Coordonnées

École élémentaire
7, rue Gustave Rouanet
75018 PARIS

tél : 01 42 64 49 36


correction

Histoire des CP sur l'égalité filles/garçons

Léo et Kenzo vont au Japon

 

 

Il était une fois deux frères : Léo et Kenzo. Ils avaient 15 ans. Léo était très grand, il avait les yeux verts, les cheveux roux et courts. Kenzo était petit, les cheveux longs, les yeux et les cheveux noirs.

Kenzo était assez timide, calme, sérieux mais toujours joyeux tandis que Léo était bavard, farceur, agité et grognon.

Les deux étaient solidaires, gentils et généreux.

Léo aimait porter des chaussures de sport roses, des chemises à fleurs, des pantalons violets.

Kenzo aimait se maquiller et portait des boucles d’oreille et des sandales rouges.

 

Les deux garçons vivaient dans la ville Padcliché. Dans cette ville, on croisait des hommes et des femmes en costume, en robe, en jean, en salopette. Certains se déplaçaient en skate, en roller, en voiture ou à pieds.

Sur une publicité, on voyait un homme et une femme en train de cuisiner. Sur une autre, une femme conduisait une moto et l’homme s’accrochait à elle parce qu’il avait un peu peur.

Il y avait aussi l’affiche d’un dessin animé où une célèbre chevaleresse délivre le prince prisonnier du dragon. Ils ne se marient pas à la fin mais il ne faut pas le dire…

 

Un jour, à la mer, alors que Léo et Kenzo creusaient pour trouver un trésor, ils en trouvèrent un !

Un collier magnifique en pierres précieuses ! Ils furent surpris, émerveillés. Léo, tenant la main de Kenzo, mit le collier et incroyable, ils se retrouvèrent dans un autre endroit, le Japon !

 

Léo : « Regarde Kenzo, tous les hommes sont habillés de la même couleur ! »

Kenzo dit : « C’est bizarre ! C’est drôle, ce n’est pas comme chez nous ! »

Léo répondit : «  Et ils sont tous en pantalon, incroyable ! »

Kenzo dit : « Ah oui, tous pareils… Je n’aime pas trop... »

Pour découvrir ce nouveau monde, ils allèrent regarder par les fenêtres des maisons.

Ils découvrirent plein de femmes s’occuper d’enfants, faire la cuisine, le ménage… habillées toutes en jupe !

Léo était en colère : « Mais pourquoi ils ne font pas ce qu’ils veulent ici ?! »

 

Pendant qu’ils marchaient, des personnes se moquaient de leurs vêtements.

Quelques minutes plus tard, des gardes vinrent les menacer : «  Pourquoi êtes-vous habillés comme ça ? » Léo lui répondit : «  Pourquoi on n’aurait pas le droit ? »

Les gardes choqués les attrapèrent et les mirent en prison.

 

 

 

Mais une fille avait tout vu. C’était Aïna. Elle alla voir immédiatement son groupe d’amies pour faire quelque chose !

Ses amies étaient d’accord avec Aïna, il fallait libérer Léo et Kenzo : « Ce sont des hommes libres et nous voulons être des femmes libres ! »

Aïna et ses amies se dirigèrent vers la prison. Aïna arriva à se faufiler et assomma le garde d’un coup de casserole. Pendant ce temps, ses amies délivrèrent Léo et Kenzo.

Léo et Kenzo avaient eu très peur, ils voulurent rentrer chez eux.

Avant de partir, ils conseillèrent Aïna et ses amies : « Continuez de changer les choses, vous pouvez être libres, la preuve avec nous ! »

Aïna eut une idée : aller voir les hommes pour les convaincre qu’ils peuvent aussi être libres.

Une amie lui répondit : «  Oui ! Comme ça, on sera plus nombreux à la manifestation ! »

Léo et Kenzo : « On va avec vous ! »

Il y eut beaucoup de monde.

Heureux et fiers, Léo et Kenzo utilisèrent le collier magique pour rentrer chez eux.

 

En arrivant, ils ouvrirent vite un livre d’histoire. Ils y découvrirent l’histoire de Tomoe Gozen, samouraï. Les femmes avaient donc pu être des guerrières au Japon si elles le souhaitaient.

Léo et Kenzo se regardèrent, soulagés.

 

 

 

Les CPA