Liaison collège/Lycée

le 09/06/22 à 10:17
Sur l’initiative de Mme Debue, professeure de chinois, un projet de liaison 3e / Seconde a été mené cette année entre le Collège Paul Verlaine et le Lycée Ravel. L’objectif : créer un lien avec des pairs de seconde, échanger, s’entraider, s’enrichir mutuellement lors d’un travail en lien avec la culture chinoise, valoriser et donner de la visibilité à ces échanges et à la restitution de ce travail commun vers la communauté éducative. Les professeurs-documentalistes du Lycée Ravel, Mme Chassaniol et M. Pacaud et Mme Foulon du collège Paul Verlaine ont été associés à ce projet.



HISTOIRE, SPORT & CITOYENNETE

le 12/03/22 à 18:32
Durant deux semaines nous mettons à dispositions des élèves, sur le site de Bercy, l'exposition "HISTOIRE, SPORT & CITOYENNETE" pour soutenir la promotion du sport à l'école et des valeurs de l'olympisme. Cette exposition retrace 125 ans d'histoire autour de sportives et sportifs d'exception. Ce programme, qui s'intègre dans le volet Héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, est placé sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République et bénéfice du label "Olympiade culturelle" décerné par Paris 2024. Dans le cadre de nos cours d'EPS, nous travaillerons principalement avec les élèves de 3e sur ce sujet. Voici ci-dessous quelques photos de l'exposition. Mme JARNET pour l'équipe d'EPS

Voyage musical au Pérou.

le 21/02/22 à 14:37
Le vendredi 6 janvier 2022, les élèves de 4eA ont fait un voyage musical au Pérou. Avec le CAJON, caisse de bois frappée avec les deux mains, la QUIJADA, mâchoire d’âne (on racle les dents avec une baguette) et la CAJITA, une petite boite en bois dont on claque le couvercle : instruments à percussion dérivés d’objets usuels. En deux heures d’atelier sous la conduite de Rodolfo, nous avons réussi à mettre en place une belle polyrythmie ! Cliquez ici pour voir les élèves jouer la CAJITA Cliquez ici pour voir les élèves jouer le CAJON Mme Henao, professeure d'éducation musicale


Année faste du tigre !

le 19/02/22 à 15:13
Le concours des dessins chinois est terminé, mais vous pouvez toujours admirer les créations des élèves dans le hall d'entrée du site Bercy. De plus, à partir des quatre premiers prix, un kakemono et des marque-pages ont été réalisés par l'illustratrice Marine des Mazery, l'occasion de célébrer la nouvelle année du tigre ! 新年快乐!

Atelier de GAMELAN

le 19/02/22 à 15:12
25 janvier 2022 : petit voyage à l’Île de Java avec la classe de 6eC. Acccompagnés de leurs professeures, mesdames Henao et Foulon, les élèves ont participé à un atelier de GAMELAN à la Philharmonie-Cité de la Musique. Le gamelan est un ensemble d’instruments à percussions en métal : gongs et métallophone, auxquels s’ajoutent quelques tambours. Le plus difficile : coordonner les deux mains : l’une frappe avec la mailloche, l’autre arrête la résonance en pinçant la lame. Et encore plus difficile : arriver à jouer tous ensemble, bien en rythme, comme s’il n’y avait qu’une seule personne. Le gamelan fait partie de la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. Pour voir et écouter nos élèves jouer du gamelan cliquez ici , là et là.

Au château de Vincennes

le 07/02/22 à 15:09
Les élèves de la classe de 5A ont été initiés à la musique et à la danse du Moyen-âge et de la Renaissance grâce à Aurélie DUCOL, musicienne-intervenante. D’abord au collège, puis dans les murs du Château de Vincennes, de l’Olifant de Roland au Saltarello sautillant comme son nom l’indique….des trompettes naturelles représentées sur les vitraux de la Chapelle Royale aux sculptures d’anges et de sirène jouant des instruments de musique sous les fenêtres de la chambre du roi Charles V, l’ami des arts. Les élèves ont même appris à danser la Danse Macabre et la Pavane, danse lente et majestueuse de la Renaissance ! Pour les voir danser, cliquez ici et là . Mme Henao, professeure d'éducation musicale


Visite guidée de l'exposition sur Baselitz des germanistes

le 19/12/21 à 19:42
Le vendredi 10 décembre, les germanistes de 3ème ont pu profiter d'une visite guidée de l'exposition sur Baselitz, au Centre Pompidou, organisée par leur professeure d'allemand, Mme Lefranc. Georg Baselitz, figure du néo-expressionisme allemand, est né Hans-Georg Kern le 23 janvier 1938 à Deutschbaselitz1 (aujourd'hui un quartier de Kamenz en Saxe). Il est un artiste peintre, un sculpteur, un graveur et un enseignant allemand. « Baselitz – La rétrospective » est la première exposition exhaustive réalisée avec la complicité de l’artiste.

Parcours Avenir 3e

le 19/12/21 à 19:19
Savez-vous que dans le secteur du numérique, le temps et l’Histoire ne vont pas en faveur des femmes ? On peut même parler d’un retour en arrière puisque le nombre de femmes diplômées dans le numérique ne fait que baisser. Cela entraîne donc une baisse de la mixité dans le secteur : les femmes représentent seulement 17% des effectifs dans la tech en 2018 contre 20% en 2009. Dans ce secteur, l’écart salarial femmes/hommes est criant : il avoisine les 20%. Il est donc nécessaire de casser les codes pour rendre ce secteur prometteur accessible aux femmes. Dans le cadre du Parcours Avenir des élèves de 3e et pour un dépassement des préjugés professionnels, il y a eu une exposition d’affiches au CDI sur le thème « Les femmes dans la Tech » prêtée par le Centre Hubertine Auclert, du 30 novembre au 10 décembre 2021. De plus, afin de sensibiliser tous les élèves aux métiers scientifiques, il y a eu l’intervention de Léa Griton, maîtresse de conférence à Sorbonne Université, chercheuse au Laboratoire d'Etudes spatiales et d'Instrumentation pour l'Astrophysique de l'Observatoire de Paris (Association Wax Science), et de Laurence Rezeau, professeure à Sorbonne Université, chercheuse au Laboratoire de Physique des Plasmas (Association Femmes & Sciences). Vous pouvez toujours profiter de l’exposition ici

Sortie de la classe de 6eA: atelier et exposition à la Gaîté Lyrique

le 14/10/21 à 13:29
Le vendredi 8 octobre dans le cadre du parcours de spectateur à la Gaîté Lyrique les élèves, accompagnés de Mmes Clastrier et Jarnet, ont pu participer à un atelier sur des tablettes puis voir l'exposition-expérience "Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière".





Exposition des élèves sinisants au CDI

le 07/03/21 à 12:05
A l’occasion du nouvel an chinois (新年 xin-nian), le 12 février, les élèves sinisants ont fait une exposition collective au CDI du site Bercy. La classe de 3ème vous raconte la légende de Nian, les coutumes sur cette fête millénaire sans oublier les plats incontournables chargés de sens. Pendant une période d'environ deux semaines, la vie des Chinois s'organise autour de cette fête traditionnelle jusqu'à entraîner une migration humaine des plus phénoménales sur notre planète. La classe de 4ème vous présente les 12 signes zodiaques chinois ainsi que leurs caractéristiques. Et les élèves de 5ème ont réalisé des décors avec le caractère "printemps" qui annonce l'arrivée d'une nouvelle ère. Mme Durville, professeure de chinois


Matinée sécurité routière

le 23/09/20 à 08:27
Matinée sécurité routière et visite du Ministère de l'économie et des finances pour la classe de 4eD. Les élèves accompagnés de leur professeur d'EPS M. Rigal, ont pu approfondir leurs connaissances avec le personnel de la sécurité routière de la préfecture de police de Paris et les mettre en pratique sur un parcours de trottinette électrique. Une bonne expérience qui sera très utile pour le passage de l'ASSR 1er niveau!



