La forêt, un sujet brûlant

le 09/06/21 à 17:58
Du cœur de l'arbre à la pierre-monde. Ou comment devenir le monde. Les 6è4, les 5è4 et moi-même leur professeure de français, avons, au fur et à mesure de notre envie de créer, élaboré ensemble non pas un projet, lequel supposerait un objet déjà envisagé et clos, mais un désir ouvert de défendre la forêt et tout le vivant qu'elle concentre. Cette aventure devait faire l'objet d'une exposition de textes et de dessins individuels et collectifs, présentée aux autres classes du collège par des élèves ayant appris le rôle de commissaires d'exposition; était prévue alors une immersion dans des enregistrements de la forêt amazonienne et des bruits en direct de forêt exécutés par les élèves eux-mêmes; Une cinquantaine d'aphorismes philosophiques et poétiques ont été offerts à la lecture sur les vitres du collège - hélas, ôtés deux mois et demi plus tard sans que nul fût prévenu. Nous étions prêts mais les mesures de restriction sanitaire ont empêché, hélas, que cette vie voie le jour. Il reste une exposition de tous les dessins au CDI, ceux des 5è4 figurant la "pierre-monde", comme conscience de la disparition du vivant et ceux des 5è4 figurant l'arbre de vie exultant de toutes les énergies vitales. Les textes sont issus de questionnements philosophiques et les dessins le résultat d'une initiation à la minutie du dessin automatique improvisé, tout cela en français. Les deux grands dessins au format 50 x 65 cm ont été réalisés en classe à vingt-quatre plumes par groupe de huit élèves. J'envisage de faire publier par l'un de mes éditeurs un recueil de ces textes et dessins, parmi d'autres créations d'élèves, si une subvention de l'ordre de 1000 euros maximum peut être accordée. Ce recueil ferait écho à un premier recueil, Pensée en herbe du XXIè siècle, publié en 2016 chez Corps Puce, grâce à un soutien financier via le collège. Cette aventure poétique, artistique et philosophique a permis de souder les groupes dans une prise de conscience personnelle et inventive. Les photographies et les vidéos jointes montrent les élèves de 5è4 et de 6è4 œuvrant à leur dessin collectif. Chaque dessinateur se retrouve comme la branche d'un même arbre collectif ou le grain minéral d'une même pierre, belle leçon d'échanges vitaux. Mme Martin. Professeur de Lettres

Img Projet foret

La Forêt, une pensée brûlante

La Forêt, une Pensée Brûlante, est un recueil né en mai 2022 d'une collecte sur cinq années des meilleurs dessins et aphorismes des élèves de 6è et de 5è de Mme Martin (Tristan Felix, de son nom d'auteure et d'artiste).

Les Dessins :

 

 Qualifiés de médiumniques, surréalistes, fantomatiques, sauvages ou automatiques, ces 107 dessins, dont une dizaine de calligrammes et 3 dessins à 24 mains, procèdent, non par projet figuratif mais par improvisation au fil de l'encre et de la plume, au moyen de motifs variés et répétés comme des fractales sauvages, cela dans un état de concentration proche d'une semi-hypnose.

Les consignes sont simples: respecter le cadre de la feuille de canson 21 cm x 29,7 cm, jouer avec les épaisseurs que permet la plume sergent major, user de patience et de minutie, un dessin de ce format requérant entre 3 et 5 heures, récupérer d'importunes taches par la colonisation de la page. L'inconscient est alors maître de la main qui explore l'intériorité insoupçonnée de l'artiste en herbe.

La trace sur le papier est en outre une manière de redevenir vivant, de ne pas être réduit au numérique. Les deux grands dessins au format A2 ont été réalisés à 24 mains par 3 groupes de 8 élèves en alternance. Deux "thèmes" suggérés: La Pierre-Monde et La Forêt, une Pensée Brûlante. De la sorte s'est produite une authentique circulation interactive des énergies. Précisons qu'avant toute mise en œuvre, je leur ai montré des dessins de Fred Deux, d'Unica Zürn et de Tristan Felix. Ils ont ensuite procédé à des essais au bic ou à la plume pour tester l'état de concentration exigé.

 

6è4  la forêt  un sujet brûlant  mai 2021 (4)5è4  la pierre-monde mai 2021 (1)

  

La forêt  un sujet brûlant A1  6è4 2021 

la pierre monde A1 5è4 2021

(Lien en accès restreint)

Les aphorismes:

D'abord patafixés sur les vitres du collège, les 170 pensées, concises et cadencées, à la fois poétiques et philosophiques, en dialogue avec les dessins, sont le fruit de questionnements philosophiques pratiqués en séances de français, dans les classes de 6è et de 5è, depuis 2018, selon une version ajustée de la fameuse maïeutique socratique.

La professeure n'est que celle qui suscite, encourage au paradoxe, énergise et censure tout ce qui est confus, banal, tautologique, éculé, contradictoire. En aucun cas elle n'impose sa parole.

La plupart des phrases sont soumises à l'avis général qui amende jusqu'à l'obtention d'un aphorisme résistant à l'épreuve de la réflexion, du doute, voire du mystère. Penser de façon concise, personnelle puis collective permet d'échapper au prêt-à-penser stérilisant.

Un excellent article de Philippe Bonnet sur le livre : https://www.lessoireesdeparis.com/2022/06/27/adogrammes-colonisateurs/

* * *

Une série de 25 exemplaires de La Forêt, une Pensée Brûlante a été achetée par le CDI. Un premier volume, Pensée en herbe du XXIè siècle est paru en 2016 aux éd. Corps Puce, aujourd'hui défuntes. Le stock ayant été racheté, le volume, comportant en outre un glossaire de néologismes, est encore disponible ici, sur demande : lusinamuses@orange.fr

ImgCOuverture La forêt

Img 4emeCOUV foret

Vidéo de l'enregistrement des bruits de la forêt.

Une présentation de l'ouvrage par une vingtaine l'élèves, transformés en commissaires d'exposition, avec lecture d'aphorismes et “rumeur” de la forêt (bruitage, bruits de bouche) s'est déroulée au CDI avec l'aimable soutien de Jonas Alleaume : 7 personnes y ont assisté. M. Julien Samuel a intégré une partie de leur performance sonore dans un joli montage forestier.