École élémentaire d'application
14, rue François Coppée
75015 PARIS
tél : 01 45 58 28 45

Atlier philo CE2b

Réfléchir mensonge

Il leur a été demandé de réflechir ç la phrase suivante: "Je suis libre, je fais ce que je veux"

On peut souvent faire ce qu’on veut, on est libres.

Je suis libre de jouer à la poupée ou à la coiffeuse.

On est libres, on a les mêmes droits.

Quand on dit qu’on est libres, ce n’est pas toujours vrai. Quand quelqu’un ordonne à quelqu’un on n’est pas libre.

On est libres mais quelqu’un n’a pas le droit de dire ce que tu dois faire.

Oui et non, il y a des limites. Si on fait quelque chose de mal, ça ne va pas, mais sinon, on est libres.

On est libres de jouer à des jeux de filles.

On ne doit pas faire n’importe quoi mais, sinon, on est libres.

On doit fixer des limites sinon on perd le contrôle.

Il ne faut pas dépasser les bornes, pour ne pas faire n’importe quoi.

Je suis libre de faire ce que je veux.

On est libres de porter du rose.

Je ne suis pas libre de faire ce que je veux.

Il y a des lois, si on ne les respecte pas, ça va mal tourner.

On n’a pas le droit de dire de porter telle ou telle couleur.

Je suis libre de me chamailler avec ma sœur. Elle n’a pas le droit de se moquer de moi. Je suis libre mais je ne veux pas.

On est libres sauf si on fait quelque chose de mal.

Cette phrase est bête. C’est vrai qu’on est libres mais on n’est quand même pas libres de tout.

C’est un beau mot. Etre libre ce n’est pas forcément faire tout ce qu’on veut.

Etre libre c’est par exemple ne pas être enfermé.

Il ne faut pas dépasser les limites.

On a le droit d’être libre et on a, en même temps, pas le droit.

Si on fait n’importe quoi ça va être la cata.

Ce n’est pas une bonne chose de faire n’importe quoi.

Je suis libre de me bagarrer avec mon frère.