Lettres aux soignants

le 04/04/20 à 16:44
A l’initiative de M. Moretton, professeur d’EPS et de Mme Raine, professeur de français, les élèves de 3ème Auffret et de 3èmeC rédigent, seul ou en groupe, des lettres dans lesquelles ils témoignent leur soutien au personnel soignant. En rédigeant ces lettres, ils développent leurs compétences à l’écrit, leur capacité à réfléchir sur le monde et s’inscrivent pleinement dans le Parcours citoyen. Cela donne du sens à leur travail, si particulier en ce moment. Les compétences transversales acquises dans toutes les disciplines sont mobilisées. La solidarité est une valeur pilier qui anime les collégiens. Leurs lettres sont très fortes, parfois empreinte d’un réalisme cru, parfois émouvantes. Quoi qu’il en soit, ils se sont emparés de ce sujet pour maintenir le lien et nous les félicitons. Avec leur accord, les lettres sont postées sur les réseaux sociaux, à destination du collectif des hôpitaux, des hôpitaux de Paris, de l’académie, par exemple, et ont plus de 2000 vues par jour. Une petite bouteille à la mer. Voici quelques exemples de messages :

Un astrophysicien au collège

le 31/03/20 à 13:57
M. Museux et la classe de 6eA ont accueilli, vendredi 22 novembre 2020, Sylvain CHATY astrophysicien, professeur de l'Université Paris Diderot - Paris 7 et Membre de l'Institut Universitaire de France Son intervention au collège avait pour but de faire découvrir quelques caractéristiques des objets célestes qui nous entourent et de promouvoir les métiers scientifiques auprès des élèves. Les élèves ont ainsi pu observer des photos de planètes d'une très grande qualité faisant apparaître par exemple des aurores boréales sur Saturne (photo 2 à 4), des tempêtes sur Mars modifiant son apparence "habituelle" (photo 5) ou encore le transit de mercure devant le soleil du 11 novembre 2019 (photo 6).


Exposition Otto Wagner

le 24/02/20 à 10:50
Les élèves de la classe de 4ème bilangue allemand se sont rendus un peu avant les vacances de février à l’exposition proposée par la Cité de l'architecture et du patrimoine sur Otto Wagner ( 1941-1918). Pour célébrer le centième anniversaire de sa mort, cette exposition retrace son parcours en tant qu’architecte classique, mais aussi décorateur au milieu de 19ème siècle vers la modernité de l’art nouveau qui mènera à la Secession viennoise. A travers cette exposition, on voit aussi l’amour qu’il portait à sa femme puisque le premier bâtiment Otto Wagner lui est dédié. L’exposition retrace son parcours d’architecte d’abord soumis à un idéal esthétique classique vers une architecte urbaine plus épurée, avec des espaces de travail fonctionnels, plus lumineux et au mobilier plus minimaliste qu’il dessinera lui-même. Il s’inspira parfois des classiques, de la Renaissance, traduisant ainsi sa passion pour Michel Ange, il utilisera le verre, le béton armé, grande nouveauté pour l’époque, le métal, l’aluminium surtout pour orner des façades, des statues et concevoir le mobilier… Pressentant la fin d’un empire, il soutiendra des artistes non conventionnels pour l’époque comme Gustav Klimt, Hofman…. Il crée l’architecture urbaine actuelle de la ville de Vienne, notamment avec le tracé du tramway, certaines façades de rue style Art Nouveau et permet à la sécession autrichienne d’exister. Les élèves ont pu admirer des croquis de la ville de Vienne conçus par Otto Wagner, voir des maquettes de ses bâtiments, voir son mobilier inventé pour ces différents lieux. Voici quelques remarques des élèves : Jeanne D. Marie-Myriam, José, Anna et Théodore ont trouvé « que l’exposition était très complète, bien détaillée par la conférencière parfois trop, que l’on pouvait voir des maquettes, des meubles, des objets». Alexis, Chiara ont bien aimé « les croquis, les dessins d’Otto Wagner et l’exposition très vivante». Giacomo , Merlin et Clarisse n’ont pas aimé ce style d’architecture « plus du tout moderne en 2020 mais quelques façades en trompe l’œil sympathiques, c’est quand même intéressant d’avoir un apreçu de la ville de Vienne », enfin Sara et Emma ont trouvé « l’utilisation de nouveaux matériaux très innovants et le fait qu’à travers sa vie on voit son évolution au niveau architectural jusqu’au début de l’Art Nouveau à Vienne».

Jour 3 : Aix La Chapelle

le 13/12/19 à 18:45
Après avoir quitté Cologne, les élèves sont partis en train en direction d’Aix La Chapelle, ville la plus à l’ouest de l’Allemagne. Délestés des bagages pour la journée, ils ont pu admirer le centre ville qui était le lieu de résidence de Charlemagne, de son palais ne subsiste que la chapelle qui est devenue par la suite la cathédrale. Passage incontournable des trois marchés de Noël avant de se restaurer dans une auberge typique du XIXème siècle. Après midi consacrée à la visite du Trésor de Charlemagne et à la chapelle. Puis retour vers Paris par le Thalys.

Jour 2 : Cologne 

le 11/12/19 à 19:53
Après un petit déjeuner copieux sous forme de buffet, les élèves se sont rendus au musée du parfum « Farina » où ce parfumeur italien eut l’idée de créer la première eau de Cologne en 1708. La visite guidée permet de voir les différentes étapes de la fabrication du parfum et d’initier les élèves à reconnaitre certaines senteurs. Ensuite direction le centre ville et visite libre de la cathédrale de Cologne, de style gothique la deuxième plus haute église d’Allemagne, construite au XIII ème siècle sur un site de campement romain, puis courte visite au marché de Noël sur la place centrale de la ville. Déjeuner au Hard Rock café, moment de détente après un temps froid et pluvieux. Départ en milieu d’après midi le long du Rhin pour visiter le musée du chocolat, explications des différentes étapes et dégustation… Retour à l’hotel pour le dîner avant d’aller jouer au bowling en soirée.

Découverte de la Rhénanie : Jour 1

le 11/12/19 à 19:10
Les élèves germanistes des sites Bercy et Baudelaire ont pris le Thalys ce mardi 10 décembre pour se rendre en Rhénanie. Après trois heures de train, direction l’«Hostel» situé à deux stations de métro de la gare centrale près du marché de «Neumarkt» qui abrite jusqu’au 24 décembre « le marché de Noël des Anges ». Après avoir déposé les bagages et pris un encas, les élèves ont profité du «U Bahn» (métro) direct depuis cette grande place en direction de Bonn, ancienne capitale de RFA jusqu’à la chute du mur. Une guide francophone attendait le groupe pour une visite guidée de la maison natale de Beethoven, où l’on peut admirer ses différents clavecins et pianos ainsi que ses cornets acoustiques. Ensuite découverte de la place de l’hotel de ville qui date du XVIIIème siècle. Avant de succomber à la tentation dans l’usine Haribo, certains élèves ont préféré déguster une crêpe au nutella ou une «Bratwurst» (saucisse grillée) au ketchup. Il faisait nuit et il était déjà l’heure de retourner à Cologne pour dîner et puis se reposer afin d’attaquer en forme la suite du programme.

«Hundert» : tout ce que l’on apprend à cents ans

le 08/12/19 à 13:46
Les élèves germanistes des classes bilangues des deux sites Bercy et Baudelaire se sont rendus au salon du livre de la jeunesse dans la matinée du 29 novembre afin de participer à un atelier avec l’auteure Heike Faller et le dessinateur Valerio Vidali pour parler de leur livre «Hundert», sorti en France en octobre 2019 aux éditions du Seuil et en Allemagne un an auparavant. Un travail en amont avait été fait sur les deux éditions en classe en prévision de cet atelier. L’auteure : Heike Faller âgée de 48 ans est une journaliste indépendante, a publié en 2009 un livre sur comment faire des économies sur un an. C’est à la naissance de sa nièce voici six ans, qu’elle a eu l’idée « simple et évidente» comme elle dit de faire un livre retraçant tout ce que l’on apprend au fil de sa vie et bien qu’elle ne connaisse par de centenaire, elle a souhaité aller jusqu'à l’âge de 100 ans, d’où le nom de l’ouvrage «hundert» en allemand, traduit par «cent ans» en français. Elle voyait tous les progrès que sa nièce faisait en l’espace de trois mois, c’est pourquoi pour certaines planches de dessin (chaque planche correspond à un âge) elle a choisi d’y ajouter des ¼ et des ½ . Entre l’idée d’en faire un livre pour être lu en famille et pour toute la famille, cela lui a pris six ans. Heike Faller souhaitait trouver une phrase ouverte pour chaque âge, de façon à laisser l’imagination de chacun interpréter cette phrase, puis elle s’est mise en quête de trouver un dessinateur pour illustrer ses phrases et après quelques mois de recherche, elle a choisi le dessinateur Valerio Vidali. L’illustrateur : Valerio Vidali, 37 ans est un illustrateur italien qui vit depuis peu à Berlin après avoir vécu en Espagne, aux Etats-Unis et au Portugal. Il dessine très souvent la nature et dans le livre «cent ans», Heike Faller lui a soumis ses phrases que Valerio devait illustrer, parfois Heike lui soumettait une idée de dessin ou une orientation, ce livre a été une réelle collaboration, par exemple pour l’année 100, Heike voulait mettre un cimetière comme dessin de dernière planche, Valerio a choisi l’image universelle du papillon. Les élèves ont pu leur poser des questions en direct. Ils ont posé plusieurs questions à Valerio: de quelle façon il dessinait, par où il commençait… Valerio a fait une démonstration en direct, il commence par les jambes des personnages, il laisse le fond du papier dessin blanc, il a étudié le graphisme et la bande dessinée à Milan avant de voyager. Heike Faller leur a présenté des planches sans l’âge et les élèves devaient deviner et y associer une phrase différente de la sienne, puis dire ce qui avait été important pour eux en 2018, ce qu’ils avaient appris. L’auteure était très étonnée que son livre soit traduit en 15 langues, elle nous a expliqué que les éditeurs français et européens en général se rendaient au plus grand salon du livre qui a lieu de Francfort en Allemagne et que là, les éditeurs choisissent des livres dans la langue de l’auteur.e, puis achètent les droits pour la traduction, ensuite la maison d’édition recrute un.e traducteur.trice et met en contact le traducteur avec l’auteur.e. Pour Heike Faller, c’était la première fois qu’elle vivait une telle expérience, elle était étonnée de son succès, elle pensait que son livre resterait cantonner à l’Allemagne. Elle ne voit pas son livre comme un livre réservé à la jeunesse ; plutôt un livre qui s’adresse à tous, qui est universel, point de vue partagé par Valerio, le dessinateur qui peint ses personnages sans visage pour appuyer ce caractère universel de la vie à la mort. Un second livre est en préparation pour ce tandem qui a accueilli nos élèves le temps d’un atelier.

