un seul élève" lors de la mise en place d’aménagements pédagogiques pour un EHP, mais, finalement, pour la réussite de tous. Autant d'enjeux pour l’École et la société, qui dépassent le seul sujet des EHP.

Toutes les interventions du colloque ont été facilitées graphiquement par une équipe de sketchnoteurs (Manuella Chainot-Bataille, Guillaume Monnain, Caroline Tsiang), présente également lors du colloque EHP acte II (Télécharger le Colloque EHP 2019 en sketchnotes).