École élémentaire Riblette A
16, rue Riblette
75020 PARIS
tél : 01 43 71 35 16
fax : 01 43 71 86 61

1er Conseil d'école du 17/10/2016

Date de création : 08/11/2016
Date de dernière mise à jour : 08/11/2016

1er Conseil d’école

Ecole Elémentaire 16 rue Riblette 75020                                       17 octobre 2016

Présents

  • Directeur : M. Wèbre
  • Enseignants : Mmes PICOCHE, FLAHAUT, NIGOUL, COZ, LASCAR, ERB, DE MONTAIGNE, M.ROUGIER, M.JONCOUX.
  • Professeurs de la ville de Paris : M. MASSEE, Mme PARENT
  • RASED : Mme Nancy
  • Représentants CASPE : Coordonnatrice territoriale :   Mme LANDRAUD  et REV : Mr LHIOU
  • Représentants des parents : Mme LECLERQ, Mme LEMAIRE, Mme IlOSA, Mme SEGURET, Mme RICHARD, Mme PACHECO, Mme KLEIN,
  • Représentant mairie du 20ème : Mme Herrero,
  • Représentant ville de Paris :M. Nassor
  •  

Excusés : Mme EUZIERE, Mme DELAIRE, Mme PITRAT, Mme JULIEN

Accueil 18h15

Un rappel sur les missions et les fonctions du Conseil d’Ecole est fait.

    1. Bilan de la rentrée :      

Une rentrée sans difficultés particulières. Les congés maternité de Mmes REYMONDON, JEZEQUEL et VARROUD-VIA sont remplacés par Mmes FLAHAUT, NIGOUL et COZ.

Mme ERB, en CE2 est en poste à ¾ temps. Elle est complétée par Mme EUZIERE tous les mardis et 1 mercredi 2.

La rentrée s’est faite dans une école propre et soignée grâce au travail estival de Mina SMAJLOVIC, Mawuli KHOPFON et Angéla SAKHO, nos Agents Techniques d’Entretien.

Effectifs : 209 élèves au 1er novembre.

CP : 20 et 22

CE1 : 25 et 25

CE2 : 23 et 24

CM1 CM2 : 24, 23, 23 

L’équipe enseignante rappelle que le choix de la structure pédagogique est fait dans l’intérêt des élèves. Que la répartition des élèves dans les classes est aussi faite dans l’intérêt de chacun d’eux.

Les enseignants de cycle 3 font un 1er bilan très satisfaisant de cette première période. Ils notent les effets positifs sur les élèves et soulignent la charge de travail imposée par ces doubles niveaux.

Les enseignants de CP apprécient leurs petits effectifs.

Le directeur insiste sur la difficulté liée au manque d’AVS. 3 élèves en situation de handicap ne sont pas encore accompagnés. Cela crée des difficultés supplémentaires pour les enseignants mais c’est avant tout l’élève en situation de handicap qui se trouve fragilisé par un manque de soutien et d’accompagnement.

Les parents se proposent de faire une demande au rectorat au nom de toutes les écoles de la circonscription. Mais l’école (parents et enseignants) sait que cela est lié à des difficultés de recrutement. 

Les parents disent qu’ils ont été interpelés par des parents sur la question des toilettes : saleté, vétusté et manque d’intimité. Le directeur  rappelle que les toilettes sont nettoyées après chaque récréation : la saleté ne peut pas être mise en cause. En revanche, le conseil s’interroge sur cette question des toilettes qui est récurrente et interpelle la Mairie afin que des réponses plus solides et pérennes soient proposées.

Des parents s’inquiètent aussi de la dangerosité du Boulevard Davout qu’il faut traverser. Le passage des tramways, des voitures et la rapidité des feux tricolores sont de nombreux dangers pour les enfants. Un agent pour faire traverser pourrait être utile.

 

    1. Vote       du règlement intérieur :

Rappel des points importants :

Les horaires : justifier les absences, justifier les dispenses de piscine et autres activités sportives. Venir chercher son enfant sur temps scolaire doit rester exceptionnel et la présence d’un adulte référent obligatoire.

Une seule modification : l’accueil des CM dans les classes.

 

Les jouets et jeux dans la cour sont autorisés en quantité limitée dans l’idée que chacun reparte avec ce qu’il a amené le matin. Un planning pour les jeux de ballon a été mis en place pour les récréations du matin. Les parents suggèrent la possibilité d’apporter des grosses craies pour la cour.