La rétrospective Hans Hartung vue par les germanistes du collège

le 08/12/19 à 13:46
Les élèves de la classe germaniste de 3ème se sont rendus à l’exposition au musée d’art moderne de la ville de Paris pour voir la rétrospective de l’artiste allemand Hans Hartung (1904 – 1989). L’exposition porte sur l’ensemble de l’œuvre de cet artiste majeur du XXème siècle, précurseur de l’abstraction. Né à Leipzig au début de ce siècle, Il traverse l’histoire de son pays avec la montée du nazisme, fuit en France et y restera jusqu’à la chute du mur de Berlin quelques semaines avant sa mort. Il ne cessera jamais de peindre et revendiquera sa liberté d’artiste, de n’appartenir à aucun mouvement. Environ 300 œuvres sont présentées, la plupart appartenant à la fondation créée par sa femme l’artiste Eva Bergman. L’exposition se présente sous forme chronologique composée essentiellement de peintures, quelques photographies accompagnent l’ensemble de son travail. VISITE DE L’EXPOSITION : Hans Hartung débute la peinture dans les années '20 à Leipzig avec l’aquarelle en prenant comme modèle des peintres de référence comme Rembrandt ou Van Gogh et se dirige vers ce qu’il nomme « des tâches » qui le conduiront vers le chemin de l’abstraction. Pendant presque 20 ans en raison de la guerre, il ne peindra pas. Fidèle à ses prises de position antinazies, il fuit et va en France en zone libre et rejoint des artistes espagnols. Il s’engage dans l’armée française et perd une jambe. Il reprend la peinture dans les années '60 où il commence à gagner en reconnaissance en France et en Europe. Il expérimente et innove différentes techniques, comme l’utilisation du spray, la couleur vinyl, le pistolet à air comprimé et varie les supports comme les galets, la céramique et la photo. Il utilise des outils comme le rateau, le grattoir etc…et fait des esquisses avant de passer aux agrandissements à l’identique, que nous retrouvons plus tard dans le Pop Art ou chez des artistes comme Pierre Soulages. Il ne cessera d’expérimenter entre couleurs et graphismes. On retrouve son geste, sa spontanéité, ses traits dynamiques dans ses tableaux qu’il peint toujours assis, de bas vers le haut. Il s’installe dans le sud de la France pour continuer son œuvre «à agir sur la toile» comme il le disait jusqu’à sa mort en 1989. IMPRESSIONS DES ELEVES : A l'issue de cette visite conférence, beaucoup d'élèves comme Félicien, Anouck, Primo, Antoine ou Léon ont trouvé «que l'on voyait nettement une rupture entre art figuratif et art abstrait» entre «forme et motif» , que «c'était intéressant de connaitre les techniques utilisées comme le râteau par exemple», pour Léonard «cela a élargi notre culture générale», Albert quant à lui a trouvé que «le conférencier avait tout fait pour nous faire entrer dans l'univers du peintre, dans son monde sensible» et «qu'il préférait nettement les œuvres de la fin de sa vie», Camille a surtout aimé l’unique sculpture de Hans Hartung. L'ensemble des élèves n'a pas vraiment apprécié les premières œuvres, Lina qui a du mal avec la peinture admet «avoir trouvé ses techniques de peinture originales et intéressantes», Antoine a «aimé le côté original de l'artiste qui se démarque des autres par sa technique et son geste», Alexandre a trouvé astucieux «son idée d'utiliser des objets qui ne sont pas destinés à faire de l'art pour peindre et la technique qu'il avait développé pour reproduire/agrandir/rétrécir ses œuvres précédentes via des quadrillages.» Eloi quant à lui a tout aimé, «la disposition des grands tableaux dans des pièces blanches immenses et la diversité des supports utilisés par l’artiste ». Philippe a apprécié que l’on puisse facilement poser des questions au conférencier, proche des élèves. Nicolas et Raphaël conseillent à tout public d’aller voir cette exposition, même s’ils préfèrent la dernière partie abstraite des œuvres. Tous les élèves ont eu un avis sur cette exposition qui s’inscrit dans leur programme langue, culture et civilisation des pays de langue allemande. Voici quelques photos de la visite, prises par les élèves :



Feydeau à la ComédieFrançaise: La puce à l'oreille

le 13/10/19 à 17:15
« J'ai trouvé la pièce d'une folie incroyable, j'avais l'impression de suivre une série et que chaque épisode m'amenait vers le prochain. C'est un fouillis impressionnant mais très organisé. » Marie-Myriam Vendredi 27 septembre, les élèves de 4e A et B, ont eu le plaisir de se rendre à la Comédie-Française, salle Richelieu, accompagnées de mesdames Criqui et Tricot. Ils y ont découvert la mise en scène de Lilo Baur et son déploiement peu banal de la mécanique comique de Feydeau, dans La Puce à l’oreille. Les élèves avaient été initiés en classe au Vaudeville et à l’œuvre de Georges Feydeau, par l’étude d’un extrait de la pièce, avec ses chassés-croisés amoureux, ses quiproquos, ses retournements de situation et son joyeux désordre ! La mise en scène joue sur le rythme, avec des ralentis et des accélérations, des moments qui se rapprochent du cinéma muet, et un comique de répétition qui a beaucoup plu aux élèves, en particulier avec le personnage de Rugby, interprété par Birana Ba, à l’hôtel du Minet-Galant. « J’ai bien aimé la pièce La puce à l’oreille car j’ai trouvé que l’histoire était drôle; on ne s’ennuyait pas entre toutes les histoires et les quiproquos (même si cela pouvait devenir un peu lassant à force!). Tout de même, c’était une très bonne pièce, avec de bons acteurs et de beaux décors ! » Clarisse

L'éducation aux médias et la classe de 6eA

le 25/06/19 à 10:07
France Télévisions en association avec le CLEMI propose le projet "Réseau citoyen de journalistes". Il s’agit d’un suivi d'une classe par un journaliste pour permettre aux élèves de s’approprier le savoir-faire journalistique et de comprendre la fabrique de l’information. La classe de 6°A, dans le cadre de l'EMI mené par Mme Clastrier, a participé à ce projet.

Voyage à Berlin, dernier jour

le 20/05/19 à 11:10
Après avoir pris un dernier petit déjeuner plus tard que d’habitude nous avons quitté l’auberge, bagages stockés à l’hôtel pour visite l’avenue Kadamm, équivalent des Champs Elysées Berlinois avec ses boutiques de luxe et son célèbre Kadewe, le "Galeries Lafayette" berlinois avec ses sept étages et son restaurant panoramique. Malheureusement le soleil n’était pas au rendez -vous. En chemin, nos élèves ont pu s’attarder avec la police qui faisait un exercice de prévention auprès des passants contre le vol des sacs et sacs à dos. Après avoir mangé nous nous sommes dirigés vers Alex, place mythique, symbole de Berlin avec sa tour de TV déjà visitée deux jours auparavant, aperçu du cadran solaire et virée shopping dans le récent centre commercial Alexa, retour rapide à l hôtel pour prendre les bagages et se rendre à l’aéroport de Tegel pour un retour nocturne vers Paris. Ce fut un voyage inoubliable ! Pour voir le journal-photo des autres jours, cliquez ici , là et là

Berlin, jour 3

le 16/05/19 à 10:54
Départ plus tardif ce matin en prévision d’une journée longue: direction Berlin Mitte vers le quartier francais, arrêt au point de passage du secteur américain Checkpoint Charlie lorsque Berlin après la seconde guerre mondiale a été divisée en quatre secteurs. Visite du musée du mur qui relate son histoire de 1961 jusqu’à sa chute en 1989 avec les poignants témoignages de gens qui ont tenté de multiples façons de passer de l’Est à l’Ouest. Déjeuner dans le quartier de Charlottenburg puis départ pour Potsdam ville située à 85 km de Berlin, avec le célèbre château Sanssouci, autrefois résidence d’été de Frédéric II, roi de Prusse. Promenade dans la ville avec son architecture baroque et son quartier hollandais. En soirée retour sur Berlin, dîner sur le Ku’damm puis soirée Bowling, activité très prisée des allemands. L'équipe éducative : Mme Lefranc, professeure d'allemand Mme Tricot, professeure d'Histoire-Géographie Mme Bruel, infirmière scolaire M. Massenet, AED Pour voir le journal-photo des autres jours, cliquez ici , là et là .

