Cinéma : un programme ambitieux au lycée Racine

unnamed

Une politique culturelle de qualité pour tous.

Fidèles depuis des années au dispositif régional Lycéens et Apprentis au Cinéma, nous sommes heureux d'avoir réussi cette année à maintenir le programme dans sa totalité malgré des conditions encore complexes. Deux classes de seconde, les classes de BTS Banque Conseiller de Clientèle et BTS Support à l'Action Managériale ont ainsi pu voir :

Lycéens et apprentis au Cinéma 

Johnny Guitare de Nicholas Ray (Etats-Unis - 1954)

La Leçon de piano de Jane Campion (Nouvelle-Zélande, Australie - 1993)

The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen (Etats-Unis - 1998)

et le très remarqué Petit paysan de Hubert Charuel (France - 2017)

 

> Visualisez ici le court métrage de Louis Rigaud, présenté en introduction au dernier film :

https://ciclic.fr/ressources/copier-cloner

Mais nous devons aussi mentionner nos projections spéciales :

Josep, film d'animation d'Aurel (France - 2020) choisi pour les classes de Terminale Espagnol : 

Février 1939. Complètement submergé par leJosep flot de Républicains fuyant la dictature de Franco, le gouvernement français ne trouve comme solution que de parquer ces Espagnols dans des camps de concentration où les réfugiés n’auront d’autres choix que de construire leurs propres baraquements, de se nourrir des chevaux qui les ont portés hors de leur pays, et de mourir par centaines à cause du manque d’hygiène et d’eau...

Dans un de ces camps, deux hommes, séparés par un fil de fer barbelé, vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est Josep Bartoli (Barcelone 1910 - New York 1995), combattant antifranquiste et dessinateur.

> Bande annonce :

https://vimeo.com/462585867

Et Indes Galantes, film documentaire de Philippe Beziat (France - 2021), programmé dans le cadre de l'ouverture culturelle pour deux classes d'élèves non-musiciens de seconde et de 1ère STMG :Indes Galantes 

C’est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing... Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l’Opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d’œuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Des répétitions aux représentations publiques, c’est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons : une nouvelle génération d’artistes peut-elle aujourd’hui prendre la Bastille ?

> Bande Annonce :

https://vimeo.com/595921762

Un immense merci à notre partenaire Le Cinéma des cinéastes !