Il est rappelé que les téléphones portables sont interdits. Les médicaments ne peuvent être donnés que dans le cadre d’un PAI.

Sur question des représentants des parents, le directeur rappelle que la cour est surveillée par 2 enseignants pour chaque récréation. Les bonbons sont autorisés lors des goûters organisés en classe.

Compte tenu des mesures de sécurité actuelles, l’équipe enseignante a décidé de demander pour chaque sortie la présence de 2 accompagnateurs. En cas de difficultés pour recruter des parents, la demande pourra être faite à des parents d’autres classes.

 

Le règlement intérieur est voté à l’unanimité.

 

    1. Les aides aux élèves :      

RASED : il s’étoffe même si cela reste provisoire. Il montre en cette première période combien le regard éclairé de personnes compétentes est essentiel pour les élèves et pour les enseignants.

Cette année le réseau d’aide pour le 16 Riblette est constitué :

Une maîtresse E : Mme Schneider qui observe, évalue, co-intervient et propose des pistes d’action une journée et demie par semaine.

Une psychologue scolaire Mme Nancy qui connaît les dossiers et peut faire du lien.

Mme Nancy remercie les parents pour leur soutien qui a permis au réseau de s’étoffer. Elle précise que son travail consiste en des observations dans les classes, des rencontres avec les parents et, après accord de la famille, des rencontres avec les enfants. Elle est aussi amenée à effectuer des bilans. Elle travaille beaucoup avec les partenaires extérieurs (CMPP etc.), accompagne aussi les enfants à besoin spécifique et les familles dans la recherche d’aides extérieures. Mais elle travaille encore dans 5 écoles.

L’absence de Maître G (enseignant spécialisé dans les aides à dominante rééducative) fait cruellement défaut.

 

A ce réseau s’adjoint d’autres services :

Le médecin scolaire : dépend de la Ville de Paris mais le service a découpé son secteur de façon inadéquate.

Les services sociaux : absents depuis janvier. Les dossiers sont gérés au cas par cas. Arrivée d’une assistante sociale après les vacances de la Toussaint. Elle devra aussi assurer le lien avec les réseaux du quartier.

 

Des dispositifs REP : coup de pouce et ALEM. Ces ateliers vont commencer après les vacances. Ils sont des aides pour les enfants dont les familles peuvent être éloignées de la culture de l’école.

Les APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) vont aussi commencer après les vacances. Les modalités diffèrent selon les classes. Les parents seront tenus informés via les carnets de correspondance.

    1. Projet d’école et actions pédagogiques :      

Cette année est marquée par des modifications : nouveaux cycles, nouveaux programmes et Livret Scolaire Unique Numérique (LSUN). Le livret numérique est seulement disponible depuis 8 jours. Il devra être utilisé dès le 1er trimestre. Les parents le recevront d’abord en version papier. Il suivra l’élève du CP au lycée.

Présentation des sujets de réflexion de l’année par l’équipe :

La résolution de problèmes, les défis de maths.

La communication non violente : dans le cadre d’un stage école de 6h pour l’équipe enseignante.

Le numérique à l’école.

Les évaluations CE2. Elles ont été passées et se montrent, dans certaines limites, utiles pour le projet d’école.

 

Présentation des actions ou projets engagés par les classes :

Uniformisation des manuels.

Travail avec le collège.

Co intervention.

Décloisonnement et ½ groupes.

Les outils en grammaire et en lecture.

Ecole et cinéma.

Demande de classes culturelles.

Demande de classes à PAC (Projet Action Culturelle).

 

Choix de la coopérative scolaire : 2 appels dans l’année, une partie pour les classes et une autre pour des projets ou achats collectifs : spectacle et abonnements… Un spectacle (6€ par élève) sera offert par la coopérative scolaire un mercredi juste avant Noel.

Photos, appels aux dons et une action dans l’année permettront de faire vivre la coopérative.

Le développement du numérique à l’école : dans le cadre de son entrée dans le Réseau d’Education Prioritaire avec le collège Flora Tristan, l’école va être équipée de 28 tablettes et 4 bornes wifi. L’entrée du WIFI dans les écoles est maintenant autorisée. Leur utilisation nécessitera un temps de réflexion et de formation pour les enseignants. La dotation en vidéoprojecteurs devrait être associée à cette livraison.