Berlin, jour 2

le 15/05/19 à 09:39
Après avoir pris un copieux petit déjeuner nous sommes allés visiter le Bundestag, équivalent de notre assemblée Nationale et avons pu admirer Berlin du haut de la coupole en verre. Ensuite direction l’île aux musées, Pergame puis altes Museum pour admirer les vestiges du berceau de la civilisation . Il était déjà midi passe et tout le groupe avait faim .... repas et repos bien mérités à l'université Humboldt. L’après midi a été consacrée exclusivement à Berlin Est devenu le quartier Mitte depuis la réunification. Montée à la tour de TV Alex, emblème de Berlin puis visite des alentours, de sa place avec le cadran solaire, le quartier de mon bijou et de Prenzlauer Berg avec ses habitations ouvrières devenues résidentes d’exception ou de créateurs, ensuite marche le long de la East Side Gallery, Galerie à ciel ouvert où l’année de la réunification 120 artistes internationaux on été conviés à décorer le mur qui séparait depuis1961 l’est et l’ouest de Berlin .... galerie qui disparaît progressivement au profit d’habitations de luxe donnant sur la Spree et le célèbre pont en briques rouges à tourelles le Oberbaumbrücke .... que nous avons traversé avant de rejoindre le quartier de Kreuzberg. La journée bien remplie s’est achevée par le concert de Mozart et Prokofiev à la célèbre Philharmonie. Pour voir le journal-photo des autres jours, cliquez ici , là et là.

Voyage à Berlin

le 15/05/19 à 09:39
Après un vol de 1 h50 le groupe est arrivé vers midi à l'hôtel Aletto Ku’damm situe près de la gare Zoo qui se nomme ainsi car à côté du Zoo nous avons posé nos valises puis nous sommes allés picknicken sur la terrasse de l’hôtel, par chance il faisait beau ! Vers 15 h nous sommes partis vers la porte de Brandenburg symbole de Berlin et de l'Allemagne réunifiée puis sur la place de Paris nous avons vu l’imposante ambassade de France ensuite nous sommes allés au mémorial de l'holocauste ensemble de dalles en granite qui rappellent la barbarie et l’innommable. Après avoir longé le Tiergarten immense parc de Berlin, véritable poumon de la ville nous sommes arrivés au pied de la colonne de la victoire qui nous rappelle notre Bastille. Nous avons visité le centre commercial Bikini, bâtiment des années '50 repensé dans les années 2010 pour intégrer des expositions, des cours de cuisine. Ce bâtiment utilise des matériaux recyclables et offre une vue sur le Zoo. Traversant la rue nous sommes allés au pied de l’église du souvenir qui rappelle les tristes heures de la seconde guerre mondiale. Il était l’heure d’aller dîner nous sommes allés devant la nouvelle chancellerie, près de la maison des cultures. Nous avons traversé le vieux pont pour nous arrêter au Zollpackhof ancien relais de chasse datant de 1398. Nous avons dégusté des plats typiques berlinois et boire de l'apfelschorle, mélange de jus de pomme frais et d’eau gazeuse. Voilà la journée s’achevait déjà et il était temps de regagner notre hôtel pour avoir une bonne nuit de sommeil. Pour voir le journal-photo des autres jours, cliquez ici , là et là Mme Lefranc, professeure d'allemand


Computer Grrrls

le 07/05/19 à 13:13
Le jeudi 18 mai la classe de 6eB s'est rendue à la Gaîté Lyrique pour voir l'exposition en cours : Computer Grrrls. Les artistes invitées – designeuses, makeuses, hackeuses, chercheuses contemporaines – réinventent l’alliance entre les femmes et les machines en utilisant des outils de création divers : impression 3D, tutoriels Youtube, réalité virtuelle, installations vidéo, algorithmes, gonflables, films publicitaires… Computer Grrrls propose un parcours intuitif pour le visiteur et invite à la réfléxion. Du 14 mars au 14 juillet 2019, partez à la rencontre de femmes qui ont contribué à l'histoire de l'informatique, trop souvent oubliées de l'histoire ! La page web de l'exposition

Semaine de l’éducation à France Télévision

le 30/01/19 à 11:00
Lors de la Semaine de l’éducation à France Télévision, mardi 27 novembre, les 4eC, accompagnés de Mmes Foulon et Robert, ont assisté à la projection du film Un mensonge oublié d’Éric Duret sur ceux qu'on a appelés les enfants de la Creuse, de jeunes Réunionnais qui ont été arrachés à leur famille de 1963 à 1982 et déportés en métropole pour officiellement "repeupler" le département de la Creuse. A l'issue de la projection, les élèves ont échangé avec l'équipe du film. En amont, dans le cadre d'une séquence sur la presse et l'éducation aux médias, ils avaient travaillé sur la notion de fait divers et s'étaient interrogés sur les thématiques du téléfilm.


Voyage en Rhénanie

le 07/01/19 à 13:01
Les élèves germanistes des deux classes bilangues de 6ème sont partis mi-décembre trois jours en Rhénanie dans la région de Cologne. Jour 1 Après un départ matinal en Thalys, nous sommes arrivés à Bonn où nous avons pu à l'aide de la guide en apprendre davantage sur la vie et l'oeuvre du célèbre musicien Beethoven. Nous avons admiré la façade de l'Hôtel de Ville, son marché de Noël et visité l'usine-boutique HARIBO. Jour 2 Après avoir passé la nuit à Cologne près de la place de Neumarkt, le jour suivant s'est révélé intense avec tout d'abord la visite guidée du musée du parfum FARINA qui est à l'origine de la célèbre eau de Cologne. Les élèves ont été invités à la fin de la visite à faire un blind test pour reconnaître dix odeurs florales ou fruitées, cela les a beaucoup amusés. Nous nous sommes ensuite rendus près de la tour moyenâgeuse à Rudolfplatz pour faire une pause et manger à la pizzeria Vapiano. Puis l'après-midi, nous avons visité la cathédrale de Cologne, parcouru la vieille ville, longé le Rhin pour arriver au musée du chocolat où nous avons pu en découvrir les origines et également y voir le procédé de fabrication à la chaîne se finissant par plusieurs dégustations, dont la fontaine de chocolat ! Dîner à l'auberge et fin de la soirée par une partie mémorable de Bowling. Tout le monde était ravi de sa journée ! Jour 3 Le lendemain nous sommes partis en Thalys en direction d’Aix La Chapelle pour une journée axée sur Charlemagne. Nous avons parcouru le centre de la vieille ville avec ses maisons à colombages, son enceinte romaine en briques rouges, ses marchés de Noël, visité la chapelle, voir le tombeau de Charlemagne et son trésor après s'être restauré et reposé quelques temps dans une brasserie typique datant du XIXème siècle. Nous sommes revenus à Cologne dans la soirée après avoir pris une dernière collation à Aix La Chapelle, contents de rentrer et prêts à repartir ! Impressions des élèves : Maïa : c'était un séjour intéressant et confortable ! Nous étions comme des aventuriers ! Queen: j'ai adoré ce voyage, j'ai pris tout plein de photos. J'ai adoré les marchés de Noël, le musée du chocolat et la pizzeria trop classe ! La soirée bowling, mon équipe a perdu, mais je suis bonne perdante ! Sarah A.: j'ai adoré ce séjour ! L'auberge était très bien, centrale et accueillante. J'ai adoré les marchés de Noël, leurs spécialités et le bowling avec mon équipe, dommage je suis malade dans tous les transports ! Romy quant à elle a adoré la pizzeria Vapiano, les marchés de Noël et les chambres de l'auberge modernes et très bien. C'était super à refaire ! Juliette quant à elle n'a pas aimé le musée du parfum car elle n'aime pas l'eau de Cologne. Zoé a elle aussi adoré le bowling, le musée du chocolat et l'atmosphère de Noël dans les rues. Romane, Lila, Margaux, Juliette, Sarah W., Emile, Raphaël et Elias pensent que « c'était trop bien », « à refaire », « quel beau voyage », « magnifique », « trop génial », « les journées étaient chargées », « c 'était intense », «belle ambiance de classes ». Beaucoup étaient tristes dont Luna que cela soit passé si vite, que le séjour soit si court ! Mme Lefranc, professeure d'Allemand

