Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère

Téléchargements

Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

« Coups de cœur, coups de griffe » : un projet d'écriture en rapport avec les arts (2013)

Présentation du projet artistique de circonscription des élèves de la Goutte d’Or : « Les coups de cœur, coups de griffe… ». Ce projet s’adresse à tous les niveaux de classe (de la maternelle au collège).

Pour y participer, nul besoin de s’engager dans un dispositif lourd et contraignant : il suffit de prendre appui sur la mise en œuvre des programmes, notamment dans le domaine culturel et artistique.

Ce projet a pour objectif la rédaction d’avis critiques des enfants sur des œuvres vues, lues ou entendues, selon les 6 catégories définies par les programmes :

  • arts du visuel
  • arts de la scène
  • arts du quotidien
  • arts du langage (voir ci-dessous des exemples de critiques littéraires)
  • arts du son
  • arts de l’espace.

arts 6 categories

Ce projet combine :

  • la rencontre artistique
  • la rédaction de textes
  • la mise en valeur d’avis personnels

Il n’est pas si fréquent qu’on valorise l’avis personnel des enfants et, de plus, qu’on les autorise à avoir un avis négatif…

Il peut être intéressant de mettre en regard deux avis contradictoires : le pour et le contre.

Restitution, finalisation, publication

Les coups de cœur, coups de griffe pourront être :

  • exposés au nouveau centre de ressources artistiques à l’école Pierre Budin
  • exposés dans les espaces culturels partenaires : la librairie Les Enfants sur le Toit, le Théâtre L’Etoile du Nord, les associations AGO (Accueil Goutte d’Or) et EGDO (les Enfants de la Goutte D’Or), l’ICI (Institut des Cultures d’Islam), le Centre musical Fleury Goutte d’Or Barbara, la MGI (Maison du Geste et de l’Image)
  • publiés, en un recueil des textes

Calendrier 

  • Dépôt des textes le jeudi 30 mai 2013 : à l’inspection pour l’exposition, par courriel, pour le recueil : karine.savigny[a]ac-paris.fr
  • Exposition au centre de ressources artistiques et chez les partenaires du 17 au 22 juin 2013.

Règles minimales

Les textes des élèves sont soumis à quelques règles communes :

  • chaque texte est signé par son auteur :
    PRÉNOM–NOM–CLASSE–ÉTABLISSEMENT scolaire ou PRÉNOM–NOM–ÂGE–ASSOCIATION
  • les textes sont dactylographiés pour le recueil
  • les textes sont dactylographiés ou manuscrits pour l’exposition
    Ils sont présentés sur un support de format carré 15 x 15 cm minimum

Aspects pédagogiques : écrire une critique

Où trouve-t-on des critiques littéraires ou artistiques ?
Dans les pages culturelles des quotidiens et des magazines d’information générale ou dans des émissions de radio-télévision ou encore sur Internet (blogs).

De quel type de texte s’agit-il ?
Parmi les différents types (narratif, descriptif, explicatif, injonctif, poétique…), la critique relève plutôt du type argumentatif : elle vise à convaincre, à persuader, influencer le comportement (lire un livre, aller au cinéma, voir une exposition…).
C’est un texte court signé par son auteur qui porte un jugement, une appréciation sur une œuvre.

Plusieurs objectifs :

  • La Maîtrise de la langue

    • Exprimer un point de vue personnel :

      • Dès l’école maternelle, les programmes fixent des objectifs comme « donner son avis sur une histoire », « faire part de ses impressions dans l’échange avec les autres », « exprimer son point de vue », « exprimer des réactions, des goûts », ou encore « établir des liens entre des livres ».
      • A l’école élémentaire, l’élève est invité à « rendre compte des œuvres lues, donner son point de vue à leur propos », « émettre un point de vue personnel motivé », « présenter des arguments. »
      • Au collège, « les activités d’écriture permettent à l’élève d’affiner l’expression de soi, de développer et d’affirmer son point de vue dans l’argumentation, de mettre l’accent sur l’implication et l’engagement (opinion, conviction, émotion), ou au contraire, la mise à distance et le détachement (objectivité, distance critique, humour) ».
    • Acquérir des connaissances et compétences relatives à l’écrit à produire (en l’occurrence la critique).
    • Lire les textes des autres élèves.

  • La Culture humaniste

    • Découvrir des œuvres diverses en relation avec une époque, une aire géographique, une forme d’expression, une technique…
    • Mémoriser, pour être à même d’établir des liens entre des œuvres.
    • Eclairer les pratiques artistiques par une rencontre sensible et raisonnée avec des œuvres.

Comment écrire une critique ?

  • Les références complètes de l’œuvre sont précisées au début ou à la fin.
  • Un titre donne envie de lire la critique. Le titre peut dévoiler l’avis de l’auteur.
  • Le texte comporte des paragraphes. Il peut avoir des intertitres.
  • La critique peut directement s’adresser au destinataire (le lecteur). Le texte peut être à la première personne, en employant le « je », mais pas nécessairement.
  • Une partie narrative, explicative ou descriptive informe, prés ente ou décrit l’œuvre. Il ne faut pas raconter toute l’histoire quand on critique un livre, un film, une pièce de théâtre.
  • Une partie argumentative présente le point de vue personnel.
  • Parfois les deux parties peuvent s’imbriquer lorsque la critique commence d’emblée par une réaction forte : « dès la première page, je suis tombée sous le charme », « en découvrant ce tableau, j’ai eu un choc… ».
  • Il vaut mieux éviter de se contenter d’adjectifs pour dire son enthousiasme (fantastique, époustouflant) ou sa déception (ennuyeux) ; il s’agit de montrer pourquoi l’on est enthousiaste, déçu, indifférent…
  • Le texte peut s’enrichir d’une ou plusieurs citations (entre guillemets), d’une illustration, une photo, et même un croquis d’élève après avoir vu une exposition ; cette illustration doit être pertinente et sa source indiquée avec précision.
  • Des recherches sur l’artiste peuvent être utiles pour donner une meilleure idée de son travail et pour compléter l’appréciation de l’œuvre. Pour enrichir la critique, on peut mettre en relation l’œuvre présentée avec d’autres œuvres du même artiste, ou d’autres artistes.
  • Une formule synthétique peut se trouver à la fin de la critique : « un roman que vous n’oublierez pas de sitôt », « un film que vous préféreriez ne pas avoir vu »… On peut s’inspirer des notules que l’on trouve en librairie (bandes fixées sur les livres avec l’avis du libraire à la main en quelques mots).

La différence types d’écrits/types de textes fichier word (extrait de Le langage à l'école maternelle CNDP, "Ressources pour faire la classe" - 2011) peut être utile.

 Couverture du livre LIVRES

Un coup de coeur : Un livre génial ! à découvrir

 

 

Une publication pédagogique intéressante du CE1 au CM2 :

"Le jCouverture du Journal pour apprendre autrement (JDI - Nathan)ournal : pour apprendre autrement" (feuilletage de l'ouvrage) Ouvre vers une nouvelle fenêtre comporte :

  • une critique d’art dans un journal pour enfant
  • un questionnaire sur cette critique
  • une fiche pédagogique
  • un cédérom

Des extraits sont consultables dans les documents joints.