    1. Le       temps périscolaire et les ARE.

Les ateliers bleus : Ils ont lieu de 17 à 18 heures. Ils sont payants. 15 ateliers ont lieu sur le 16 et 14 Riblette : ateliers dont flag foot, badminton, hip hop, ping-pong, clown, handball, multisports, jeux sportifs, écriture. Cette année les deux écoles ont été confrontées à une difficulté liée à un manque d’inscriptions. Quelques élèves ont ainsi pu s’inscrire à 2 ateliers. Les parents demandent à ce que la présentation de ces ateliers soit plus détaillée l’an prochain.

 

La cantine : 175 élèves qui déjeunent le midi. L’espace ludique est attendu avec impatience puisqu’il est demandé depuis 3 ans. Il est inscrit dans le prochain Projet d’école dans la partie amélioration du climat scolaire. Les parents élus seront conviés aux différentes commissions des menus.

 

 

Les études : Il y 2 études et 3 animateurs. Après les vacances, l’effectif va diminuer un peu suite aux ALEM et Coup de pouce. Mais l’effectif reste supérieur à  20 élèves par étude

Il y a 12 animateurs présents sur le temps de cantine. Un poste n’est pas pourvu. La petite cour du 12 Riblette est disponible le lundi pour les élèves du 16 Riblette : un lundi sur deux c’est un tournoi de foot qui est organisé (équipe mixte et de tous les niveaux) et l’autre lundi il y est organisé des jeux de ballons. Depuis la rentrée, le temps périscolaire a été principalement consacré aux jeux extérieurs ou jeux sportifs dans le préau. La BCD est ouverte le midi pour les élèves qui veulent y aller dans la limite des places disponibles. Les élèves n’ont pas fait de demande pour des jeux calmes dont l’atelier « jeux de société ». Pour l’instant les jeux calmes ont lieu dans le petit coin créé dans le préau. Les parents insistent sur le fait que l’équipe doit être force de propositions pour les enfants. Mr Lhiou rappelle lui qu’il est aussi ouvert aux propositions des enfants.

Les TAP : (Temps d’Activité Périscolaire) Il y 12 ateliers le mardi et 12 le vendredi. La liste est affichée à l’extérieur de l’école. Les parents demandent si la liste peut être envoyée systématiquement aux parents d’élèves pour qu’elle puisse être diffusée. Il n’y a plus d’atelier cinéma mais un atelier conte et de littérature pour les grands, de l’expression théâtrale, une activité photographie, un atelier hip-hop, plus l’équipe habituelle augmentée d’Etienne qui tient un atelier mime.

Pour le centre de loisirs il est maintenant obligatoire de s’inscrire avant pour les mercredis et les vacances. La question de l’inscription en amont a conduit à une surfacturation pour certaines familles.

  1. Les actions des parents :

Elections : 34 % de participants.

Budgets participatifs : mettre en place une méthodologie de travail qu’il faudra définir avec l’équipe. S’approprier le projet et le faire vivre faire en sorte qu’il fasse lien avec les apprentissages. Le projet a recueilli 1500 voix c’est le 4ème projet du 20ème. La mise en place devrait prendre du temps. Les parents tiendront l’école informée sur le déroulé. Pour les espaces ludiques, la mise en place devrait être plus rapide. Il reste des écoles à sensibiliser à cet espace. L’objectif pour les parents est de voir au plus vite les services de la mairie, pour connaitre les limites et les calendriers associés à ces deux projets

Repas partagé: L’équipe exprime sa satisfaction par rapport à l’événement qui a été réussi. Les parents ont eu des retours positifs sur le fait que cela arrive tôt dans l’année.

Les actions à venir : accueil autour d’un café pour la remise des livrets.

La communication : le site et les mails. Le site est en train de se développer.

 

PPMS : plan particulier de mise en sureté. Il prend en compte les risques liés à des incidents majeurs d’origine naturelle, technologique, ou à des situations d’urgence particulière. 3 exercices durant l’année scolaire dont un qui porte sur l ‘intrusion. Il a été effectué ce lundi 17/10 pour la première fois.

L’objectif de ces exercices est d’aboutir à une posture adéquate, que l’on pourrait adopter dans d’autres lieux.

A ces exercices s’ajoutent les 3 spécifiques à l’incendie.

Fin du conseil à 20h25

Secrétaire                                                                   Président du Conseil

Mme De Montaigne                                                      M.WEBRE