Les germanistes au salon du livre jeunesse de Montreuil

le 19/12/18 à 09:07
Lectures bilingues de l'oeuvre d'une poétesse Rom La classe bilangue allemand de 5ème A/B a participé à une activité en langue allemande sur le recueil des poèmes: Auschwitz est mon manteau = Auschwitz mein mantel de l'auteure Ceija Stojka. Cette femme exceptionnelle née en Autriche en 1933 dans une famille Rom d'Europe centrale a été déportée avec sa famille vers le camp d'extermination d'Auschwitz -Birkenau. Elle sera la seule rescapée de sa famille, retournera à pied à Vienne où elle habitera jusqu'à sa mort en 2013 avec ses enfants. Alors âgée de 56 ans, elle commence à peindre, à vouloir rompre le silence à travers la rédaction de chants, qui seront un véritable travail de mémoire. Il devient essentiel pour Ceija de témoigner pour combattre l'oubli et lutter contre l'exacerbation des nationalismes en Europe. Ceija Stojka est la première femme Rom rescapée des camps de la mort à témoigner pour que les 500 000 Roms victimes de la barbarie nazie ne tombent pas dans l'oubli. Les élèves de la classe de 5ème bilangue ont étudié quatre chants en allemand en accord avec M. François Mathieu, le traducteur autrichien des carnets de Ceija et Monsieur Doucey, l'éditeur français de la version bilangue de l'oeuvre de Ceija. Les chants sont très simples, emprunts d'un élan de vie hors du commun. On en apprend davantage sur la communauté Rom en Autriche, sur leurs coutumes, sur leur emblème : le tournesol, « symbole de joie et de soleil » comme le note Alexis de la classe de 5ème. Les élèves livrent leur témoignage sur Ceija Stojka, sur ses chants et sur leur expérience au salon du livre. Nathalie pense que « Ceija a eu une vie d’enfant très triste et on voit encore ce côté enfantin dans sa peinture », Chiara était « contente de retrouver les textes étudiés en classe récités lors du salon en français et en allemand», trouve ses peintures « moins tristes que ses poèmes ». Sarah pense que « c'est grâce à la force de caractère de sa mère qu'elle a survécu à l'horreur, c'est ce que j'admire chez Ceija, elle a su transformer cette horreur des camps en des moments plus heureux, j'ai appris aussi beaucoup sur les Roms, leurs origines ». De son côté, Jeanne trouve « que Ceija dessine très bien pour quelqu'un qui n'a pas pris de cours, qu'elle avait une grande volonté, que c'était une battante qui n'a jamais baissé les bras et a cru en la vie », Pour Salomé, Théodore ou Fatim « cette femme est un exemple pour nous, cette femme était courageuse, gardait une joie au fond de son cœur, on ne peut même pas imaginer ce qu'elle a enduré ». Les élèves de cette classe ont trouvé que c'était une véritable artiste, que l'on pouvait discerner la peur dans ses peintures, tous ont été émus par les chants vus en classe et ont été contents d'avoir ce prolongement au salon du livre. Mme Lefranc, professeure d'Allemand Pour aller plus loin : Les livres de Ceija Stojka au CDI du site Bercy Une courte vidéo sur Arte

Franz West : Une exposition originale

le 17/12/18 à 09:45
Les germanistes de 3ème ont visité le 15 novembre l'exposition des œuvres de l’artiste autrichien Franz West au Centre Pompidou. La sortie était organisée par leur professeure d’allemand Mme Lefranc. On aime ou on déteste ces œuvres hors-normes ainsi que la démarche de l’artiste peu conventionnelle, d’une extrême ouverture d’esprit et de liberté de création. Quelques élèves nous ont livré leurs impressions : Cynthia : « Cela m'a transporté dans son univers, un peu décalé et très particulier ». Adam : « J’ai trouvé l’exposition assez originale et intéressante, même si on voit dans ses œuvres la provocation. Je trouve ses “passstücke” (œuvres en métal et papier mâché) complexes, j’ai trouvé l’expo fascinante ». Anne-Claire : « Certaines œuvres étaient vraiment très ludiques ou, en tous cas, faites plutôt avec un ton humoristique. » Fiona : « L'exposition des œuvres de Franz WEST ne m'a pas beaucoup plus. J'ai toujours eu du mal à comprendre l'élan artistique et les œuvres des artistes, mais chez Franz WEST je comprends facilement ses ambitions qui sont de "casser les codes" et de déranger, je ne comprends pas pourquoi son but est de déranger les spectateurs mais en tout cas, c'est réussi! » Paloma : « J'ai apprécié ses sculptures extravagantes qui nous racontent, à chaque fois, une période de sa vie ». Maty : « Je suis ravie d'être allée voir cette exposition car je trouve important d'avoir de la culture, et pas seulement celle de son pays ».

Le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil

le 17/12/18 à 09:44
Les deux classes de 6ème du site Baudelaire se sont rendus au salon pour faire le plein de livres. Chaque année, fin novembre, c'est un moment fort pour la littérature jeunesse : on y trouve plus de 400 exposants, les plus grands auteurs français et internationaux sur 4 scènes (littéraire, BD, vocale et décodage), une exposition et des ateliers. Accompagnés de leurs professeurs (Mme Clastrier et M. Rigal) et d'un assistant d'éducation (Ismaël), les élèves étaient en visite libre et ont déambulé par petits groupes. Paroles d'élèves : "J'ai beaucoup aimé le stand où il y avait des romans... je ne sais plus comment il s'appelle mais je me rappelle de certains livres il y avait surtout des best-seller ou des séries de BD comme par exemple. "Les carnets de Cérise" ou "La vie compliquée de Léa Olivier". J'ai aimé car il y avait mon best-seller préféré et l'auteur de ce livre. Il y avait aussi deux autres auteurs qui signaient des dédicaces. J'ai eu une dédicace et j'ai beaucoup aimé." "J'ai bien aimé le stand d'éditeur de LUMEN car là-bas il y a une collection que j'aime bien et la décoration était originale. J'ai beaucoup aimé aussi le stand des éditions SYROS car j'ai pu y découvrir de nouveaux livres très bien." 'Le stand de mangas Kana. Ce stand était très simple et le personnel très sympathique. Il y avait beaucoup de mangas qui me plaisaient." "J'ai bien aimé le stand du livre "Les terres inconnues" car il y avait une dame qui nous a expliqué que les auteurs écrivaient un livre par exemple vendu à 15€ et qu'ils ne recevaient que 1€95." "J'ai beaucoup aimé le stand BAYARD. Il y avait plein de livres que je connaissais mais aussi d'autres que je ne connaissais pas. On a pu en découvrir, en relire. C'était chouette."

Sortie à France Télévisions

le 03/12/18 à 11:52
Dans le cadre de la Semaine de l’éducation organisée du 26 au 30 novembre 2018, les élèves de 6A du site Baudelaire ont participé le lundi 26 novembre à un atelier "la certification de l'information". Accompagnée par Mme Clastrier et Mme De Cecco la classe s'est rendue à France Télévisions. L'objectif était de donner la parole au jeune public et de susciter le débat sur des sujets d’actualité et de société avec des journalistes et des professionnels de l’audiovisuel.

Les 6°B en sortie à la Villette

le 25/06/18 à 12:25
Le vendredi 15 juin la classe de 6°B accompagnée de Mme Clastrier et Mme De Cecco est allée à la grande halle de la Villette pour voir l'exposition TeamLab. "Le collectif protéiforme teamLab présente une installation immersive et interactive, par-delà les frontières de l’art, de la science, de la technologie et du créatif. Les tableaux évoluent en fonction des déplacements des visiteurs pour un dépaysement onirique garanti."# https://lavillette.com/evenement/teamlab/## L'exposition dure jusqu'au 9 septembre ! Profitez en ! Quelques impressions d'élèves : "Je trouve que l'exposition était très intéressante. J'adore les expositions interactives. Par contre on était tout le temps dans le noir et je n'ai pas aimé la salle des miroirs" "J'ai bien aimé l'expo car elle était interactive et ingénieuse. Je tire mon chapeau aux artistes qui ont réalisé ces œuvres." Chad "J'ai beaucoup aimé cette exposition. Elle était très colorée et on aurait dit de la magie. La meilleure salle est là où on s'est assit pour regarder tout plein de lumières de différentes formes. Par contre, les pétales des fleurs tombaient très difficilement." "J'ai adoré les illusions d'optique et la salle des miroirs". Noam "J'ai adoré l'interactivité des murs et les dessins japonais. Ma salle préférée est celle où tu pouvais scanner les dessins". "J'ai bien aimé l'expo et c'était magique" "J'ai trouvé ça très amusant mais je trouvais pas très marrant le moment où on frottait les fleurs car ça ne marchait pas. "J'ai apprécié cette sortie car elle était interactive. Le cube était magique ainsi que la salle des animaux. La cascade était trop belle". "j'aime beaucoup cette sortie car elle se déroule dans le noir, toutes les créations sont spectaculaires et magnifiques comme par exemple le coloriage que l'on passe ensuite sous un scanner et l'image apparaît sur le sol. J'ai moins aimé les fleurs car je trouve que ça n'a pas trop d'intérêt par rapport au reste. La salle des miroirs est super car elle nous détend grâce à sa musique " relaxante " à mon goût. L'immense espace où il y avait des fleurs et des charrettes sur les murs m'a impressionné car les fleurs peuvent se transformer en vague quand on frotte le mur. Cette sortie était super ! Angeline " "J'ai trouvé la sortie assez futuriste. Cette expo nous fait participer" "J'ai beaucoup aimé l'exposition, il y a un tas d'objets passionnant, ce que j'ai préféré est la salle avec les animaux, la première qu'on a visité." "J'ai bien aimé toucher les papillons sur les murs" "J'ai beaucoup aimé l'expo car il y avait pleins d'installations cool, reposantes et classe. Ma préféré était les oiseaux où on était dans une pièce noire, avec de la musique et des oiseaux sur un écran. J'ai aussi beaucoup aimé l’installation où on dessinait un animal et il apparaissait sur le sol!! C'était une super sortie!" Clarisse# "J'ai beaucoup aimé cette exposition car je trouvais les effets très beaux et assez impressionnants. Je me demande toujours comment les écrans réagissent à nos mouvements." J'ai trouvé l'exposition très belle surtout la première salle. C'était bien parce que ça réagissait avec nous. C'était très beau." "J'ai trouvé intéressant que les murs soient interactifs et j'ai adoré la salle cube". "J'ai beaucoup aimé la salle en 3D car les jeux de lumière et de son étaient très beaux" "J'ai vraiment aimé l'expo car j'avais l'impression dans la première salle fermé (cube) d'être dans l'espace comme dans un rêve. J'ai beaucoup aimé aussi la dernière salle avec la cascade. J'aurai aimé rester plus longtemps au milieu des fleurs et de l'eau ! Jeanne



Sortie à la Gaîté Lyrique

le 04/06/18 à 13:42
Le 25 mai, la classe de 6B, accompagnée de mesdames Tricot et Clastrier a eu la chance d’aller visiter une exposition à la Gaîté Lyrique « Capitaine futur et la supernature ». Cette exposition propose des créations originales et magnifiques : l’arbre, les nénuphars, les fleurs, la salle des vagues… Cette immense salle regorge surement de mystères car on pense qu'elle ne sert à rien alors qu'on apprend ensuite que les vagues peuvent être bougées par les visiteurs. Trouverez-vous les mystères de cette salle ? Les fleurs sentent notre présence et s'ouvrent quand on tape des mains ou fait du bruit. Trouverez-vous une autre manière de les ouvrir ? Les nénuphars se déplacent et changent de couleur en fonction des signaux des autres robots. La grotte est remplie de fresques qui apparaissent quand la lumière se propage sur les murs. Les animateurs nous racontent des anecdotes et nous donnent de nombreuses informations sur le futur et la supernature : comment savoir si un homme est passé dans une jungle, la présence de forêt dans les océans... La visite s'achève et tout le monde peut laisser un petit mot ou un petit dessin pour donner son avis, pour laisser un souvenir... et on a tous le droit à une invitation pour revenir en famille ou entre amis. Si vous voulez répondre à mes questions, ou en savoir plus sur l'exposition car je ne vous ai pas tout dit - alors allez y- elle mérite d'être vue autant par les grands que par les plus petits, la quantité de travail faite est énorme et toutes les œuvres sont spectaculaires!!! Angeline. https://gaite-lyrique.net/evenement/capitaine-futur-et-la-supernature L'expo dure jusqu'au 15 JUILLET !! Quelques mots d'élèves : "J'ai trouvé cette sortie super ! J'ai adoré les sculptures comme les nénuphars, les méduses... c'est très créatif et on se représente bien les animaux du futur grâce à ça." "J'ai trouvé les différentes œuvres très belles et poétique : les jeux de lumière et de son surtout." "J'ai trouvé cette expo très intéressante avec énormément d'objets fascinants". "Toutes les interventions étaient super ! C'était tellement zen que j'aurai pu m'endormir !" J'ai bien aimé car la technologie est un sujet important comme la nature. Et les inventions étaient très bien". "Cette exposition était passionnante : l'arbre, la salle avec l'eau, les fleurs etc... J'ai vraiment bien aimé le moment des fleurs quand elle réagissent aux sons." "J'adore les expositions immersives de la Gaîté Lyrique. Toutes les œuvres ont un capteur et j'aime cela !" "J'ai trouvé l'expo très originale, elle m'a beaucoup plu et impressionné. J'ai beaucoup aimé les vagues et les fleurs qui s'ouvrent quand on fait du bruit. J'ai appris beaucoup de choses sur la nature. Je me suis vraiment amusé." "J'ai beaucoup aimé l'expo car je trouve ça super qu'on arrive à créer de la nature artificielle." "J'ai pensé que la terre avait besoin de nettoyage et que la technologie était magique." "Intéressant à voir. J'ai adoré les dessins projetés sur les murs ou l'arbre et les lianes. On se croit dans la forêt du futur." "Trop cool, guide super et expo attractive."


Rencontre avec Marguerite Abouet

le 04/05/18 à 14:56
C’est avec beaucoup d’impatience que les élèves de 4ème C ont accueilli Marguerite Abouet, mardi 10 avril. Au CDI, ils avaient affiché de beaux panneaux qu’ils avaient réalisés aussi bien sur les personnages de Marguerite Abouet que sur le Benin. Les questions ayant été bien préparées, les échanges furent fructueux et divers. Au-delà de la rencontre avec une artiste, c’est une ouverture sur l’Afrique contemporaine, ses enjeux et ses réalités que les élèves ont découverts. L’écrivaine, à l’écoute des élèves n’a écarté aucune question et s’est montrée très disponible et bienveillante. Nous la remercions chaleureusement pour cette généreuse après-midi.


Histoire du SIDA et prévention -  Le Professeur Rozenbaum au collège Paul Verlaine 

le 03/04/18 à 13:31
Le vendredi 16 février, les élèves de 3ème de notre collège ont eu l'immense privilège de recevoir et d’écouter le professeur Willy Rozenbaum, co-découvreur du virus VIH. L’objectif était de découvrir au travers du témoignage clé d’un médecin pionnier et militant, l’histoire du SIDA et le soin porté aux malades des années '80 à nos jours. Mr Rozenbaum a insisté sur le travail d’équipe, les étapes difficiles de la recherche et l’urgence dès le début de l’épidémie de découvrir les causes et des traitements de cette maladie. Le lutte contre la stigmatisation des malades et la nécessité d’agir sur tous les niveaux de prévention et notamment, aujourd’hui, sur le dépistage nécessaire, ont également été centraux dans cette présentation. Cette rencontre s’inscrit donc dans le parcours citoyen et d’éducation à la santé. Il s’intègre également au programme de 3ème. (Thème corps humain et santé / Monde microbien - Réponses immunitaires). Le professeur Rozenbaum était un invité exceptionnel par le rôle qu’il a eu dans l’histoire des recherches et découvertes autour de cette maladie et de son implication encore aujourd’hui auprès des malades. Nous sommes très heureux et fiers de l'avoir accueilli au sein du collège et espérons l’y revoir ! Mmes Dubreux et Simeon, professeures de SVT


Sortie IGN pour s'initier à la cartographie.

le 11/03/18 à 13:01
Les classes de 5èmeA et B sont allées s'initier à la cartographie à l'IGN à Saint Mandé dans la structure du Géoroom. Nous avons été accueillis par Fabrice, médiateur scientifique. L'activité était focalisée sur Saint Laurent du Maroni, un territoire français d'Outre Mer situé en Guyane française. Chaque groupe devait trouver la carte IGN cachée dans le géoroom. Dès qu'elle était dépliée par terre, il fallait, sur un calque, retrouver et tracer le fleuve local (le Maroni), la Nationale 1, l'hôpital, l'aéroport, un village indien... Tous les groupes ont brillamment réussi cet exercice. Ensuite, nous sommes allés chercher d'autres informations sur les écrans mis à notre disposition grâce au site Géoportail. En effet, sur ce site, on peut avoir accès à des cartes et photos aériennes anciennes, on peut les comparer avec la situation actuelle. Des données statistiques sont disponibles et nous devions en relever quatre. Pour finir, chaque groupe cherchait à trouver l'emplacement idéal pour le futur hôpital qui permettrait de réduire les inégalités d'accès aux soins dans cette région. La plupart d'entre nous a trouvé l'emplacement réel choisi par les aménageurs locaux. Une partie des élèves a testé une activité inédite liée à l'IGN et à Minecraft. Sur la dune du Pilat, il fallait enlever au sol et en hauteur tout le sable accumulé depuis une année. Une grotte cachée dans la dune renfermait un code secret qui permettait d'accéder aux coordonnées géographiques du lieu étudié. Pour les élèves intéressés, cette séance pilote sera bientôt en accès libre aux visiteurs du géoroom! Mme Tricot, professeure d'histoire-géographie Les photos ont été prises par Mme Bouajila, AVS

Une émission radio sur l'égalité femmes-hommes

le 11/03/18 à 12:48
Lundi 5 février, les élèves de 4èmeD sont allés à radio clype, le radio scolaire destinée aux élèves des écoles, collèges et lycées de Paris, pour enregistrer une émission sur l’égalité femmes-hommes. Dans le cadre du cours de français sur les médias, la classe a travaillé de manière approfondie sur divers sujets en lien avec ce thème. Ainsi, ils ont mené une enquête sur les filles et les garçons au collège, une autre sur la répartition des tâches ménagères à la maison. Ils ont aussi analysé des publicités, comparé la place et la représentation des personnages féminins dans les mangas ou les jeux vidéo. On peut retrouver ici le conducteur de l’émission. Pour l'écouter cliquez ici: Cette expérience de rigueur, de concentration et d’écoute sera prolongée par un magazine à paraître sous peu. Mme Robert, professeure de lettres et Mme Foulon, professeure-documentaliste

Sortie à la BPI

le 07/03/18 à 12:08
Le vendredi 16 février les élèves de la classe de 6°A, accompagnés de Mme Clastrier et M Bennacer, sont allés au centre Georges Pompidou et plus particulièrement à la Bibliothèque publique d'information. Cette sortie s'est déroulée dans le cadre de l'EMI (éducation aux médias et à l'information). L'atelier dure deux heures. Il se déroule dans les espaces, plus précisément dans l'espace presse / actualités. Les élèves ont chacun à leur disposition un poste informatique donnant accès à Internet et aux ressources en ligne de la Bpi. Les élèves doivent démêler le vrai du faux en se servant d’Internet, des réseaux sociaux et de la presse en ligne. L’occasion d’un peu de méthodologie sur les sources, leur évaluation et la propagation de l’information. Après une présentation les élèves choisissent des sujets proposés par la Bpi et/ou par les enseignants. Ils disposent ensuite d'une heure de recherche par petit groupe. Chaque groupe est suivi par un "tuteur bibliothécaire". C’est dans cet accompagnement au cours de la recherche sur un sujet précis que réside vraiment l’intérêt de l’atelier et que pratique et théorie se rejoignent. Après la recherche chaque groupe présente sa synthèse et ses conclusions. Comment repérer des "fake news" : french - how to spot fake news 0

Atelier radiophonique

le 30/01/18 à 12:54
Le vendredi 24 novembre, les élèves de la 4èmeD ont bénéficié d’un atelier à la Maison de la Radio, accompagnés par leur professeure de musique Mme Henao, Mme Robert, professeure de français, et Mme Foulon, professeure-documentaliste. L’atelier fut divisé en deux temps : une première partie d’introduction sur la radio en général et sur les différents genres radiophoniques et une seconde partie de mise en pratique. Première partie: L’introduction Tout d’abord, l’intervenant fit émerger les connaissances des élèves sur le monde de la radio. Voici les questions qui ont été posées : Quelles radios connaissez-vous ? Connaissez-vous la différence entre radio publique et radio privée ? Quelle est la particularité des radios publiques ? Quelles chaines radios composent le groupe Radio France ? Quelles sont les missions de Radio France ? Comment une radio privée se finance-t-elle ? Après ces informations générales sur le monde de la radio, l’intervenant expliqua ce qui sera demandé aux élèves et les enjeux de cet atelier: aborder la musique philharmonique en explorant les différents genres radiophoniques, en particulier le débat, l’interview, l’horoscope et la météo. Pour que les élèves comprennent ce qu’est un genre, l’intervenant fit le parallèle avec les genres littéraires. Les genres radiophoniques qui ont été cités sont : l’interview, la fiction, le journal, les chroniques, la musique, le débat, la météo et l’horoscope. Avant de se mettre à la pratique, l’intervenant fit écouter des extraits de ces différents genres. Deuxième partie: La mise en activité Après des écoutes qui ont permises aux élèves d’appréhender quelques enjeux et codes des genres radiophoniques, ces derniers ont pu mettre leurs nouvelles connaissances en pratique. Par groupe ou seul, les élèves ont préparé leur passage au micro à l’aide de fiches détaillant le contexte et leur rôle. (4 élèves pour l’horoscope, 2 élèves par la météo, 3 groupes de 4 élèves pour le débat et 3 groupes de 2 élèves pour l’interview.) Les premiers élèves à passer présentèrent un interview entre le présentateur et un instrument de musique. Cela permit aux élèves d’apprendre en même temps les codes radiophoniques et les instruments de musique classique.

Sortie découverte professionnelle

le 25/01/18 à 14:03
Le jeudi 21 décembre quelques élèves de 4ème (Baudelaire et Bercy) sont allées aux lycée Paul Poiret, lycée de mode, assister à la 5ème édition de leur défiler : FANTAISIE PARISIENNE Nous avons d’abord attendus 14h30 pour entrer dans la salle du défilé puis nous nous sommes installés autour du podium. Les créations étaient magnifiques et variées. Il y avait des robes de soirée comme il y avait des déguisement ou des costumes pour hommes. Il y avait aussi la participation des coiffeurs et maquilleurs du lycée Elisa Lemonnier. Nous étions accompagnées de Madame Fabre (ancienne CPE du site Bercy) et de Madame Clastrier (professeur documentaliste du CDI du site Baudelaire). Cette sortie nous a permis de découvrir les différents métiers de la mode et du design, mais aussi de découvrir le lycée et le talent des jeunes lycéens et lycéennes qui ont conçus ces vêtements. http://lycee-paul-poiret.org/mode_a_paris/index.php# http://www.elisa-lemonnier.fr/

Entre les lignes

le 15/12/17 à 10:58
Dans le cadre de l'Education aux médias proposée par le journal Le Monde, et grâce à l'association partenaire Entre les lignes, le journaliste de l'AFP Patrice Collen est venu échanger avec les élèves de 3D de Mme Raine. Comment décrypter l'information, déceler les vraies informations des « Fake news » qui abreuvent les réseaux sociaux, voilà l'objet du questionnement qui a été proposé aux élèves le mardi 12 décembre. Forts de l'expérience du journal que certains avaient réalisé en 4ème avec Mme Foulon, professeure-documentaliste du collège et Mme Robert, professeure de français, ils se sont emparés des médias (depuis les journaux gratuits jusqu'au journal TV, en passant par la radio et le web) avec un regard critique étonnant. Cette réflexion sur les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux se poursuivra grâce à la lecture de Contagion de François Bégaudeau, pièce de théâtre, mise en scène et commandée par Valérie Grail, à laquelle auront la chance d'assister les élèves et qui ouvre un nouvel espace de réflexion : quel est le rôle de l'art, de l'artiste, dans ce débat? Les pistes de réflexion sont riches et passionnantes...!

Sortie au Musée de l’Homme

le 17/10/17 à 11:54
Le lundi 2 octobre 2017, les élèves de 4eC, accompagnés de leur professeure d’histoire Mme Lecoeur, de Mme Foulon, professeure-documentaliste et de M. Boumard, parent d'élève, ont eu la chance de visiter l’exposition «Nous et les autres, des préjugés au racisme» au Musée de l’Homme. Cette sortie est organisée par leur professeure d'histoire dans le cadre d’un projet pédagogique en partenariat avec l'association ethnoArt, visant à sensibiliser les élèves et à apporter un éclairage scientifique sur les comportements racistes et les préjugés. Comme la quinzaine de classes de collèges et lycées franciliens participant à ce projet, les élèves de 4e C vont bénéficier de cinq séances autour de l’exposition. Ils profiteront d’ateliers en classe, au musée, mais aussi d’une rencontre avec un chercheur en anthropologie, un journaliste ou encore avec la compagnie artistique Difé Kako. Le projet se clôturera le 11 et le 12 janvier autour du spectacle « On t’appelle Vénus » de l’artiste Chantal Loïal dans l’atrium du musée de l’Homme.



Rencontre avec un ancien résistant

le 23/06/17 à 11:25
Le mardi 2 mai, les élèves de 3e du collège Paul Verlaine ont eu la chance de pouvoir rencontrer M. Fichtenberg, ancien Résistant, qui leur a exposé son parcours exemplaire durant la Seconde guerre mondiale, celui d'un jeune homme qui a su trouver les ressources pour sauver un grand nombre de Juifs. Il a ensuite répondu aux nombreuses questions des élèves qui l'ont écouté avec enthousiasme et émotion. Pour lire la synthèse des questions posées par l'ensemble des classes au fil du témoignage, cliquez ici


Les 6e A au Théâtre de la Tempête : Le Bizarre incident du chien pendant la nuit...

le 01/05/17 à 15:39
Vendredi 28 février 2017, les élèves de 6e A, accompagnés pas mesdames Criqui et Tricot, sont allés au Théâtre de la Tempête voir la mise en scène de Philippe Adrien de l'adaptation du roman Le Bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon. Après avoir lu des extraits du roman en classe, ils ont découvert la pièce et ont eu l'honneur de rencontrer la troupe. Pierre Lefebvre Adrien, l'interprète du rôle principal (Christopher) et Sébastien Bravard (Ed, le père de Christopher), ont répondu aux questions des élèves après la représentation. N'oublions pas la présence d'Ada, la chienne du spectacle, qui a eu beaucoup de succès ! Un grand merci à eux et à toute l'équipe du Théâtre de la Tempête.


La journée des droits des femmes

le 11/03/17 à 21:18
Dans le cadre d'un partenariat avec la mairie du 12ème arrondissement, les élèves de 4ème B ont été choisis pour participer à une cérémonie d'inauguration de nouvelles voies dans le quartier, en l'honneur de femmes engagées du XXe siècle. Ils ont été sensibilisés au destin de ces femmes par leur professeure de français, Mme Criqui et accompagnés et guidés lors de cette rencontre riche en émotions par la principale du collège, Mme Veyron. Voici l'article rédigé par l'élève Nathan Bergeron suite à cet événement.


Une climatologue au collège !

le 27/01/17 à 11:17
M. Museux, l’équipe enseignante et les classes de 4eA et 4eB ont accueilli, vendredi 6 janvier 2017, grâce à La Fondation L’Oréal, Dr Anaïs Orsi chercheuse-climatologue. Elle fut récompensée en 2015 par la Bourse L’Oréal UNESCO Pour les Femmes et la Science pour ses remarquables travaux réalisés en Antarctique concernant l’histoire du climat terrestre.

Une belle soirée à la Maison des Métallos

le 08/01/17 à 14:45
Mercredi 14 décembre 2016, des élèves de 5ème C et 5ème D ont eu la joie d’assister au spectacle de danse L’œil du loup créé par Farid Ounchiouene de la compagnie Farid’O, d’après le conte de Daniel Pennac. La sortie avait été bien préparée par les élèves puisque le 30 novembre, ils avaient eu la chance de rencontrer le danseur Janoé Vulbeau, venu au collège leur présenter le projet. Avec lui, ils avaient esquissé un pas de danse qu’ils pourraient voir interprété sur scène. En outre, sachant qu’une rencontre avec l’écrivain était prévue à l’issue de la représentation, ils avaient préparé des questions. Le jour J, nous nous sommes donc retrouvés dans la grande salle de la Maison des Métallos. Le spectacle, à la fois poétique et athlétique a ravi les élèves qui connaissaient bien l’histoire du petit garçon Afrique et du loup bleu. Gabriel a particulièrement apprécié le jeu de lumière et Fatimata la danse hip-hop. Cléo a bien aimé que la danse se mêle aux extraits du texte dit par le danseur-narrateur. Enfin, la dimension musicale a beaucoup plu à Zoé. Certains élèves ont seulement regretté que le spectacle fût trop court. Quelle ne fut pas leur joie à l’issue de la représentation de poser des questions à l’équipe artistique et au célèbre écrivain ! Ainsi, Angela a pris quelques « conseils » pour devenir écrivain et Gaye a appris que l’histoire du conte est née d’un épisode de la vie de Daniel Pennac. Alors que la salle se vidait, Lia, Guillemette et Marius ont pu faire dédicacer leur exemplaire de L’œil du loup ou bien encore leur billet d’entrée. F. Robert (professeure de français)


Une sortie à la ferme de Chatenoy

le 01/01/17 à 20:35
Le mardi 29 novembre, nous avons eu rendez-vous à 8h15 devant le collège pour nous rendre à Chatenoy, en Seine et Marne. J'étais tout excitée de monter dans le car pour aller au fond afin de nous retrouver entre amis. Avec nous, il y avait Madame Dubreux, Madame Frechard, Madame Pedarré et Monsieur Bennacer. Nous avons été accueillis dans une grande pièce, avec tous les élèves des deux classes de 5e par Carine, la fermière qui gère la ferme pédagogique. Elle nous a expliqué devant un petit tableau le fonctionnement de sa ferme et pourquoi elle faisait de l'agriculture biologique. Il y a eu de nombreuses questions des élèves, par exemple : « Pourquoi le bio est-il plus cher que la nourriture conventionnelle ? », « Pourquoi n'y a t-il pas de vaches dans votre ferme ? ».... Ensuite, nous nous sommes dirigés vers une grande pièce pour fabriquer du pain avec de la farine, de la levure, du sel et de l'eau. Cela nous a pris un certain temps mais nous avons eu beaucoup de plaisir à pétrir la pâte malgré le froid. D'ailleurs nous avons tous gardé nos manteaux sur notre dos pendant l'activité car nous étions gelés. Juste après, nous sommes allés déjeuner dans la cour de la ferme avec un gros soleil pour nous réchauffer en nous regroupant entre amis tout le long d'un muret en pierre. A la fin du repas nous sommes séparés en deux groupes entre les 5eC et 5eD. Nous avons visité la grange avec les agneaux et les moutons très nombreux au milieu des bottes de paille, on pouvait même les caresser. Puis, à l'extérieur nous sommes entrés dans les serres avec la pousse des légumes pour l'hiver : la salade, les poireaux, les choux. Avant la longue ballade qui nous attendait pour nous retrouver devant une mer de sable, Carine nous a fait gouter à la betterave à sucre devant des monticules de betteraves, gros comme des pavés. Arrivés à la mer de sable, nous avons dévallé les pentes pour nous défouler et nous réchauffer. A ce moment là, on a bien rigolé. Pour ma part, j'ai trouvé des morceaux de charbon au pied d'un arbre, je les ai ramassés pour tenter de les garder mais j'ai fini par les jeter car cela salissait ma poche. Avant de rentrer,nous avons dû changer de chaussures remplies de boue. Enfin, nous sommes rentrés au collège très précisément à 17h 58 ! Awa Dosso 5ème D





Sortie des élèves de la classe 6ème D à la Maison de la Radio

le 06/11/16 à 15:48
Le jeudi 29 septembre nous sommes allés à la Maison de la Radio pour voir un spectacle de marionnettes inspiré du ballet de IGOR STRAVINSKI, Petrouchka. Nous étions accompagnés par Mme Henao notre professeure de musique, Mme Levy, professeure d'anglais et Mme Foulon, professeure-documentaliste. Placés, devant l'orchestre, le décor et les marionnettes de la Compagnie PER POC remplacent les danseurs du ballet. Petrouchka, Le Maure et La Ballerine, qui sont des marionnettes dans l'histoire, changent de taille selon les moments : petites marionnettes lorsque c'est le Charlatan qui les actionne ; grande taille lorsque ces trois personnages deviennent humains. Nous avons été impressionnés par la taille de l'orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par MIKKO FRANCK. Ce que nous avons su apprécier : - les combinaisons de timbres instrumentaux sont très variées et changent sans arrêt au gré de l'action. - les contrastes de nuances, du Pianissimo au Fortissimo. Tout ceci, combiné aux mélodies et rythmes de STRAVINSKI nous a fait vivre des moments effrayants, d'autres dansants et festifs, ou tristes, attendrissants.......... Grace

Sortie à l'Aquarium de la Porte Dorée

le 26/05/16 à 15:30
Dans le cadre de l'atelier scientifique mis en place par le professeur de physique-chimie, M. Museux, la classe de 3èmeC a gagné lors de sa participation au concours C.Génial un bon de visite dans un musée scientifique parisien. Les élèves ont choisi de visiter l'Aquarium de la Porte Dorée. Ils ont pu observer divers animaux (la collection en compte environ 5000, soit plus de 300 espèces), et être sensibilisés à la richesse et à la diversité du monde aquatique. L'équilibre physico-chimique fragile régnant dans la nature comme dans les aquariums dépend notamment de la qualité de l'eau (sujet d'étude cette année dans l'atelier). Voici quelques photos prises lors de notre visite :







Le Bizarre incident du chien pendant la nuit 6ème A

le 21/10/15 à 20:17
Dans le cadre du Comptoir des Lecteurs, les élèves de 6ème de madame Criqui sont allés voir l'adaptation du premier roman de la sélection 2015-2016, Le Bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon, adapté par Simon Stephens et mis en scène par Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête. Voici ce qu'en ont pensé les élèves de 6ème A.